Assises de l’espace public, Paris

18/10/2018 Toute la journée

Les  30 ans de l’association française Rue de l’Avenir sont le prétexte à l’organisation des « 1ères assises des espaces publics ». Elles questionneront à la fois l’espace public comme bien commun, l’érosion de la vie sociale et la perte de l’urbanité dans de nombreuses petites et moyennes villes1,  l’importance de la nature en ville et  les nouvelles relations entre l’espace public et le monde à venir des mobilités.

Les premières assises de l’espace public auront le plaisir d’accueillir :
> Antoine Fleury, géographe et chercheur au CNRS,
> Alfred Peter, paysagiste et urbaniste,
> Thierry Paquot, philosophe de la ville et professeur des universités
> et bien d’autres intervenants passionnants.

ATTENTION, PREMIÈRE JOURNÉE ANNULÉE [2018-10-02]

Grandes lignes du programme

        > Le 17 octobre à Montreuil (métro parisien)

Le matin, au départ du parvis de la mairie : « Des espaces publics plus sûrs et plus agréables à vivre« . Visites de sites réaménagés ou en devenir.
L’après-midi à la salle Franklin, 60 rue Franklin : « Quelles priorités pour les années à venir ?« . Deux tables rondes.

        > Le 18 octobre, à Paris, au FIAP Jean Monnet, rue Cabanis dans le 14e

Le matin : « L’espace public, un bien en commun« . Interventions de chercheurs et de praticiens.
L’après-midi : « Changer la donne dans les périphéries urbaines« . Quatre ateliers suivis d’une plénière de débat et de conclusions.

 

Ces journées bénéficient du soutien du Ministère de L’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, ainsi que du programme UNE VOIRIE POUR TOUS.

Elles questionneront à la fois l’espace public comme bien commun, l’érosion de la vie sociale et la perte de l’urbanité dans de nombreuses petites et moyennes villes, l’importance de la nature en ville et les nouvelles relations entre l’espace public et le monde à venir des mobilités.

Elles mettront l’accent sur les territoires variés de la périphérie urbaine, là où les problématiques de déplacements sont plus dominées par l’usage des modes motorisés, en raison des distances et de la moins bonne couverture par les transports collectifs, territoires les plus fragiles où l’on constate, dans un contexte hostile aux modes actifs, qu’émergent aussi de nouvelles formes de sociabilité et une mobilité vecteur de coopération et de solidarité.

Vous trouverez le PROGRAMME de ces journées sur le site internet de la RUE DE L’AVENIR.

INSCRIPTION (contribution demandée pour le repas) 
sur Eventbrite

  1. ce constat me paraît devoir se faire aussi dans les grandes et très grandes villes … isL
Print Friendly, PDF & Email

Related upcoming events

  • 07/03/2019 Toute la journée

    le 07 MARS 2019 à Chalon-sur-Saône une journée d’échanges sur le thème
    Politiques de mobilité et d'aménagement de la voirie et des espaces publics
    pour dynamiser les agglomérations moyennes.

    Le postulat habituel est que la contrainte sur l’usage de la voiture serait nuisible au dynamisme économique. Pourtant, un engagement en faveur de la transition énergétique, de la qualité de l’air, et plus généralement de la qualité de vie en ville, conduit à penser l’organisation de la mobilité en jouant sur la complémentarité entre la voiture et les modes collectifs ou actifs (vélo, marche).

    Cette journée d’échanges interrégionale (Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté) vise à promouvoir, au travers de bonnes pratiques locales, une mobilité durable dans les villes et agglomérations moyennes.

    Renseignements, inscriptions etc. sous ces mots.

  • 28/03/2019 Toute la journée

    Journée d'échange en mars 2019 sur le thème du développement du vélo en périurbain et interurbain

    Cette journée est organisée par le CEREMA Méditerranée, en partenariat avec Vélo & Territoires et le CNFPT. Elle s'inscrit également dans le cadre de la CoTITA.

     

    Flyer journée

    Objectifs :

    – Actualiser les connaissances techniques et réglementaires,
    – Partager collectivement des bonnes pratiques éprouvées,
    – Tirer les enseignements des retours d’expériences locales,
    – Porter à connaissance les dynamiques initiées sur les territoires – Échanger et créer un réseau d’acteur

    Programme

    • Actualité nationale vélo : Plan vélo, loi d’orientation des mobilités, appels à projet…
    • Moyens pour réussir sa politique vélo : Développement de la politique cyclable dans les territoires périurbains et interurbains; Quelles démarches régionales pour encourager le développement du vélo ? Boîte à outil.
    • Les aménagements cyclables : Chaussée à voie centrale banalisée dans l’Hérault; Exemple de réalisation dans les Pyrénées Orientales; EuroVelo 8, «la méditerranée à vélo» exemple de traitement de discontinuités; Exemple de réalisation à Avignon, le Chemin des Canaux.

    Programme complet : pg_jt_du_28_mars_2019

    Inscription en ligne obligatoire.
    Pour les associations et les entreprises privés, cliquez sur le lien ci-dessous :
    http://enqueteur.mediterranee.cerema.fr/index.php?sid=53172&lang=fr

    Date limite d’inscription : 20 mars 2019

    Le repas du midi est libre et à votre charge. Une solution vous est proposée au Crous à 7,50€ . Merci de préciser si vous souhaitez bénéficier de cette possibilité.

    Attention, pas d’accès à vélo.

    Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter :

    Jérôme Cassagnes - Cerema Méditerranée
    tél. 04 67 20 90 44 - mél: jerome.cassagnes@cerema.fr

  • 10/05/2019 Toute la journée

    La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) tiendra son 19ème congrès du 10 au 12 mai 2019 dans la ville du Mans. L'association Cyclamaine, membre de la FUB, avait présenté à la FUB la candidature du Mans lors de l'assemblée générale de Lyon et participera à l'organisation de ces trois jours.

    Vendredi 10 mai 2019, la Journée d’Études réunira plus de 300 personnes (plus de 400 à Lyon pour le rendu du baromètre des villes cyclables), parmi lesquelles élus, techniciens, experts, professionnels du cycle, presse spécialisée et représentants du monde associatif. Autour du thème « Plan vélo : mode d’emploi », ce 19ème congrès mettra en lumière de nombreuses initiatives inspirantes et reproductibles dans le but d’aider les collectivités et les associations à se saisir du Plan Vélo.
    Lors de la journée d’études vendredi 10 mai, les participants seront invités à croiser regard et expérience avec une perspective commune : co-construire un «système vélo» et ainsi répondre collectivement à l’attente des citoyens qui cherchent une alternative simple et agréable à la voiture individuelle.

    VOICI LE PROGRAMME

    (au 8 février)

    Suite aux annonces du plan vélo, pour construire le « système vélo » qu’attendent les citoyennes et les citoyens, chaque acteur doit prendre sa part. La présence des collectivités en table ronde d’ouverture nous permettra de présenter la mise en œuvre du plan vélo aux échelles nationale, régionale et locale. Si leur rôle est essentiel, celui des bailleurs, des établissements scolaires, des parlementaires, des employeurs, des professionnels du cycle et des citoyens est tout aussi important.

    Voir aussi : La grande naïveté du Plan vélo français

    Sessions et ateliers permettront d’aborder tout au long de la journée le rôle de chaque acteur pour mettre en œuvre un véritable système vélo. Au programme : sources de financement, apprentissage de la mobilité, urbanisme cyclable, communication, lutte contre le vol de vélos, plans de mobilités, construction d’un plaidoyer en vue des municipales….

    Un espace d’exposition permettra de rencontrer et d’échanger avec des professionnels jusqu’à 21h.

    Vendredi 10 mai, journée publique

    • Table ronde d’ouverture Plan vélo : mode d’emploi
    • Trois sessions thématiques au choix

    Session 1 : Urbanisme Cyclable : comment concevoir la ville pour le vélo ?

    Appeler les citoyens à se mettre au vélo ne suffit pas : peu se risquent dans les rues hostiles de nos villes françaises. Comment aménager la ville pour le vélo ? Pour qui ? Par qui ? Les cyclistes sont-ils de bons aménageurs ? Quels enseignements tirer des nombreux aménagements cyclables dysfonctionnels ? Pour décliner localement le plan vélo, il est nécessaire que tous les acteurs, de la collectivité au citoyen, se dotent d’une vision et d’une véritable expertise pour mettre en œuvre un urbanisme cyclable !

    Session 2 : Construire un plan vélo local : quelles sources de financement ?

    Le manque de moyens financiers, argument trop souvent opposé, ne doit plus être un alibi pour refuser de réaliser des infrastructures cyclables. Plusieurs acteurs présenteront les appels à projets en cours et les solutions proposées pour la mise en œuvre d’un plan vélo « sincère et financé ».

    Session 3 : Vers un Savoir Rouler généralisé

    A l’horizon 2022, les élèves de primaire devront savoir circuler à vélo en ville avant leur entrée au collège. Comment atteindre cet objectif ? Des associations du réseau FUB et des collectivités témoignent de leurs expériences.

    Après-déjeuner : 

    • Six ateliers participatifs au choix

    Atelier 1 : Milieu périurbain et campagnes : des solutions cyclables

    Des solutions pour faciliter la mobilité à vélo en milieu périurbain/rural sont possibles à l’heure où le VAE rend la solution vélo accessible à un plus grand nombre et permet d’allonger les parcours.

    Atelier 2 : Plans de mobilité, vélo et entreprises : tous gagnants !

    Les salariés cyclistes sont plus productifs, épanouis et ils ont 15 % d’arrêts maladie en moins. Par ailleurs, ils permettent des économies sur les places de stationnement. Comment optimiser un plan de déplacements d’entreprise ? Comment mettre en selle les salariés ? Témoignages d’entreprises et collectivités qui s’impliquent sur le sujet.

    Atelier 3 : Urbanisme Cyclable : de la théorie à la pratique

    Pour rendre la ville confortable et sûre à vélo, une vraie expertise est nécessaire. Cette expertise est en accès libre dans des villes de France et ailleurs : il suffit de se l’approprier et de l’adapter au contexte français ! Au programme : rappels des bases théoriques et mise en pratique ; découverte et prise en main de l’application streetmix. Atelier limité à 20 places. Les participants doivent venir munis d’un ordinateur portable.

    Atelier 4 : Vers une communication mobilisante pour le vélo

    Le vélo n’occupe pas la part modale qui lui revient. Comment agir sur les comportements effectifs de mobilité, qu’ils soient rationnels ou non ? Quels sont les méthodes et les messages qui ont montré leur efficacité dans des cas comparables ? Des chercheurs en psychologie sociale et des institutions proposent des pistes de réflexion pour faciliter le passage au vélo.

    Atelier 5 : Quelles solutions pour lutter contre le vol de vélos ?

    Dans le cadre du plan vélo, quelles sont les nouvelles solutions pour lutter contre le vol de vélos ? Au programme : identification, géolocalisation, stationnement sécurisé…

    Atelier 6 : Mettre les listes municipales en selle !

    En vue des élections municipales de 2020, et afin que le vélo soit enfin au coeur des débats, structurons notre plaidoyer et parlons vélo !

    • Table ronde de conclusion L’année 2019 est « l’an un » des financements du « plan vélo et modes actifs ». Elus, collectivités locales, entreprises et associations se lancent dans la mise en œuvre de ce plan. Place aux actes !

    Soirée : 

    Spectacle de la compagnie « Voyage en Cyclopédie » (lecture chantée pour les amoureux de la bicyclette)

    Cocktail Nocturne sur le salon d’exposants

    Soirée festive à l’atelier de Cyclamaine

     

    Samedi 11 et dimanche 12 mai 2019, ce sera l’assemblée générale annuelle ainsi que le forum des associations.

     

    Inscriptions en ligne avant le 19 avril 2019.

  • 23/05/2019 Toute la journée

    Colloque de l'association CyclotransEurope sur le prolongement de la véloroute de la Seine au-delà de Paris et jusqu'à sa source.

  • 01/10/2019 - 03/10/2019 Toute la journée

    Les 30 ans seront fêtés à Nantes au cours du 22ème congrès de ce club dédié aux villes "et territoires" cyclables.
    Un bilan de 30 ans de présence ? (première annonce le 3 juillet 2018)