A Delft, le plan du réseau cyclable a déjà 40 ans

Il y a 40 ans, en 1979,  première mondiale à Delft : le premier réseau cyclable urbain était prêt. Prêt et complet. 
–> Exposé de la méthode rigoureuse, adaptée à la situation du moment, avec des objectifs clairs et des investissements nécessaires affichés. Les résultats ont suivi. 

Nous vous recommandons fortement cet article en anglais sur le site de BICYCLE DUTCH pour son résumé de la conception et de la mise en œuvre du premier réseau cyclable planifié au monde, dans la ville de Delft (Pays-Bas).
Le concepteur, André Pettinga, travaillait dans les années 70 dans les services de cette ville qui voulait contenir et réduire le nombre de voitures et faire progresser le nombre  de cyclistes (avec déjà une part modale à 38% en 1979, il atteint 53% en 2018). 

Le projet a été élaboré entre 1976 and 1979 et le réseau, en grande partie réalisé, a été inauguré en 1987. André a montré un film sur ce travail en 1988 à Bordeaux lors du colloque « Villes cyclables » où est né le Club des villes cyclables.

André Pettinga est par ailleurs à l’origine du concept REV (réseau express vélo). Voir l’article Le premier Réseau Express Vélo du monde.

Il travaille aujourd’hui, avec sa structure « Cyclemotions », à l’étranger (Irlande, Biélorussie …) et aux Pays-Bas, où il continue par ailleurs à guider avec beaucoup de pédagogie des groupes pendant des visites d’aménagements cyclables.

Merci André Pettinga !

The 1979 Delft Cycle Plan

Delft was the third city in The Netherlands to experiment with modern cycling infrastructure, aided by the national government. After the experiments in Tilburg and The Hague in the 1970s, where they built one very good (but also very expensive) cycle route, that had mixed results but didn’t lead to more cycling overall, Delft took a different and innovative approach.

Lire la suite …

D’abord lisez l’article (en anglais facile), ou au moins regardez-en les illustrations et le film de 1988. Ensuite voici quelques éléments en français. 

(et maintenant un peu d’aide en français)

La notion des 3 niveaux

(Extrait de l’article, traduit et adapté par IsL)

On ne peut pas proposer un réseau complet de qualité tout en cherchant à faire des économies, c’est certain mais cela ne suffit pas. Les solutions adoptées à Tilburg et à la Haye avaient été chères, et pourtant peu efficaces. La solution pour Delft a été d’identifier 3 réseaux différents correspondant à 3 différents types de déplacement et appelant des solutions techniques différentes.

Le réseau urbain, avec une grille dont la maille mesure de 400 à 600 mètres. Le moindre défaut oblige à un détour qui peut vite atteindre 1 km. Viaducs et sous-terrains larges indispensables.

Le réseau de quartier, la grille des rues est de 200 à 300 mètres. Un maillon manquant provoque un détours de 500 mètres. Y remédier peut être réalisé par des petits ponts ou des petits raccourcis.  

Le réseau de voisinage, la grille est de 100 à 150 mètres. Sa fonction principale est de permettre aux enfants de se déplacer à vélo. La matérialisation peut être très peu chère, fermeture d’une rue aux autos, passerelle …

Nous sommes aux Pays-Bas, et les dimensions du maillage de ces 3 réseaux concernent une ville dense. 

Le réseau cyclable proposé pour Delft. A gauche, notion de 3 niveaux.
(Archives André Pettinga)

Rencontre avec André Pettinga à Bordeaux

Nous avons rencontré André Pettinga à Bordeaux, à l’occasion de la création du club des villes cyclables, le 28 octobre 1988. Cet extrait rapporte ses propos, proches de ceux de l’article de Bicycle Dutch.  IsL

Fin de l’article : Diagonale02

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire