689 compteurs de vélos en France

La société Eco-compteur a publié, à l’occasion du congrès Velo-city et comme elle le fait à chaque fois, son palmarès des évolutions du nombre de cyclistes comptés.
A quoi ça sert ? Encore une opération de publicité ?

Evidemment il y a au moins deux biais à ces comparaisons, la première étant le nombre de compteurs installés et la seconde qu’on augmente plus facilement son % sur un nombre faible que sur un nombre élevé.
Il ne faut donc pas trop en demander à ce genre de résultat, si ce n’est quelques à-côtés.

On apprend par exemple que la France est le pays le mieux fourni en compteurs de vélos au monde1, avec 689 compteurs, contre par exemple 14 au Danemark (certainement premiers parmi les plus photographiés !). Il faut y voir l’équipement coordonné et volontariste de voies vertes, sous l’égide des DRC. 
On apprend aussi que les compteurs de ville enregistrent un peu plus de progression que les compteurs de campagne.

Stabilité globale des cyclistes comptés dans le monde

Evolution en France : + 3% entre 2015 et 2016, surtout en ville avec +7% pour le vélo utilitaire, Nantes et Lyon étant dans le top 5 des villes. Cette progression est calculée sur les mêmes 689 points de comptage.


De l’intérêt des comptages, et, encore plus, des comptages publics !

Il faut donc voir dans ces révélations annuelles d’abord une opération publicitaire … dont on peut se réjouir car les compteurs, discrets et faciles à poser, sont une excellente façon de rendre visible ce dont on se doutait, ou pas.

Les compteurs peuvent compter les piétons comme les cyclistes, et n’ont aucune autre vocation. Les piétons des sentiers comme des centre-villes, comme l’explique la société : «Aujourd’hui, on ne peut pas parler de commerce de centre-ville sans compteurs piétons. Ce sont eux qui nous permettent de valider, avec des éléments objectifs, des intuitions sur des positionnements de rues, l’impact d’aménagements type piétonisation ou d’événements exceptionnels, comme des nocturnes. »

  • Sur les 16 000 compteurs piétons/vélos/multi-pratiques installés par Eco-compteur dans le monde, environ 25% sont des compteurs uniquement vélos (soit 4 000 environ). La plupart des compteurs sont discrets, mais existent aussi les totems, dont la vocation est au moins double, comptage et affichage.

150 totems dans le monde, 7 en France

L’exemple de Copenhague montre toute la vertu de ces compteurs. Ils valident les choix techniques d’aménagement, mais renforcent aussi la fierté d’être cycliste.
En France le totem justifiera les choix d’aménager, et fera taire ceux qui croient pouvoir s’abriter sous la faible fréquentation pour ne pas encourager le trafic cycliste à se développer. Il y a environ 150 totems dans le monde, dont plusieurs en France, à Nantes, Strasbourg, Lyon (3 compteurs), Rouen, Mulhouse…

Vous pouvez les voir, ainsi que leurs résultats, depuis le site de Eco-compteur.

—Note—

  1. La France dispose de 689 compteurs. Autriche : 46 compteurs, Australie : 39, Belgique : 29, Canada : 174, Chili : 10, République Tchèque : 39, Allemagne : 134, Danemark : 14, Finlande : 43, France : 689, Irlande : 29, Italie : 10, Luxembourg : 21, Nouvelle-Zélande : 74, Norvège : 39, Pologne : 50, Espagne : 47, Suède : 115, Suisse : 98, Royaume-Uni : 267, Etats-Unis : 339. Il s’agit principalement des compteurs de la société Eco-compteur, mais celle-ci agrège dans ses comparatifs, chaque fois qu’elle le peut, les compteurs d’autres provenances, comme pour Anvers et pour la France sur les voies vertes.
Print Friendly, PDF & Email

1 thought on “689 compteurs de vélos en France

  1. Heureux d’apprendre qu’en France on sait compter.
    Entre mesurer et prendre des mesures il y a souvent des distances.
    Bonne publicité pour le fabricant de compteurs.

Laisser un commentaire