Bretagne. Le compte à rebours pour le challenge du vélo a commencé

Parti de Lannion en 2016 avec 500 participants, ce défi vélo s’étend déjà à 7 villes bretonnes, toujours piloté par une association locale. Les inscriptions ouvrent aujourd’hui. 

Ce sont surtout des associations de la Fub, regroupées depuis peu dans le collectif Kern à vélo, mais aussi wimoov, un prestataire de centrales de mobilité, à Carhaix, qui pilotent ce défi annuel, ainsi que les Boîtes à vélo. D’autres associations, déjà impliquées dans Mai à vélo, devraient rejoindre le mouvement dès l’an prochain. VéloUtile, à Saint-Brieuc, organise quant à lui son propre concours, sur une semaine et sur un mode différent, la participation étant plutôt à l’initiative des employeurs ou directeurs et comprenant tous les modes « vertueux ». 

Les inscriptions démarrent aujourd’hui
et se poursuivront jusqu’au 9 mai.
Le concours quant à lui aura lieu du 10 mai au 11 juin. 

Chaque ville dispose de sa propre page sous la bannière de Marc’h Houarn (cheval de fer) – A vélo au boulot. C’est « par le bas » que se constituent les équipes, même si les entreprises les valorisent après-coup. Le premier inscrit constitue son équipe autour de lui. On aura des équipes scolaires, d’entreprise, de quartier … mais aussi des individuels.
Cette année 7 villes participent : Lannion, Brest, Quimper, Lorient, Morlaix, Carhaix, Concarneau

L’idée est notamment de favoriser les liens, en ces temps de distanciation sociale, l’activité physique et la vie en plein air. C’est aussi de faire prendre des nouvelles habitudes. L’économie de CO2 reste le centre de l’affaire, calculé encore sur des trajets automobiles quasi-inévitables, sauf vélo, dans les petites villes ou les transports en commun sont très réduits. On nous concède que pour Brest ou Lorient par exemple il va falloir envisager le passage du TC au vélo pour les calculs.  A chaque année sa peine. 

Chaque participant relèvera ses kilomètres de vélo utilitaire (ou les calculera avec l’aide d’un calculateur d’itinéraire), ce qui fait grimper le nombre de points. La participation de néo-cyclistes le fait encore augmenter, ainsi que la mise en ligne de photos prises pendant la période, classées par catégories pré-établies (sous la pluie, retour des achats, livraison des oeufs, etc). 

En 2020 il y eu 1200 participants à Brest, 500 à Lanion, 350 à Quimper. On en attend combien cette année ? A vous de jouer.

Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions au sujet de “Bretagne. Le compte à rebours pour le challenge du vélo a commencé”

Répondre à christelle Annuler la réponse