Claude Marthaler, Zen ou l’art de pédaler

Claude Marthaler nous présente son « art de pédaler » à la juste mesure du monde. Son livre Zen ou l’art de pédaler vient de paraître.

Après une sorte d’introduction qui nous raconte le lien entre Claude et le vélo, et celui de l’humain avec le vélo, viennent une série de textes, certains déjà parus mais enrichis et mis à jour, d’autres nouveaux.

« Voyager lentement c’est rencontrer rapidement », dit Claude dans son livre,
et voyager à vélo c’est rendre sa vraie taille à la terre,
explique Didier (Tronchet) dans sa jolie préface.

Claude Marthaler nous parle de ses voyages, de comment il est perçu et de comment le monde le transperce. Son livre est une ode à la route et à la terre, aux rencontres fortes et imprévisibles, à l’amour, et à l’espace qui nous guérit.
Il nous montre ce que lui apporte la route, ce qui nourrit le voyageur, et de comment on parle de nourriture de par le monde et de comment est perçu le sahib, grand voyageur, long nez… Le livre est plein d’humour et plein de grand vent, plein d’air … Il est infiniment mieux que sa couverture et son titre, pensais-je avant que Claude ne m’explique que c’était « une référence aux classiques Zen and the Art of Motorcycle Maintenance de Robert M. Pirsig et à Zen ou l’art du tir à l’arc ».

Ce n’est pas un livre de voyage, mais peut-être un livre des voyages, ou plutôt un livre de la gratitude au voyage. Le style de Claude se fait de plus en plus cristallin, il nous emporte avec lui pour que nous partions nous aussi. 
Pas pour la frime ou les photos, mais pour le vide, pour les 5 sens, pour la peur de l’ours et du froid, pour la survie, le dépouillement et l’impalpable.
La vie du cyclonaute est inachevée, il se perd dans le monde; au retour Claude a peur de s’enliser, de se sentir apatride, nous dit-il. Personne ne sera indifférent à ce livre.

Un livre au papier doux, au format agréable, qui tiendra dans votre sacoche. Emportez-le !

Zen
 ou l’art de pédaler
Claude Marthaler
Illustrations oniriques en noir et blanc de Bertrand Soulié, vieux complice qui a déjà illustré plusieurs ouvrages de Claude (Le Chant des Roues, 2002…).
Editions Olizane, 15€

——————————————————————————–

Claude Marthaler est un « grand voyageur » suisse qui a déjà publié de nombreux ouvrages.
Parmi les plus récents :

  • L’insoutenable légèreté de la bicyclette, Olizane, 2012 : des vies à vélo.
  • L’homme-frontière, Slatkine, 2013. Un voyage aux confins orientaux de l’Europe. Une interpellation à nous autres, vieux Européens assoupis.
  • A tire-d’elles, éd. Slatkine, 2016. Un livre sur les femmes du vélo.
  • Confidences cubaines, éd. Transboréal, 2016. 3 mois à Cuba pour savoir à quoi ressemble maintenant Cuba aux prises avec la mondialisation.

————————————————————————————————————

Ne pensez pas d’emblée à l’ours et aux brigands, plutôt au vide et au silence, à vos sens et à vous-même. Pour préparer votre voyage, le Manuel du voyage à vélo peut vous être précieux.  L’un n’empêche pas l’autre. A acheter auprès de l’association Cyclo-camping international ou en librairie.

——————————————————————————————–

Print Friendly

4 thoughts on “Claude Marthaler, Zen ou l’art de pédaler

  1. Merci Isabelle, après la lecture de ce billet je me suis acheté le « Manuel du voyage à vélo »… une bible ! J’espère qu’il va m’inciter à utiliser mon destrier autrement que pour aller chercher le pain chaque jour…

Laisser un commentaire