Vous roulez à VAE ? La Fub veut tout savoir !

La Fub, sur mandat de la DSCR, effectue une enquête sur les usages du VAE. Si vous en êtes, allez-y ! 

Suite à un appel à projet, la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette -Fub- réalise une enquête sur les usagers du vélo à assistance électrique (VAE). Cette étude est dirigée par Geneviève Laferrère, ancienne présidente de la Fub et ancienne madame vélo au CERTU (services techniques de l’Etat) et est destinée à la Délégation à la Sécurité Routière -DSCR. Camille Pechoux, ergothérapeute, y participe pour ce qui concerne les  personnes en difficulté de mobilité.  

Ce questionnaire s’adresse aux personnes propriétaires d’un VAE comme à celles qui utilisent un VAE en libre-service ou en location, courte, moyenne ou longue durée. Comme on peut s’en douter les seniors, comme les personnes en difficulté de mobilité, qui sont parfois les deux à la fois, sont spécialement intéressants pour cette étude. J’espère donc que le questionnaire comprend bien la notion de vélo pour la pratique sportive sur route, pas seulement en ville ou dans les ravins, et que ses auteurs n’ont pas oublié qu’il existait des vélos couchés, éventuellement à assistance, à deux ou à trois roues.

Si vous êtes vous-mêmes usager (même occasionnel, pour les vacances par exemple), vous pouvez prendre quelques minutes pour partager votre expérience. Vos réponses ne seront utilisées qu’à des fins scientifiques. 

Des comparaisons européennes sont également tentées. Pour cela le questionnaire sera également envoyé aux associations francophones d’Europe, du Canada et d’Afrique. N’hésitez donc pas à le communiquer à vos amis et relations du moment où ils sont concernés par le monde du vélo à assistance électrique. 

Print Friendly, PDF & Email

3 réflexions au sujet de “Vous roulez à VAE ? La Fub veut tout savoir !”

  1. J’ai répondu au questionnaire et j’ai été très surpris de constater que l’orientation de celui-ci portait sur les craintes et les peurs ressenties à l’usage du VAE. Je n’ai pas compris à quelle problématique souhaitait répondre ce questionnaire.
    Fr. Sarrazin, Commission Aménagement, Sécurité et Intermodalité du Collectif Cycliste 37.

    Répondre
  2. Une grosse partie du questionnaire est consacrée à une expérience dangereuse vécue en VAE. Dans mon cas, je n’ai pas d’expérience négative autre que des problèmes de fiabilité de la chaîne de traction électrique (moteur, électronique de puissance ou boîtier de contrôle non étanche).

    Répondre
  3. La DSCR, c’est la délégation à la sécurité routière. C’est donc normal que l’enquête ait des questions sur les accidents.
    Mais à quoi sert cette enquête :
    Est-ce que c’est pour voir la différence entre les VAE limité à 25km/h et ceux à 45km/h?
    Est-ce que c’est pour les vélos limités à 250 W, inadaptés dès qu’il y a une pente supérieure à 5% ?
    Bizarre, le speed pedelec est autorisé depuis 2014 en Suisse et en Allemagne, et depuis 2018 en Belgique et aux Pays-Bas. Pourtant, il y a une sacrée différence entre une moteur de vélo 250W et un scooter 4000W. Pourquoi limiter puissance et vitesse sur un VAE ?

    Répondre

Laisser un commentaire