Une conseillère aux mobilités actives vient d’être nommée chez le ministre !

Claire Viellard a été nommée ce matin.

Au journal officiel de ce matin

Claire Viellard est nommée conseillère « innovation, mobilités actives et partagées, stratégies de mobilité » au cabinet de Clément Beaune,  ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé des transports, à compter du 30 août 2022.

Elle est fonctionnaire, travaillait à ADP (les aéroports de Paris) depuis 3 ans, mais avant elle avait fait partie de l’équipe du porte-parole du gouvernement. On la trouve également au cabinet du préfet du territoire de Belfort, et à la préfecture de police de Paris, en 2016-2017. C’est la première fois depuis 1994 qu’un ministre recrute dans son équipe quelqu’un de nommément chargé des mobilités actives. 

Voici une très bonne nouvelle, qui devrait éviter au ministre de continuer à se fourvoyer comme il l’a fait jusqu’ici dans les primes inadaptées et les stratégies de « transport » oubliant le vélo et la marche. Alors bienvenue à Claire Viellard ! 

▶️🚲 D’ailleurs en plus elle est vélotafeuse. Elle roule sur un beau vélo de style « hollandais » acheté dans une chaîne nordiste bien connue, et ce depuis plusieurs années. Ce n’est évidemment pas pour ça qu’elle a été choisie, mais ça contribue à établir la normalité du vélo. Cela ne suffit pas pour être efficace sur le sujet, mais au moins ça aide à savoir un peu de quoi on parle. Cela contribue aussi au devoir d’exemplarité. Devant elle on ne pourra pas oublier le vélo, ni prétendre qu’il est un truc de marginaux. Et peut-être trouvera-t-elle moyen de créer un garage à vélos digne de ce nom pour les visiteurs du boulevard Saint-Germain ? 

Print Friendly, PDF & Email

6 réflexions au sujet de “Une conseillère aux mobilités actives vient d’être nommée chez le ministre !”

  1. Admettons! Quand la France va-t-elle comprendre qu’il lui faut une Direction des Mobilités Alternatives et des Infrastructures cyclables? des ingénieurs formés à la spécificité du vélo et des EDPM? des représentations départementales et des financements réservés? Pour l’heure, chacun fait n’importe quoi. Comme avant.

    Répondre
  2. Merci pour cette information. Pourquoi faut-il que nos politiques fassent les choses dans le désordre ? Cette nomination aurait pu intervenir avant les pseudo-annonces sur la prime à la mobilité qui donnent l’impression d’avoir été bricolées à la va-vite ?

    Répondre
  3. Espérons que cette nomination permettra de faire réellement avancer positivement les modes de déplacement actifs.
    Comprendre l’absence de réussite des différentes politiques conduites.
    Une véritable prise en compte de l’ensemble des attentes sur les déplacements actifs.
    Sera-t’il enfin introduit efficacement dans la société française?
    Une évaluation de la rétivité des Français à l’effort physique sera elle faite pour corriger les errements du passé?

    Répondre

Laisser un commentaire