Cycle!magazine en est à son numéro 16. Il va vous transporter

Le numéro16 est paru. Il vous fera bien rire, et vous passionnera aussi. Découvrez des nouveaux mondes ! 

Le numéro 16 de Cycle! magazine termine l’année 20 avec un bonheur qui fait du bien. Il y a de beaux récits sportifs qu’on lira avec passion même si l’on n’est pas sportif, car c’est l’humanité et des pays; il y a le drôlatique témoignage du journaliste sportif qui fait son boulot depuis son salon.
Et moi j’ai presque tout lu une après-midi de repos, allongée dans mon salon, bien au chaud…


Il y a le changement de vie du titi parisien, « prince de la ville » pendant le confinement, c’est-à-dire coursier, momentanément bénévole pour les hôpitaux et finalement ouvrier agricole; et puis on croisera Olivier, le patron des Cycles Singer, et Geoffrey Sébline (voir son livre ici), dans justement le récit où l’on apprend comment s’est enclenchée la décision d’écrire (et où on voit une seconde photo de l’auteur). Y’a juste que ça fait pas beaucoup de femmes là-dedans … 
Enfin nous passons par l’Italie et apprenons que c’est cyclable et qu’il y a même de longues pistes, et voilà, le magazine va se terminer avec Claude Marthaler, donc encore un homme, s’usant le tempérament jusqu’à l’ascèse en Argentine. Vous le savez, pour lui plus c’est dur plus c’est mieux, pour nous ses voyages sont des témoignages de l’intérieur de la vraie vie du monde, et c’est irremplaçable. Et pas une promenade.

Et alors, les éditeurs ont eu une bonne idée de plus. Le dernier texte est court et a été écrit par le premier lauréat de l’appel à envoyer des nouvelles. Je ne vous en dirai rien, ce ne serait pas drôle, car elle est vraiment drôle, et poétique. Elle rappellera quelque chose aux heureux lecteurs de « L’homme qui tuait des voitures » il y a 20 ans, et où on se bidonnait bien… tout en rêvant … de passer à l’acte (au point qu’il fallait se retenir) !!! Oups ! J’ai bien peur que cette fois l’effet soit le même ! 

Les abonnements à Cycle! commencent au numéro qu’on veut, et se prennent par internet. Le prochain numéro est prévu pour dans 6 mois. Il y a aussi pas mal de points de vente, dans de belles boutiques où l’on parle de vélo. Avant d’aller au désert et de souffrir … pour renaître, bien sûr.

Tout est indiqué sur le site du magazine !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire