La Seine à vélo, voici le premier guide !

En route pour la Seine à vélo de Paris à Deauville. Sans attendre une inauguration problématique (l’inauguration de la Seine à vélo n’a pas eu lieu et n’aura pas lieu cette année),  l’intérêt est tel qu’un premier guide est paru. Il a été réalisé par Didier Couval-Grima. 

L’itinéraire proposé correspond en gros à l’itinéraire officiel, même si on attend encore des améliorations (c’est le propre de toutes les véloroutes), et la Seine a beau avoir creusé sa vallée, souvent escarpée, l’itinéraire n’offre que très peu de difficultés. Seul le tronçon entre Lillebonne et le pont de Tancarville est déconseillé, même un 15 août, comme je l’avais découvert en 20171, à cause du grand nombre de camions. Un autre morceau, celui-là en Ile-de-France, est désagréable, du côté de Saint-Denis, sur deux ou trois kilomètres. Pour tout le reste l’auteur nous encourage à y aller même avec les enfants.

Carte de France vélo tourisme

Grâce aux pistes provisoires vous pouvez facilement couper la première boucle, en passant par l’Etoile, la porte Maillot et la Défense. Nanterre est juste derrière et la Seine s’y atteint en pente douce2. Le guide quant à lui ne pouvait connaître ces nouvelles possibilités et propose un moyen tout à fait valable aussi pour rejoindre Nanterre. 

La cartographie du dernier guide de Didier, A vélo le long de la Moselle et de la Saône, souffrait de caractères trop petits, de cartes trop tassées, d’abréviations incompréhensibles … Cette fois il n’en est rien, et je dirais même plus, les endroits compliqués y sont présentés en bien gros. 

Le parcours de Paris à la mer se confond parfois avec celui du Paris-Londres, et mesure juste un peu plus que 400 km au départ de Notre-Dame de Paris. Didier nous dit qu’il est désormais balisé sur le plus gros du parcours. 

Contrairement à mes habitudes je n’attend pas de l’avoir utilisé pour vous le présenter car j’en connais déjà tout l’intérêt, la Seine cette splendeur, les paysages si beaux, l’histoire, depuis l’amphithéâtre romain de Lillebonne jusqu’aux villes contemporaines du Havre et du Vaudreuil, les ponts géants et la passerelle d’Orival, la vue sur l’estuaire grand comme un estuaire tropical et la boucle sauvage du marais Vernier, les villes tranquilles le long du fleuve, les bacs, les châteaux et les abbayes …

L’axe est bien desservi par la ligne de train Paris-Saint-Lazare – Rouen – Le Havre, et au départ de Paris par les liaisons vers Giverny, Mantes-le-Jolie, Poissy, Conflans, Nanterre etc. Tous ces trains partent de la même grande gare parisienne, et embarquent sans sourciller les vélos en-dehors des heures de pointe, et plutôt pas lors des grands retours de week-end… C’est une gare de terminus, entièrement à niveau. Plus d’informations (autres lignes etc) dans le guide. 

La Seine à vélo
de Paris à la mer. 
par Didier Couval-Grima,
Christian Jacob (cartes)
et Cécile Nelson (illustrations)
éd. Chamina, mars 2021. 15 €
Trains, campings et logements repérés tout du long.

A noter que les 3 auteurs sont membres de l’association CycloTransEurope, créatrice de la véloroute de Saint-Jacques et très investie pour la prolongation de la véloroute de la Seine de l’autre côté de Paris, jusqu’à sa source


Alors, au premier déconfinement … testez la Seine à vélo côté aval, et prenez rendez-vous au Havre pour les cultivés, ou à Deauville pour les sportifs. Ensuite continuez sur le littoral, à droite vers Dunkerque et à gauche jusqu’à Roscoff ! La France à vélo est désormais inépuisable. Vous verrez tout ça sur la carte de l’AF3V


  1. J’ai écrit pas mal d’articles sur la vallée de la Seine. Celui qui relate ma première exploration, avec balisage provisoire, remonte à l’été 2017 : Grandes promesses de la véloroute de la Seine.
  2. A Nanterre reste une grosse difficulté avec la passerelle qui franchit une darse. Il est en réalité facile de l’éviter en utilisant une carte.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire