6 jeunes voyageurs à vélo aidés par Cyclo-Camping International

Les bourses du voyage à vélo de Cyclo-camping international devraient toutes nous emmener cette année vers l’Est. Si tout se passe comme envisagé … 

L’association Cyclo camping International, ancien repaire de vieux cyclards au long cours, créée en 1981, joue aujourd’hui un rôle de passeur. Son Festival du voyage à vélo, qui aura connu 35 éditions, a inspiré nombre d’initatives similaires un peu partout en France. Sa bourse, offerte à de jeunes voyageurs, en est à sa 4eme édition.

Pour cette bourse Cyclo-Camping International, dont les finances sans subvention sont saines (malgré la location d’un local), offre une aide financière de 1000 euros, sur candidature, à un jeune de moins de 30 ans, ou à un groupe du même âge limite. Il ne s’agit pas d’habiller un projet de voyage avec des intentions annexes, même vertueuses, du genre récolter de l’argent pour une oeuvre, partager avec les enfants de, etc. Il n’est nul besoin de se cacher que le voyage, et l’audace de l’entreprendre, est une expérience existentielle centrale.

C’est ainsi que, depuis sa création, un seul voyage avait pour objet une ambition autre que le voyage lui-même. Le jeune couple voulait faire un relevé en vue d’un guide, et justement ce projet n’a pas encore abouti.

L’équipe de l’association, les lauréats et le représentant de la 3eme équipe

Cette année il y a plus de lauréats que normalement, pour compenser les deux dernières années fortement marquées par la covid. Ils sont tous de brillants étudiants, ou tout récents diplômés, et leur ambition est avant tout de « partir ». Parmi les candidates il y avait cette année moins de garçons que de filles, ce qui est une première. Les lauréats ont été présentés à la date du Festival annulé …

Isabel, Sciences-Po Paris 2020, est déjà partie un an, sans grande préparation, vers l’Iran. A la fin prochaine de sa présente mission à Paris, elle s’organisera pour un nouveau départ, vers l’Est si possible encore, vers les Amériques sinon, avec le même matériel que lors de son premier voyage, réduit à l’essentiel : un vélo qu’elle a monté elle-même, des sacoches qu’elle va sans doute fabriquer. Elle envisage de profiter de ce second voyage pour améliorer sa pratique d’aquarelliste débutante et publier un « roman graphique » par planches hebdomadaires.

Isabel

Valentin et Marie, frère et soeur, déjà très actifs dans le domaine du partage et dans l’accueil des réfugiés aux frontières, vont partir cet été, en principe pour deux mois, dans les Balkans avec l’idée de récolter des recettes de cuisine. Ils étaient représentés par un ami.

Léo, Solal et Etienne, 3 copains en cours d’études en « Biodiversité, écologie et évolution », pour l’un, et en période sabatique de grande école scientifique pour les deux autres, veulent partir en France, Italie et Hongrie pour découvrir des lieux où se pratique la vie à venir. Leur tropisme c’est l’activité utile, les besoins simples et durables, les machines simples comme la bicyclette, machine «à faible technologie » par excellence. Ils devraient être de retour en septembre car les « césures » de grandes écoles durent un semestre. Ils insistent beaucoup pour qu’on comprenne ce qui se passe : les grandes écoles techniques ou scientifiques n’ont pas le réflexe de pousser les étudiants au voyage, mais plutôt d’utiliser ces 6 mois pour un stage en entreprise. Ça viendra, car, pas encouragés ils n’ont pas été freinés non plus. 

Solal, Léo, Etienne

Mais qu’ont-ils de particulier ces jeunes ? Je constate que l’un a eu des parents très littéraires (et les littéraires devineront lequel à son prénom),  un autre a fait un grand voyage d’un an à vélo en famille alors qu’il avait 14 ans, les parents de la dernière étaient de grands voyageurs, et elle, elle se retrouve avec trois nationalités. … Sans insister, disons que cela va dans le sens de ce que l’on sait déjà sur l’importance de l’héritage culturel familial. 

  • Parmi les anciens lauréats on peut noter Vincent (2018), Claire et Olivier (2019), Jeanne et Xavier (2021) et Clarisse (2021), 
  • Tous les renseignements sur la bourse sont sur le site de l’association, avec des récits des voyages aidés. 
  • Dossier de présentation de l’association à télécharger  
Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions au sujet de “6 jeunes voyageurs à vélo aidés par Cyclo-Camping International”

  1. Merci beaucoup pour l’article. Longue et belle route aux 3 projets lauréats!
    Nous concernant, comme l’a précisé François (merci François ! 🙂 ), les 9 topoguides, de la Grèce à l’Estonie, proposant un descriptif détaillé (itinéraire, points d’eau, alimentation, hébergement etc.) du parcours de l’EV11 sont disponibles et téléchargeables sur notre site Cyclo-Topo. On a préféré la version Web à la version papier, bien plus simple à transporter et à actualiser.

    Répondre

Laisser un commentaire