Avertir le modérateur

samedi, 16 mai 2009

Velo-city 2009 : les Français ont été brillants !

DSCN1070.JPGLa conférence internationale Velo-city vient de s’achever. Un ensemble de communications de qualité, un accueil toujours calme et efficace, de nombreuses rencontres, en auront fait un événement qui fera date. Quelques échos ici.


C’est maintenant ! La société a changé de paradigme, nous a expliqué Georges Amar (directeur de la prospective à la RATP, photo).tn_vc09-0479.jpg Le transport, c’est fini. Place aux déplacements, à l’usage, à la lenteur. Place aux i-pod, trottinettes, ou autres wifi. Place au vélo, aux multi-modaux, aux occasionnels. Place aux jouisseurs, aux malins, aux multi-fonctions… place à la mobilité. Et finies les vieilles badernes...

Les orateurs français ont fait un tabac. Georges Amar, en plénière d’ouverture, et aussi Alain Juppé. tn-VC09-12May-26-copyright-VC09.jpgNotre austère ex-Premier ministre (photo ) s’est transformé en un maire presque chaleureux, qui a bluffé l’auditoire par… sa connaissance du sujet (et pourtant, il n’a pas dit la moitié de ce qu’il aurait pu ! j’aurais tellement adoré qu’il évoque le grand prix de l’architecture de Francis Cuillier, ou le classement au Patrimoine mondial de l’humanité…). Tous ont compris que Bordeaux faisait partie des « grandes » villes du vélo, désormais… Yan Le Gal, pour la métropole nantaise, a lui aussi tiré la salle de sa torpeur appliquée, de même que Jean-Luc Saladin.

Pourtant, et bien sûr, d’autres orateurs n’auront pas démérité. Tout particulièrement, m’a-t-on rapporté, lors de la 2° plénière. C’est maintenant, pas après-demain, que le pétrole est fini, que le climat est foutu, que les questions de santé explosent.

tour et taxis.JPG

Lors de la 3° séance plénière, consacrée au marketing, l’architecte a montré des réalisations à New-York ou ailleurs. (1) les personnes, (2) l’urbanisme, (3) l’architecture, c’est dans cet ordre que l’on doit réfléchir. L’espace public est la cause de la qualité de la vie sociale. Quant au vélo, il est objet d’équité, car nous sommes «tout nus» avec lui : mêmes courants d’air, même pluie… c’est ça l’urbanité.   L’industriel du vélo croyait qu’il suffisait d’ajouter des gadgets (la couleur du collier du tube de selle ! ...) pour vendre. Que non, nous a démontré le publiciste. Le vélo doit être désirable, il doit faire envie. Il doit être chic. Pour vendre des vélos, il faut qu’il y en ait des très chers. Le gros avantage concurrentiel du Brompton, c’est qu’il est cher, nous a-t-il démontré.
En termes de promotion de la pratique, ce n’est pas contre la bagnole ou par la santé que le succès arrivera. C’est en montrant quels trajets et quels avantages bien concrets on peut en tirer.

Nous nous méfions des discours flamboyants qui cachent la paralysie. Mais que dire lorsque l’inanité du propos laisse sans voix ? Ces messieurs les commissaires et présidents d’organismes européens, ou leurs représentants, nous ont expliqué que quand ils étaient jeunes ils allaient à vélo (voire en tandem pour la version dragueur), que le vélo c’est la liberté, qu’un jeune cycliste averti sera un chauffeur averti, et qu’il faut séparer les cyclistes de la voirie chaque fois que possible, surtout en ville…  Sachez-le, celui qui vous dit «j’aime le vélo mais c’est dangereux» fera tout pour tuer le vélo. C’est ce qui a été dit. D’ailleurs, à la demande que soit créé un «monsieur» vélo à la commission, la réponse fut : "Nous n'avons rien contre." Quand nous saurons ce qu’il aurait à faire, nous verrons. Pire encore, à la question «Que fait l’Europe pour le vélo ?», la réponse a été, plusieurs fois même, «Nous avons des vélos de service». Pitoyable, inquiétant et hors de propos. ECF doit d’urgence et absolument leur souffler dans les bronches !

Le succès de la ville de Odense, Danemark, tient à plusieurs raisons : long term mobility policies; bike parking; communication; and Clear vision upon where you want to go. L’infrastructure ne suffit pas.

Mais revenons à la participation française. Probablement pas plus d’une quarantaine, sur environ 800 inscrits, et encore certains ne sont-ils restés que 1 ou 2 jours. Mais parmi les trois lauréats du meilleur poster, deux étaient français ! Bravo à l’agglo de Nantes et au centre de documentation cycliste de Pignon sur rue (dans cet ordre, sur les photos, lors de la proclamation des résultats, au parlement européen).

nantes.JPG

DSCN1083.JPG

pignons sur rue.JPG

DSCN1085.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Dans les stands
Les nombreux stands étaient répartis à proximité des cafés et boissons des pauses, avec les posters. Ceux qui présentaient un poster ont été un peu déçus : ils ne semblent pas avoir tiré grand profit de leur présence. A vélo citoyens, avait investi les cimaises, et se trouvait à proximité du  tire-vélo de Trondheim. Désormais pris en charge par la société Poma, celui-ci était en démonstration en vraie grandeur. Sécurité et ergonomie ont été améliorés. Son intérêt lorsque certaines côtes vraiment très raides découragent tout usage du vélo m’est désormais assez clair. La société Dahon a joué aussi un joli coup. En éditant un modèle spécial pour l’événement, en série limitée, en le proposant en prêt pour la durée du congrès, et en le laissant à un tarif promotionnel, elle a certainement joué une carte maîtresse dans notre milieu « prescriptif »…

  • La «Charte de Bruxelles»  qui implique notamment de visercharte.JPG 15% de cyclistes dans la circulation, a été signée par le maire de Bordeaux (photo). Quelle autre ville de France osera en faire tout autant ?
  • La prochaine édition de Velo-city aura lieu à Copenhague, puis à Séville. En décembre 2009 Copenhague accueille la conférence mondiale sur le changement climatique.


Les présentations et les photos seront très bientôt en ligne sur le site de la conférence. Je vous préviendrai.

Extrait des notes de Jean-Luc Saladin ici.

Compte-rendu de sa visite à Gand par Nicolas Pressicaud ici-même.

Commentaires

Bonjour, L'asso lyonnaise est Pignon sur rue (sans S à pignon).
(merci, correction faite. Is. L. )

Écrit par : Steve | dimanche, 17 mai 2009

La Ville de BEGLES (33) a également signé la Charte, vendredi dernier en séance. Très cordialement, ML.

Écrit par : Martine LOUVEAU | lundi, 18 mai 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu