Cycle! magazine début juin

CYCLEpédaleLe numéro 7 de Cycle! magazine est sur le point de sortir. Au sommaire de nombreux sujets sur « Le temps »… et, en ouverture, mon récit de la réédition du premier voyage du monde à vélocipède.

c!m 7 sommaire 4.5.16

couv07Il est temps de commander votre exemplaire à votre libraire,
ou
, mieux encore, de vous abonner. Les Cycle! magazine se bonifient et seront transmis avec vénération aux héritiers de vos héritiers.

Il ne suffit pas de rééditer pour comprendre, ni de s’identifier au passé pour aimer le présent. Mon récit du premier voyage à vélocipède du monde sera épique et grandiose, mais véridique. Le voyage a eu lieu en août dernier, ainsi qu’en 1865, ce qui vous montre bien que le temps n’a pas tant d’importance que ça. L’article ouvre ce numéro et court sur 10 ou 12 pages.

Dans les précédents numéros, notez :
06 : Le retour de la bicyclette à Paris à la fin du XXe siècle, par Abel Guggenheim; portrait de Michel Dalloni, un Italien de Paris, grand cycliste et auteur, par moi; portrait de moi-même par Claude Marthaler.
05 : Portrait de Barbara Buatois, la femme la plus rapide du monde, par moi; article sur le Mont Ventoux, par Albano Marcarini.

Abonnements, adresses sur la page du magazine.  ************

Archives : 

NOUVEAU : 

  • Récit par le président Cuvier, l’organisateur, p. 4 du journal de sa commune (hiver 2016): article Cuvier.
  • Récit par Francis Robin, un des autres accompagnateurs permanents, publié par la Vélocithèque (69590, Pomeys; pas de site internet), consultable à la bibliothèque Germaine-Tillon, spécialisée dans les voyages, à Paris 16° (tout près du Trocadéro). Préface de Gérard Salmon : Paris-Avignon-FrancisROBIN-LaVelocitheque-Couv

sommaire découpé07

Print Friendly

3 thoughts on “Cycle! magazine début juin

  1. Je me fais toujours avoir par l’expression « premier voyage du monde à vélocipède » : je lis invariablement « premier tour du monde à vélocipède ». Je suggère donc, à défaut de me payer une paire de lunettes, un autre titre : « Premier voyage à vélocipède de l’Histoire ».

    • Cette formulation me plaît bien mieux que la mienne, et je l’utiliserai à l’avenir. Dans le magazine, le titre s’arrête à temps.

Laisser un commentaire