La Fub interpelle les candidats

La Fédération des usagers de la bicyclette vient de lancer Parlons vélo, un site dédié aux élections de 2017
Elle y interpelle les candidats et invite les citoyens à en faire autant.
La Fédération des usagers de la bicyclette vient de lancer Parlons vélo, un site dédié aux élections de 2017.

10 propositions classées en 3 catégories y sont présentées, en attendant les réponses des candidats.
Vient ensuite une pétition toute simple : « je veux que le prochain président de la République mette en oeuvre un véritable plan vélo »

Les moyens de contact pour chaque candidat sont indiqués, avec une sorte de mode d’emploi pour les inciter à se manifester.
Alors qu’on perd son temps avec des décisions sans enjeux comme celle sur le casque1, les problèmes sont de taille et sont connus : sédentarité et donc mauvaise santé, coût et difficulté de la mobilité, pollution de l’air, étalement urbain … 
Une étude a montré que 30% des Français sont prêts à cycler pour leurs déplacements quotidiens. Ils ne sont que 2% à le faire pour leurs déplacements de travail.

Ce site a pour ambition d’attirer l’attention sur un levier encore sous-exploité en France qui s’appelle « le vélo ».
Les propositions élaborées par la Fub portent sur le financement, la lutte contre le vol, les aides fiscales, la communication, et l’action gouvernementale. Elles seront détaillées dans un numéro spécial de son journal Vélocité à paraître très prochainement.

Les propositions  :

  • Un programme de 10 villes pilotes aux caractéristiques très différentes, qui serviraient de référence.
  • Une contribution financière du secteur automobile (de l’ordre de 0,5 % sur le budget publicitaire des marques d’automobiles) pour régler les coupures créées par le réseau routier prioritaire.
  • Une meilleure équité entre les aides pour se faire transporter (qualifiées de « concurrence déloyale ») et celles pour se bouger.
  • Des aides aux entrepreneurs dans le secteur du vélo, et au recyclage; un soutien à l’activité de réparation des vélos par l’instauration d’un chèque-réparation.
  • Une communication nationale sur le vélo, alors que l’Etat le fait pour la mobilité électrique et que la publicité automobile pèse plus de 2 milliards d’€ annuels.
  • La création d’une délégation des modes actifs digne de ce nom.
  • La réactivation de la coordination des véloroutes et voies vertes, avec un cahier des charges exigeant.
Le traitement de la question de l’emport des vélos dans les trains, qui est un atout majeur et négligé de la mobilité et du vélo tourisme en France.
  • La création d’un réseau de Maisons du vélo
  • L’apprentissage du vélo à l’école primaire
  • La révision de la réglementation. Une plus grande exigence sur la visibilité des vélos et cyclistes serait plus utile que d’imposer le casque !
  • La baisse des vitesses des véhicules motorisés.

Dates des élections de 2017
Présidentielles : 23 avril et 7 mai
Législatives : 11 et 18 juin

La Fub compte 204 associations (31500 personnes), 172 opérateurs BICYCODE®, 70 vélo-écoles et 83 ateliers vélos. Elle propose de nombreuses formations, parmi les quelles celles d’éducateur à la mobilité à vélo.

Liens
Fub 
Twitter dédié : Parlonsvélo2017
Page facebook

  1. Voir l’avis publié dans Elles font du vélo. Gaetane explique qu’elle a toujours fait porter le casque à ses enfants, mais termine par ces mots : Bref, j’ai l’impression que le débat est tout autre et je vous invite à rester vigilants sur les projets cyclistes à venir
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire