15 jours en France vus de mon bureau – 01 – Environnement, confinement, couvre-feu

Un panorama sans doute fort incomplet de quelques uns des thèmes qui nous agitent depuis le 15 mars. 
01La semaine d’avant on ne parle que d’environnementConfinementArrêtés de couvre-feu
Qui a fait quoi ? Qui a décidé, et comment ? Que disent – ils ?

La semaine d’avant on ne parle que d’environnement

Confinement

La moitié de l’humanité y est, selon des modalités diverses. Dans les zones d’ « habitat informel » on imagine ce que peut vouloir dire « confinement » … L’Italie est en confinement depuis le 9 mars.
Le 11 mars la porte-parole du gouvernement français déclare que l’Italie avait pris « des mesures qui n’avaient pas permis d’enrayer l’épidémie »; le 15 mars paraît l’arrêté portant règles sur le confinement et un autre sur les restrictions de Transports en commun; la maire de Paris demandera assez rapidement un durcissement des règles, comme certaines infirmières hospitalières et le syndicat des internes. Ce confinement est confronté à de graves difficultés d’applications dans certains quartiers.
« Alors que plus du tiers de l’humanité est appelé à se confiner, la pandémie « s’accélère », estimait l’OMS « le 25 mars (LCI)
La ville de New York annonce qu’elle va fermer 2 rues à la circulation dans chaque quartier pour que les résidents puissent prendre l’air tout en respectant les consignes de distanciation sociale. CNN, 24 mars

Arrêtés de couvre-feu

Au-delà du confinement général, parfois mal suivi, certaines mairies ont décidé d’imposer un couvre-feu. On en trouve à Nice, Vallauris-Golf-Juan, Menton, Cannes, Béziers, Roquebrune-sur-Argens, Arras, Charleville-Mézières, Perpignan … Parfois que sur un secteur, à des horaires divers. Source Le Monde, 22 mars.
Mulhouse l’a instauré le lendemain, de 22 h à 6 h. En région parisienne j’ai repéré Puteaux, Asnières, Colombes, Aubervilliers. D’après le site Sortir à Paris le préfet aurait demandé à cette dernière commune de retirer son couvre-feu. Un couvre-feu pour les commerces, à partir de 21 h, est appliqué sur l’ensemble du département de Seine-Saint-Denis, et d’ailleurs, nous explique ce même site, depuis l’instauration de l’état d’urgence c’est aux préfets d’en prendre la décision. 

Pont de la Concorde, droit sur l’Assemblée Nationale, d’habitude lieu d’un chaos indescriptible
qui provoqua le décès d’une assistante parlementaire arrivant au travail à vélo.

A quoi ça sert ?

Nous aurons l’occasion d’y revenir, mais dores et déjà vous pouvez noter que ce que vous en pensez, pour beaucoup, c’est en gros ce qu’a dit le Premier ministre samedi 28 au soir. On confine afin de ne pas engorger les hôpitaux. On confine afin de, on l’espère, maintenir le nombre de cas graves le plus bas possible, ce qu’on pourrait faire avec masques et diagnostics (suivis de confinements sélectifs) et, surtout, des vaccins. Mais on n’en a pas, ou pas assez.
Hier soir (soit le 30 mars) on a compris, via le journal Les Echos, que le Gouvernement préparait un dépistage massif pour organiser la sortie du confinement universel. Cela paraît être une bonne nouvelle.
On confine pour freiner la propagation du virus, faute de mieux et au risque de mettre tout le système économique par terre. Mais il a raison, le Premier Ministre : chacun a son avis, tant mieux, mais eux ils font ce qu’ils peuvent. Pour ce qui est de guérir (faute d’avoir organisé correctement la prévention, mais nous ne sommes pas les seuls), rendez-vous au n° 4 de cette série. Un des auteurs que j’y citerai, Gaël Giraud, déclare que le confinement est une méthode du Moyen-Âge.

Pour en savoir encore plus

… je vous signale le site le Journal des femmes, qui donne au jour le jour l’essentiel des informations et actualités. Pour info ce journal en ligne annonce 15 millions de lectrices par mois. 
Quant à savoir combien fait « 1 km autour de mon domicile » pour la promenade tolérée quotidienne, vous le saurez sur une application dédiée : Confinement, carte de la zone de sortie. Cela vous servira aussi après, car à l’intérieur de ce périmètre, franchement, en auto … 

Le Monde du 26 mars rapporte que l’Inde (2ème population mondiale) est en « confinement » depuis le 24, alors que la moitié de sa population « vit dans des conditions précaires ou isolées ». Sur l’Afrique on lit dans le même numéro que « cette épidémie risque de compromettre les chances de tout un continent où, en 2100, se trouvera 40% de la population mondiale ». La faiblesse du système de santé, la distance sociale entre les classes au sud … : « Votre corona, c’est pour les blancs, les gens qui ont de l’argent et qui voyagent »… J’apprend aussi que la Pologne hésite à reporter ses élections présidentielles, fixées au 10 mai. On en apprendra d’autres …

Dans cette série:
Crise sanitaire : Les pompes à essence et les bécaniciens restent ouverts
02 – Bécaniciens ouverts? Rouler à vélo ?
02bis- Attention le vélo n’est plus autorisé pour «faire de l’exercice»
03 – Guerre ? Non, crise environnementale
04 – Crise sanitaire
05- Pourquoi les chantiers étaient-ils arrêtés et comment ont-ils pu reprendre ?
06 – Ça repart ???

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire