Fonds cyclables – début !

13/12/2018 - 28/02/2019 Toute la journée

Ouverture du fonds pour les continuités cyclables, avec 350 millions d’euros annoncés pour 2019.
Il est ouvert à tous les maîtres d’ouvrage publics, notamment les collectivités locales (y compris départements) et groupements de collectivités, autorités organisatrices de la mobilité, établissements publics de coopération intercommunale, quelle que soit leur taille, dès lors que le projet s’inscrit dans une politique territoriale de mobilité et un schéma préalablement définis et déjà en cours de réalisation.
La contribution étatique ne se fera que s’il y a co-financement, et pourrait monter jusqu’à 200 millions pour cette année, nous dit le ministère. Pour le dire c’est qu’ils ont déjà des projets… en d’autres termes, ne traînez pas !

Pour déposer les projets il faut aller sur le site du ministère du Développement durable.
Cahier des charges.
Renseignements.

Les décisions seront connues mi-avril et fin-juin, ce qui signifie que après ce sera trop tard et que les dates mises par moi sont approximatives.

Pour rappel vous pouvez aussi faire appel à la dotation de soutien à l’investissement public local (DSIL) qui prévoit de consacrer 100M€ par an durant tout le quinquennat pour financer des projets locaux en matière de mobilité, et qui peuvent tout particulièrement bénéficier aux mobilités actives (pistes cyclables, flottes de vélos, abris vélo, etc.) : 24 M€ de soutien de l’Etat ont ainsi été décidés en faveur des mobilités actives depuis le début de l’année 2018, selon le ministère.

Voir aussi le résumé dans Où trouver des sous pour le vélo ?

Le manque de moyens financiers ne peut plus être un alibi pour refuser de réaliser des infrastructures cyclables… fait remarquer la Fédération des usagers de la bicyclette. Elle rappelle aussi l’existence de son programme Alvéole : « la ministre a mentionné la prolongation prochaine du programme Alvéole, qui permettra de financer via les Certificats d’économies d’énergie (CEE) 30 000 places de stationnement vélo, notamment dans l’habitat social, les services publics, les pôles d’intermodalité et les établissements scolaires, et également financer la formation de près de 20 000 usagers à la mobilité à vélo. C’est plus de 20 millions d’euros supplémentaires qui seront mobilisés dès début 2019.

Print Friendly, PDF & Email