Guide des cafés vélos

Personne ne sait vraiment ce qu’est un café-vélo. Il y en a des très aristos et des très bonne franquette, leurs services et leur ambiance changent du tout au tout. Yves Blanc les a répertoriés dans toute la France et bientôt vous ne jurerez que par eux.

Personne ne sait vraiment ce qu’est un café-vélo ! Il y en a des très « modeux », comme à Paris, et des très bonne franquette, comme à Rennes. La plupart sont accolés à un atelier de mécanique, comme à Pantin. Certains sont en centre-ville, d’autres au pied des cols, certains sont des cafés de village, d’autres des repaires pour semblables et certains sont aussi de vrais restaus. On en trouve sur la Loire à vélo comme au fin fond de la cambrousse. 

Guide des cafés-vélo en France

Yves Blanc, l’ex-rédac chef du Cycle, les a tous testés. Il en présente 36, avec photos, textes, renseignements précis. 

Selon votre style vous voudrez découvrir celui de Nice, qui donne dans le sport, ou l’autre de Rennes (il y en a deux, et sept à Paris et banlieue) pour sa librairie et son restaurant. Il y a aussi celui de Lourdes pour ses séjours et stages, et celui de Poitiers pour vos réunions associatives. Ailleurs vous suivrez les courses à la télé, ou assisterez à des spectacles, et partout vous participerez aux sorties du club lié à la boutique, ou à ses promenades découvertes… Il sont tous différents et chacun a son propre caractère. Il y en a même qui se croient en Angleterre ou en Amérique. Il y en a pour tous les styles. 

Ce bouquin pourrait presque devenir indispensable dans la préparation de vos voyages. Il y en a même qui font épicerie et montage de vélos anciens, et c’est à Teloché, 3000 habitants, concerts, théâtre, récits de voyages, vous voyez le truc … et le meilleur restaurant ? Eh ben je ne vous le dis pas. 

Le livre est édité par les éditions Larivière et est vendu 22 euros moins 5 centimes.

Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions au sujet de “Guide des cafés vélos”

  1. Ce livre est bien tentant lorsqu’on connaît au moins un de ces lieux !
    Bien sûr, les pratiques du vélo sont un art de vivre ! Merci pour la référence.

    Répondre
  2. Le premier que j’ai vu c’est à Bâle (CH) il y a une vingtaine d’années. On en voit en effet à présent ici du côté d’Annecy, on en a un à Duingt, sur la voie verte (ancienne gare) et il y a du monde en saison. Il s’agit en fait d’un bistrot classique accolé à des locations de vélos.
    Il y a aussi Chez Bruno et Mariane, à Valence : café et vélo-gite sur la Viarhôna, un endroit sympa pour une halte, et ça parle vélo.

    Répondre

Laisser un commentaire