Le ministère de la Santé reconnait officiellement le vélo

Le ministère des Solidarités et de la Santé vient de publier sa
Stratégie de santé pour la période 2018-2022.
Le vélo y figure en toutes lettres.
Le vélo au quotidien a trouvé un allié de poids.

Le ministère des Solidarités et de la Santé vient de publier sa stratégie de santé pour la période 2018-20221. Il a tout compris.

Dans le point 1, Mettre en place une politique de promotion de la santé, incluant la prévention, dans tous les milieux et tout au long de la vie, je relève :

b) Promouvoir une activité physique régulière.
Le texte indique notamment qu’il est nécessaire d’aménager l’espace public afin que les gens passent plus de temps dans des espaces naturels et qu’ils s’adonnent aux mobilités actives pour les déplacements du quotidien. Il poursuit avec la lutte contre les comportements sédentaires.

e) Prévenir les risques liés à la conduite dangereuse sur la route et leurs conséquences.
Ce paragraphe souligne le rôle de la vitesse dans les accidents mortels.

 

 

Alors si le ministère des Transports n’arrive pas à faire voter une Loi sur les Mobilités à la hauteur des transformations nécessaires, si le Plan vélo finit en une addition de petites décisions mal écrites et périmées d’avance2, comme hélas nous venons encore d’en avoir un aperçu3, au moins peut-on penser que le ministère de la Santé pèsera fort pour que tous les citoyens soient amenés à marcher et rouler.

L’union fait la force
Et comme le plan vélo devrait traiter de l’ensemble des sujets, santé publique, infrastructures, éducation, fiscalité… et que 3 autres ministres participeront à sa préparation, celui de l’éducation nationale, celle de la santé et celle du sport4… ne nous désespérons pas. L’union ne fait-elle pas la force?

—Notes—
Rappel
le 16 janvier prochain à Dijon, colloque « Vieillir en santé : activité physique et sédentarité ».

  1. Journal officiel du 31 décembre 2017, décret n° 2017-1866 du 29 décembre 2017 portant définition de la stratégie nationale de santé pour la période 2018-2022. Vous pouvez y télécharger le texte entier en pdf.
  2. Nous avons l’habitude des textes mal écrits : Rappelez-vous, par exemple, la définition (et le panneau) des voies vertes, ou la définition et les règles d’application des zones 30 …
  3. Les récentes décisions sur la prime à l’achat de vélos à assistance électrique -vidée de contenu et de sens, et même « anti-activité physique » selon la Fub- ou sur l’IKV -toujours ni augmentée ni élargie aux fonctions publiques- ne nous donnent pas l’impression de décisions mûrement réfléchies. A moins d’imaginer que le cynisme ait présidé à tout cela?
  4. Les annonces sur l’élaboration du Plan vélo figurent dans l’article Elisabeth Borne promet un plan vélo.
Print Friendly, PDF & Email

1 thought on “Le ministère de la Santé reconnait officiellement le vélo

  1. Le ministère de la santé reconnait les bienfait du vélo au quotidien mais « en même temps » le gouvernement ne fait rien pour encourager le passage de l’automobile individuelle au vélo, et fait même marche arrière…
    Paroles, paroles, paroles… ? en tout cas, on attend (encore, hélas) au moins un acte marquant.

Laisser un commentaire