La Rochelle adopte l’IKV

Décidée en mars 2016, l’indemnité kilométrique vélo (IKV) est en vigueur à La Rochelle depuis le 1er janvier 2017. Comme Orvault, La Rochelle a décidé de ne plus attendre le bon vouloir des autorités de Paris. Ce sont les deux seules communes de France à ce jour à l’avoir fait.

Les agents de la Ville de La Rochelle et de l’agglomération ont jusqu’à la fin mars pour faire leur demande d’Indemnité kilométrique vélo – IKV, avec dossier et traces géovélo. Les règlements interviendront en une fois au cours du 1er trimestre 2018. Le responsable de la mise en place de l’IKV me dit avec fierté que dans le principal bâtiment administratif on compte au moins 20 personnes qui viennent chaque jour à vélo, qu’il pleuve ou qu’il vente, lui compris. On espère atteindre dans un premier temps 40 bénéficiaires.

La décision a été prise en conseil municipal le 21 mars 2016, dans le cadre d’une refonte du plan de déplacement des agents qui comprenait aussi une augmentation de la prise en charge des abonnements de train (prise en charge de 92,5% de l’abonnement domicile-travail) et de vélos en libre-service (70% des abonnements annuels au service Yélo, mais personne ne l’avait demandé en 2015), et la suppression de l’accès gratuit à un parking.
Avec l’Agglomération, qui affiche l’IKV en première page de son site, cela fait environ 650 agents, et 2800 avec le centre communal d’action sociale.

Cette IKV n’est pas défiscalisée, puisqu’elle sort du domaine d’application du décret du 1er septembre 2016 qui l’institue à titre expérimental pour 2 ministères, et encore plus de celui du 11 février 2016 instituant l’IKV facultative à 25 cts du km, réservée au secteur privé, exonérée d’impôt jusqu’à 200 € par an. Pour autant, rien n’empêche de l’instituer dans le simple cadre des indemnités aux agents. Seules deux villes en France s’y sont décidé, selon Jean-Marc Soubeste, Adjoint au Maire délégué aux  Mobilités urbaines, La Rochelle et Orvault, mettant leurs actes en accord avec leurs ambitions. Les modalités adoptées ici sont les mêmes que celles qui sont habituellement pratiquées dans les entreprises, notamment le plafonnement à 200 € par an.

A La Rochelle (75 000 habitants), 10% des trajets sont effectués à vélo et 7 % si on compte l’agglomération (163 000 habitants). Récemment l’INSEE a mesuré que 2,2 % des salariés de Charentes-Maritimes se rendaient au travail à vélo, soit un peu plus que la moyenne nationale (qui s’établit à 1,9%). Ils seraient de l’ordre de 7% dans l’agglomération de La Rochelle1 à se rendre au travail à vélo, c’est-à-dire plus que dans les communes de Nantes ou d’Angers.

La Ville de La Rochelle a adopté en 2015 son schéma directeur des pistes cyclables. Elle avait prévu d’investir 800 000 euros par an pendant 5 ans pour améliorer le balisage des itinéraires et fluidifier les déplacements. Le futur schéma directeur des liaisons cyclables de l’agglomération 2017-2030 proposera quant à lui plus de 1,4 million d’euros par an pour la création de nouvelles pistes cyclables.

Célèbre pour ses Vélos jaunes de 1976 (ancêtre des vélos en libre-service d’aujourd’hui), l’Agglo compte aujourd’hui plus de 230 kilomètres de voies cyclables, des abonnements de transport public intégrant les offres vélo et des bus et bus de mer qui acceptent les vélos. Elle dispose de 310 vélos en libre-service répartis sur 50 stations, et 255 vélos en prêt ou location moyenne et longue durée. 7 vélo-parc sécurisés sont implantés aux gares ferroviaires et parcs-relais.

A Orvault, dans la communauté de Nantes, c’est aussi récent. L’IKV pour le personnel communal s’y ajoute à la subvention de la métropole pour l’achat de vélos porteurs (25%, plafond 300 €) et à celle qui est proposée aux professionnels, 25% du coût d’achat, maximum 400€, limite de 10 vélo-cargos par société.

Informations complémentaires :
IKV fonction publique : expérimentation pendant 2 ans, pour 2 ministères seulement !!!
IKV 25 centimes. Facultatif et pas cher. Création au rabais de l’indemnité kilométrique vélo. 
Nantes-métropole : Aide à l’achat de vélos, vélos-cargos, personnels ou de société.

  1. Sur les chiffres de velotaf à La Rochelle voir le commentaire de Metalrod11, et le lien, dans l’article Velo-boulot=mollo sur les premiers chiffres de l’INSEE concernant la mobilité à vélo vers le travail.
Print Friendly

4 thoughts on “La Rochelle adopte l’IKV

  1. Ah… je pleure à la lecture de cet article alors que mon employeur, pas vraiment dans la gêne financière, attend l’extension légale aux collectivités territoriales (et vraisemblablement l’obligation de s’y soumettre). J’espère pouvoir en bénéficier avant de partir à la retraite, dans 4 ans….

    • Jean-Jacques, gardes le plaisir de pédaler, mais n’attends pas d’être sponsorisé pour le faire. Peut-être qu’à la retraite tu pédaleras encore d’avantage sans pour autant être incité. Par expérience, après 30 années de vélotaf et plus de 80000km, et à la retraite depuis plus de 3 ans, je n’ai jamais autant pédalé, simplement le nez au vent. L’IKV, je n’y crois pas.

        • Effectivement, depuis le printemps 2008 (je m’y suis mis sur le tard) env 14km/jour et, depuis juillet 2009, près de 30km/jour (vélo de route ou randonneuse, VTT quand il neige) : ma remarque était symbolique

Laisser un commentaire