Deux Pinion de voyage

Tous deux étaient condamnés au vélo à assistance, ils ont refusé, et rencontré le moyeu pinion. Pour eux il  est bien mieux qu’un VAE, à condition d’avoir été vendu par un bon professionnel. 

Le pinion est un système de « changement de vitesse » qui ressemble au principe du rohloff. Ce sont des boîtes de vitesse qui libèrent du dérailleur, de la nécessité de pédaler pour changer de rapport et autorisent l’utilisation d’une courroie au lieu de la chaîne métallique qui tâche. 

Le vélo de François

Le pinion est plus récent que le rohloff (dont le brevet n’est plus protégé), et tous deux ne peuvent être montés que si le vélo a été prévu pour ça. Le rohloff est sur le moyeux arrière tandis que le pinion se monte au niveau du pédalier, ce qui en fait un objet encore plus spécifique. Si le rohloff n’exige guère qu’une largeur d’axe plus grande, le pinion ne peut être monté que sur un cadre prévu explicitement pour lui.

Le vélo de Gilles

Des deux pinion rencontrés cet été, le premier était sur un vélo de marque Kalkhoff en alu, vendu par une maison parisienne réputée depuis plusieurs générations, et le second sur un Fahrrad vendu par un réseau de magasins de vélos en forte expansion dans les centre-villes français.

François

Pourquoi passer au pinion ?

François et Gilles avaient opté pour ce système pour des raisons similaires. L’un après avoir pris conscience des contraintes du VAE, et souhaitant l’abandonner, l’autre par recherche d’un vélo sans dérailleur et à l’amplitude de développement la plus large possible. Les deux étaient poussés par une faiblesse musculaire sans remède1.

Si le rohloff offre une amplitude de 1 à 350, le pinion passe de 1 à 500, m’a-t-on expliqué. Les pinion sont de toutes façons d’une amplitude plus large que celle des rohloff, poids et prix étant similaires.

Gilles

Bien choisir son point de vente

Le choix est vite fait2, sauf que… au premier il donne pleine satisfaction et remplace largement le VAE, au second il a posé des problèmes de craquements dès le premier jour et encore 3 ans après. La cause ? sans doute le montage imparfait du revendeur, plus au fait des choses de la vente que de la mécanique. Pourtant, m’assure-t-on, chez Cyfac, qui en monte également, on voit que cela est assez facile pour qui suit attentivement la notice. Mais voilà, l’un l’a acheté dans un magasin de réseau, l’autre chez le vélociste ouvert depuis plusieurs générations. 

Le pinion semble donc être une option à ne pas négliger, mais le choix du vélo lui-même évidemment aussi. Le plus important, cependant, c’est la qualification du professionnel qui l’aura monté, comme pour tout vélo d’ailleurs. Réfléchissez-y. 

Attention au service après-vente ! Les exemples s’accumulent de courroie mal réglée et qui se déchire, de chaîne qui casse à 1000 km, de dynamo-moyeux « pas réparable » pour une pièce visible cassée, de pinion mal monté, d’antivol de cadre dont la clé se plie dans la poche (ou casse net et dont on attend 6 mois le remplacement), de fixations de garde-boue en plastique friable … Rien ne vaut le vélociste habile du quartier, il trouvera toujours une solution. C’est auprès de lui qu’il faut acheter vos vélos, vous éviterez ainsi de belles camelotes.

Il ne suffit pas d’acheter ce qui se fait de mieux, il faut l’acheter là où se trouvent compétence, service, et … pièces détachées. Mais pour revenir au pinion, oui, c’est vraiment une option à considérer qui vaudra bien mieux qu’un moteur plein de saloperies. C’est bien simple, François comme Gilles grimpent toutes les côtes sans s’essouffler, et sans chercher les prises de courant. Mais l’un craque de l’avoir acheté chez un vendeur incompétent, l’autre n’en revient pas d’avoir si bien remplacé son VAE. 

Notes

  1. Les vraies faiblesses physiques font d’habitude pardonner d’utiliser un VAE, comme Daniel, victime d’une faiblesse musculaire dans les jambes d’origine encore inconnue, présenté par Velotaf comme un « vélotafeur assidu »
  2. Voir aussi Deux Moulton de voyage
Print Friendly, PDF & Email

7 réflexions au sujet de “Deux Pinion de voyage”

  1. Le rolhoff est une boîte de vitesse avec 14 rapports et un ratio de 526 % (et pas 350 comme indiqué).
    La boîte de vitesse Pinion existe en plusieurs rapports (6, 9, 12 et 18 vitesses) avec des ratios allant de 295 à 636 %.

  2. Mais en quoi est-ce plus un avantage qu’une boite Rohloff comme la tienne par exemple? Mon homonyme évoque bien la volonté de se passer de dérailleur, mais je n’ai pas discuté avec François à propos de son Pinion et des avantages « propulsifs ».

    • Le ratio (l’ampleur des développements possible) et le fait qu’il soit en bas au milieu, qui en réduit le poids perçu.

      • A priori le ratio avec mon dérailleur est de 625%, passant de 8m82 à 1m35 à chaque tour de manivelle. Je crains que ça ne suffise pas quand je suis en groupe 🙂

  3. Merci d’avoir parlé du Pinion. Je n’ai jamais eu l’occasion d’en essayer un, mais je m’y intéresse. Je ne comprends pas en quoi le Pinion remplace une assistance électrique ? Justement, il se marie très bien avec une assistance sur la roue arrière. Pourquoi faut-il une « excuse » pour rouler assisté ??
    Le Rohloff se monte sur un cadre ordinaire. Pas d’écartement spécifique par rapport aux moyeux habituels. Éventuellement, c’est mieux si on a des pattes de cadre prêtes pour le Rohloff qui peuvent dispenser de monter un bras anticouple, mais c’est tout. Si on vous a parlé de ça, c’est sans doute en rapport avec les Brompton qui, eux, ont un écartement non standard, qui nécessite de modifier le triangle arrière. Ou alors quelqu’un qui a par mégarde acheté le modèle destiné aux Fatbikes 😉
    J’ai eu un Rohloff acheté d’occase, rayonné par Randocycle. La seule prise de tête avait été d’avoir une ligne de chaîne correcte, sachant que j’aurais dû changer le pédalier.
    Avantage du Rohloff par rapport au Pinion : pas besoin d’un cadre spécifique ;
    Avantage du Pinion par rapport au Rohloff : position du centre de gravité et possibilité d’avoir un moteur dans le moyeu arrière.
    Personnellement, je préfère un Pinion, qui transmet mon effort à un moyeu assisté, à un moteur central, qui martyrise un Rohloff, même réputé indestructible.
    Le Rohloff est aussi compatible avec une courroie.
    Bonnes rou·t·es à tou·te·s

    • Merci pour ces précisions. Une réponse concernant François : il s’est rendu compte « des contraintes du VAE » : dans certains pays il n’y a pas assez de prises de courant pour recharger, et dans un avion les batteries ne sont pas autorisées. Avec le pinion il dit s’être rendu compte qu’il n’avait plus besoin d’assistance, l’amplitude lui permettant de monter toutes les côtes.

Les commentaires sont fermés.