Visite aux Pays-Bas, quelques enseignements

De cette courte visite aux Pays-Bas je conclus à la nécessité de l’ambition, de l’esprit de répétition et de clarté. L’appel au civisme ou au partage n’est que de l’angélisme. Pour l’efficacité on ne transige avec rien. Exemples d’aménagements : artère commerçante, zone 30, rue à priorité cyclistes. 

Aménagements systématiques, homogènes et de qualité
De ce petit séjour aux Pays-Bas je retiendrai surtout que les aménagements doivent être généreux et bien différenciés de ceux des autres, motorisés (autos et autres) comme non-mécanisés (piétons). Ils doivent aussi être homogènes, afin d’être perçus instinctivement. Ici le rouge évoque la lenteur des cyclistes, il est donc sur le sol des zones 30 comme des rues à priorité cycliste et des pistes cyclables. Enfin les aménagements doivent accompagner les comportements naturels des piétons comme des cyclistes.


Aucun angélisme avec les automobilistes
Je retiens aussi la constante évidence que seule la contrainte ralentit les autos, même en zone 30. Sans obstacle, les automobilistes néerlandais sont comme les autres, ils se sentent les rois. Je retiens aussi que rien n’est jamais gagné. Par exemple les auberges de jeunesse sont souvent loin en-dehors du centre-ville, et leur garage à vélo (ceux que nous avons vus : Arnhem, Dortrecht …) assez lamentable. Nous avons même eu le coup de la pompe à vélo qui dégonfle !

Pistes et trottoirs CONTINUS, zones 30 VISIBLES
A Utrecht les zones 30 sont systématiquement à un niveau inférieur que celui de l’axe principal. Tous les trottoirs de l’axe principal sont traversants, tout comme les pistes cyclables qui le longent, et les retenues pour y accéder sont toujours placées avant le trottoir et la piste. J’ai vu cette configuration également à Arnhem et à Nimègue, différence de niveau à part. 
Les pistes peuvent à la rigueur se trouver sur le trottoir dans les zones résidentielles car cela sécurise beaucoup les jeunes enfants. Partout ailleurs le cycliste doit avoir son propre espace libre lui permettant de rouler à sa propre allure. Les rues à priorité cycliste sont des rues où les automobiles sont acceptées mais ne doivent pas gêner les cyclistes. Ça fonctionne si la configuration y amène1.

C’est extrêmement agréable d’avoir la priorité systématiquement (hors feux, et à condition qu’ils soient pertinents) sur les axes principaux, très apaisant, et cela ne fait pas pour autant rouler comme des fous. En revanche les contraintes, par micro-rond-points, pertes de priorité, obligation de rester derrière le cycliste, et autres, sont le seul moyen de calmer le comportement des automobilistes. Deux illustrations parmi bien d’autres ci-dessous.

—Note—

  1. Sur les rues à priorité cycliste et autres rues favorables vous pouvez en première approche relire les articles :
    – Les premières « zones marquées »… du monde.
    – Les premières vélorues du monde.
    Voir aussi une illustration dans l’article sur les points-noeud et véloroute rapide de Nimègue.
Print Friendly, PDF & Email

6 thoughts on “Visite aux Pays-Bas, quelques enseignements

  1. A very good blogpost – via Bicycle Dutch on Twitter – that I read in Google Translate.
    Thank you very very much for introducing me to the term « angelicism », which I will use in the future to convey the same idea you’ve expressed in the blogpost about « sharing » with motorised vehicles.

    • The term I used is « angélisme » wich comes from « ange » (angel). It’s a way to speak of « a better world » without human reality, should I say.

  2. Ah yes, « angelism » (English) is much simpler than « angelicism », and is actually defined in Wiktionary as « the unrealistic doctrine that regards humans as angelic ». An even more preposterous doctrine as it ignores the phenomenon of « Motor Mania » as identified by Disney back in 1950 and shown in this cartoon: https://youtu.be/hk-c5jlk48s
    Yet even in the Netherlands there are those who are devout followers of Angelism in the form of (so-called) « Shared Space » and their saint Hans Monderman. Not everything Dutch is good or to be copied.
    Thank you again for responding, and in English too 🙂

Laisser un commentaire