En France les motards gagnent sur tous les tableaux

Coup sur coup deux annonces des autorités favorisent les Deux-roues Motorisés, après qu’ils aient failli être « victimes » de décisions récentes. Pour qui roule-t-on dans ce pays ?  Dernière heure ! Le Ministre a rencontré la Commissaire européenne aux Transports. (30 -11- 21) 

En septembre dernier le décret instaurant le contrôle technique obligatoire des Deux-roues à moteur était annulé le lendemain de sa promulgation. Pas par erreur, non, par la même main. (Voir Motos : le Gouvernement s’incline et retire son décret). 

Le 24 novembre 2021 en début de soirée le ministre chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, fait connaître par voie de communiqué « les mesures alternatives couvrant les enjeux de sécurité routière, de lutte contre la pollution et le bruit » qu’il va soumettre à la Commission européenne. 

Un scandale invraisemblable tonne le collectif Ras le Scoot. Au lieu du contrôle technique on va créer une prime à la conversion, en clair on va donner de l’argent à des gens pour qu’ils s’achetent une meule neuve, en espérant que cela pourra passer pour une mesure efficace aux yeux de la Commission. C’est en effet de la Commission européenne que découle la question du contrôle technique, avec possibilité de dérogation, si sérieux, s’entend.

A- 3 mesures proposées par le Gouvernement
B- Abandon d’une mesure par la Ville de Paris
A + B = ???

ALes mesures proposées par le ministre sont au nombre de 3

1. Un soutien à l’industrie de la moto

  • Une prime de 6000 € sans condition de revenu pour le remplacement d’une vieille moto par une neuve, thermique si « très peu polluante » ou électrique.
    Ras le Scoot rappelle que la fin du thermique est programmée partout en Europe et que des voix s’élèvent pour bannir ces motorisations des centres villes.

Pour Ras-le-Scoot cela est tout simplement un soutien à l’industrie, qui va à contre-sens du but officiel, car même aux normes un deux-roues thermique est facile à transformer, notamment le pot d’échappement, source du bruit et de la pollution.

Le « sans condition de revenu » est une stupidité, ajoute le collectif,  car les motards sont majoritairement des hommes jeunes et riches. On envisage donc d’offrir la moitié d’une moto neuve aux cadres de La Défense pour réaliser en moyenne un trajet de 6 km, en pleine zone urbaine. 

Sans contrainte qui va imaginer que les plus nuisibles parmi les motards vont vouloir, comme ça, se retrouver « aux normes » ? 

2. De la poudre aux yeux

  • Maintien des sanctions actuelles (jusqu’à 1500 €) pour les pots d’échappement non homologués ou trafiqués, éventuelle immobilisation du véhicule. Si cela marchait on en parlerait moins.
  • Installation de radars sonores … sans verbalisation pour l’instant. 

3. Du baratin appelé communication

  • Renforcement de la communication sur la sécurité des deux roues par les équipements de protection (gants et airbags).
  • Obligation de faire figurer les enjeux liés aux deux et trois roues dans les plans départementaux d’actions de sécurité routière (PDASR).
  • Adaptation du permis de conduire B en y intégrant la problématique de la sécurité des 2 roues, ajout dans les permis A1 et A2 d’un point spécifique sur l’entretien du véhicule, l’éco-conduite et de la problématique du bruit.
    Ras le scoot précise que les 3roues à moteur n’ont pas besoin du permis moto et nuisent largement autant que les 2roues. 

Le ministre ose annoncer ensuite le renforcement de la signalisation des angles morts des véhicules lourds. On ne sait pas si cela veut dire qu’il faudra remplacer les autocollants par des plus grands. 

Tout cela ne semble pas être bien sérieux et n’a aucune chance d’être accepté par la Commission. Cela n’a d’autre but, sans doute, que de gagner du temps avant certaines échéances… Les élections présidentielles sont prévues pour les 9 et 24 avril prochains. Ras Le Scoot pour sa part maintient ses recours contre la non- application du contrôle technique des 2RM devant le Conseil d’État et sa saisine de la Commission. 

B- Report du stationnement payant à Paris

Et comme si cela ne suffisait pas voilà que la Ville de Paris, via un tweet, fait savoir que tous comptes faits le stationnement payant des 2RM sera reporté de décembre 2021 à septembre 2022, c’est-à-dire, comme c’est bizarre, après les mêmes échéances.

A + B = Fin de l’encouragement à la conversion … au VAE

Ras le scoot précise qu’il ne dirait rien si l’aide du Gouvernement « à la conversion » allait seulement aux foyers modestes et uniquement pour un véhicule électrique, ou pour un vélo, un VAE ou une trottinette. Pour faire 6 km, ça peut s’envisager, et d’ailleurs le passage de la moto au VAE avait commencé… par la grâce de la perspective du stationnement payant,  et va donc probablement se ralentir. 

En France les motards gagnent à tous les coups ! 


Dernière heure !

Savez-vous ce qu’il a fait, notre ministre, ce 30 novembre ? A l’approche de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (qui débutera le 1er janvier 2022) il a rencontré Adina Vălean, Commissaire européenne aux Transports.
Ils ont échangé sur la nécessité de décarboner le secteur afin d’arriver à la neutralité carbone de l’UE en 2050, sur les politiques d’innovation qui peuvent y concourir, mais aussi sur les enjeux futurs d’attractivité du secteur. Ils ont notamment parlé de report modal, d’avions bas-carbone, de carburants alternatifs, d’électrification, de fret et de train… Tout va bien, madame la Marquise, tout vaaa très bien ! 

Print Friendly, PDF & Email

3 réflexions au sujet de “En France les motards gagnent sur tous les tableaux”

  1. Là, on touche le fond. Le ministre Djebarri a besoin d’une bonne formation sur l’urbanisme, le vivre ensemble, les économies d’énergie. C’est incroyable. Quelques centaines de manifestants mettent à mal plusieurs millions de personnes. Manque total de courage.

    Répondre

Répondre à Dominique Bied Annuler la réponse