En mai ça presse sur le vélo

Photo par S. van Oosteren
  • Un très beau reportage aux Pays-Bas, le label du Tour de France est plus sérieux qu’on croit, le casque est devenu le marqueur du cycliste.
  • Les ravages de la vente par correspondance sur l’économie locale. 
  • Livreurs, motards, soit-disant vélo sans pédales, et un accident pas accidentel à Paris.
  • L’autorité environnementale tonne, la transition n’a même pas commencé. Les cyclistes de Saint-Avold démissionnent. Yves Pietrasanta nous a quittés.
Saint-Avold

Saint-Avold : Pas de cyclistes ? La ville est classée G ! Le Républicain lorrain, 2 mai 2022. L’association Saintavelo, lasse, s’est dissoute mais continue en tant que « collectif ».

Politique cyclable

Un très bon reportage (env. 15 minutes) sur Arte a été diffusé le 6 mai : Le vélo, l’autre reine des Pays-Bas. Le rôle de la monarchie a joué un rôle essentiel, les provos ne sont arrivés qu’après, et tout n’est jamais gagné, nous dit-on ici comme dans Together. L’exemple de l’extraordinaire piste du musée qui a faillit être détruite est là pour nous le prouver. Le film se termine sur une appréciation positive de l’activisme cycliste, qui n’est jamais perçu comme trop radical. Ce reportage complète admirablement le film Together we Cycle, et encore ne vous ai-je pas tout dit. 

Les impensés du vélo : « venir avec un casque » : L’agglo (de Saumur) à vélo : TOUT UN PROGRAMME POUR PASSER AU VÉLO !

Tous nos trajets quotidiens peuvent-ils se faire en 20 minutes à vélo ? Citycle, 23 mai. D’après l’étude La France à 20 minutes à vélo.

Que vaut vraiment le label « Villes à vélo du Tour de France » ? La Gazette des Communes, 19 mai. Bonne question …

Carpentras, mai 2022

Un devoir collectif de rendre la ville plus sécuritaire à vélo, estime Vélo fantôme, au Québec. La Tribune, Sherbrooke. Une belle façon de le dire par la porte-parole de Vélo fantôme, Catherine Sanfaçon Dubé.  

Le prochain congrès Velocity aura lieu à Gand. Metrotime

Industrie et commerce

  • La folie du vélo est terminée. Alors, quelle sera la prochaine étape ? 
  • La folie du vélo est terminée – Deuxième partie. 
    Ces deux articles, et plusieurs autres, sont signalés dans la revue de presse hebdomadaire Le Concentré vélo, et, pour ces deux-là, leur traduction en français est publiée sur Linkedin. Ils soulignent que la vente par correspondance prend de plus en plus de place, surtout dans le haut de gamme, et qu’en revanche le marché de l’entretien commence à être rentable. Il s’agirait d’un virage stratégique pour les vélocistes. On apprend aussi qui sont les nouveaux cyclistes (en Grande-Bretagne au moins) et quelles en sont les conséquences en termes d’urbanisme.

Trottinettes et vélos électriques à louer dans quatorze villes de la Boucle de Seine (Yvelines). Le Parisien, 29 mai. Près de mille engins seront disponibles en location à la minute à partir de début juin dans l’agglomération de Saint-Germain-Boucles de Seine, dans le cadre d’une expérimentation qui doit durer un an.

L’anarchie menace

Quelles solutions face aux livreurs à vélo dangereux pour retrouver des rues et trottoirs apaisés ?  Et c’est à Strasbourg … 20minutes, 18 mai. Livreurs sur un vélo cargo qui déboulent à toute vitesse dans les rues piétonnes, piétons sur les pistes cyclables face à des cyclistes qui jouent de la sonnette pour les écarter, infractions multiples au Code la route…

Les motos interdites dans le centre-ville [de Guingamp] pour limiter le bruit. 20minutes, le 20 mai. Pour un mois chaque mercredi, samedi et dimanche pour commencer. 

C’est quoi ce vélo suédois sans pédale à louer sur abonnement à Paris ? 20minutes, 19 mai 22. Encore un petit engin électrique, de la marque Vässla, mais en location longue durée seulement. Heureusement il n’y a pas de repose-pieds, mais c’est quand même un engin de déplacement personnel, il roulera donc sur les pistes cyclables.

Un automobiliste renverse un livreur… et s’enfuit avec le vélo sous ses roues. Le Parisien, 20 mai. Je vous le met car il s’agit de la place de la République, à Paris, dont l’aménagement cyclable est très controversé… (je ne dis pas qu’il y a un lien, je dis seulement que les cyclistes ont du mal à passer).

Transition …

Yves Pietrasanta en 2015 Crédit: Alain Robert, Aperçu – Sipa

« La transition écologique n’est pas amorcée en France » : le constat sévère de l’Autorité environnementale. Le Monde, 7 mai 2022.

Yves Pietrasanta, ancien maire de Mèze et pionnier de l’écologie politique en France, est mort. Le Monde, 28 mai. L’élu héraultais, ancien eurodéputé, conseiller général et régional, avait défendu l’importance des thématiques environnementales dès le début des années 1980.

 

Merci à Frédéric Héran

Print Friendly, PDF & Email

1 réflexion au sujet de « En mai ça presse sur le vélo »

  1. Concernant le label « Ville à Vélo » délivré par la Sté ASO, je n’en connais pas les critères et n’ai pu lire que l’introduction de l’article de La Gazette des Communes. Je peux donc juste confirmer qu’effectivement, comme souligné par La Gazette « …le classement se démarque fortement du Baromètre annuel des villes cyclables. » puisqu’une ville comme Tarbes l’a récemment obtenu bien qu’elle ait été évaluée F pour la 3ème fois consécutive lors du dernier baromètre de la FUB (avant-dernière de sa catégorie).
    Il en va de même pour Argelès-Gazost, petite ville le long de la belle Voie Verte des Gaves, où des cyclistes militants sont passés début juin au Tribunal pour avoir pris l’initiative de tracer des pictos « vélo » et « piétons » afin d’attirer l’attention des élus sur la dangerosité de certaines routes et rues (commune, Comcom, Département), comme le rapporte la Semaine des Pyrénées.
    Lu dans « La Dépêche du Midi » au sujet de la cérémonie d’obtention du label : « Le label une fois dévoilé, un peloton d’une quarantaine de cyclistes a alors pris le départ pour effectuer la montée de Hautacam depuis le centre-ville d’Argelès-Gazost ». Avec cette ascension d’un col hors catégorie nous voici loin du cyclisme utilitaire au quotidien…

    Répondre

Laisser un commentaire