Réédition 1ère course cycliste de fond

09/11/2019 - 11/11/2019 Toute la journée

Un écho sur mon blog (26 novembre 2019) :
Les 150 ans de la première course cycliste de fond

 

Réédition de la première course cycliste de fond au monde en 1869

Comme leurs ancêtres en 1869, ils prendront le départ de Paris, le samedi 9 novembre à 7 heures, place de l’Etoile, à l’angle de l’avenue de La Grande Armée de la rue de Tilsitt.

Le parcours comportera trois étapes dont voici les lieux d’arrivée :

1. Samedi 9 Paris → Mantes-la-Jolie Mantes-la-Jolie Hôtel de Ville, 31 rue Gambetta
2. Dimanche 10  → Les Andelys 10 avenue de la République, puis rue Sellenick
3. Lundi 11 Les Andelys → Rouen  Hôtel de Ville, place du Général de Gaulle

Tous les départs auront lieu à 7h et les arrivées vers 16h30/17h00.

De multiples pauses sont prévues tout au long du parcours, environ tous les 15 km, pour des photos, des ravitaillements et des animations-surprise organisées en concertation avec les mairies locales : cortèges de cyclistes, arrivées au « sprint », accueil avec fanfare, présentations, démonstrations et initiations au vélocipède pour les enfants et les élus …

Les maires de Mantes-La-Jolie, Les Andelys et Rouen accueilleront les vélocipédistes sur le parvis de l’hôtel de ville et les plus méritants de chaque étape seront récompensés.

Outre Gérard Holtz, plusieurs personnalités seront présentes, notamment : John Moore, 85 ans, invité d’honneur, petit-fils de James Moore vainqueur en 1869, Keizo Kobayashi et David V. Herlihy, historiens mondialement reconnus pour leurs recherches sur les origines du cycle, plusieurs membres de la famille Olivier, fondatrice de la Compagnie Parisienne des Vélocipèdes, le premier fabricant industriel de vélocipèdes au monde en 1868 et organisatrice de la course de 1869.

L’événement est placé sous le haut patronage du Ministère des Sports.

Site de l’évènement
Paris-Rouen à vélocipède 2019

Participants :

Julien BAILLY, France
Jean-Luc BERGÉ, France
Alain CIGANA, France
Alain CUVIER, France
Guy FROSIO, France
Guy GAUDY, France
Bruno GUASCONI, France
Gérard HOLTZ, France
Keizo KOBAYASHI, Japon
Amaury de LA BOUILLERIE, France
Marc LEBRETON, France
Dominique LEFEBVRE, Allemagne
Stuart MASON-ELLIOTT, Angleterre
François MEILLAN, France
Glen NORCLIFFE, Canada
Anne RENARD, France
Robin RENARD, France
Gilles TAMAGNE, France
Jean THÉVENET, France
Jean-Paul TOURNEREAU, France

(mise à jour du 24 octobre)

Il s’agit bien d’une course à vélocipède, l’ancêtre réel du vélo. Au vélocipède il manque encore l’entraînement indirect (par chaîne, courroie ou cardan) pour être un bicycle. Ça viendra vite ! Cette réédition se fera donc en vélocipède et en costume d’époque. Le public et les accompagnants pourront figurer le début du 21ème siècle.

Un peu d’histoire :

————————–———–———–———–——————–

Pour mémoire, une page d’histoire :
La draisienne n’est pas un vélo. 

les Allemands relevèrent le gant.
Ils célébrèrent les 200 ans de la Draisienne,
et, profitant de notre faiblesse, lui donnèrent une importance autrement plus grande.
Int. Cycling Conf. Eltis, Manheim / 200 ans Draisienne
Et voilà d’où vient l’erreur ! 

Print Friendly, PDF & Email

Related upcoming events

  • 10/12/2019 20:00 - 10/12/2019 22:30

    "MDB vélo à Bures" vous propose d'assister le mardi 10 décembre à la projection du documentaire « Why we cycle » suivie d’un échange animé par Stein Van Oosteren, porte-parole du collectif Vélo Île-de-France. Le maire, Jean-François Vigier, sera là, et aussi Patrice Patté, maire-adjoint à Sceaux ayant mis des passe-partout et des DSC sur tout son territoire.

    Voir une belle présentation du film sur le site de la Ville.

    La projection-débat aura lieu à 20h au Centre culturel Marcel Pagnol, rue Descartes - 91440 Bures-sur-Yvette.
    Entrée libre.

    Bures se trouve un peu à l'ouest d'Orsay, à 8 km de Massy. Il y avait avant grève un RER, le B; il n'y a pas de pistes cyclables et il y a plein de relief. Vous ne le ferez pas à vélo, et pourtant ce n'est pas loin.

  • 19/12/2019 19:00 - 19/12/2019 21:00

    Enorme soirée le 19 décembre à Saint-Ouen, première projection du film réalisé par Antonin Michaud-Soret sur la Transcontinentale Race ou TCR, en 3 éditions. Entre 2016 à 2018, il a suivi cette course créée par le mythique Mike Hall : 4000 km  d’ouest en Est à travers l’Europe, 17 jours maximum, 4 points de contrôle et c’est tout, totale autonomie… et tout ça pour quoi ??? 

    La course est un concentré de vie sans échappatoire, un retour à l’état primitif; manger, boire, dormir sont les seules préoccupations … 

    « Rouler une Transcontinental Race, c’est abandonner au bord d’une route des Alpes ou des Balkans le sommeil, la lucidité, l’hygiène, toute notion de confort, et toute forme connue d’intelligence alimentaire. C’est rouler seize ou dix-huit heures par jour, dépasser la fatigue pour trouver l’épuisement, et dépasser l’épuisement pour se trouver soi-même.»

    « Mais au-delà de l’épuisement, il y a la confiance, la patience infinie, une fraternité hilare. Il y a la capacité à prendre enfin de la distance avec ce qui vous freine et vous retient, à tout surmonter. »

    Dans cette course sans récompense sont de règle l’intégrité et l’équité, la justice envers les autres concurrents. Il y a ceux qui gèrent scientifiquement leur course, et ceux qui la gèrent de façon plus hédoniste. La moitié des engagés ne finissent pas. En 2019 la course s’est déroulée d’est en ouest et c’est Fiona Kolbinger qui arriva première. 

    • La projection commencera à 20 h 00 et durera 52 minutes, suivie d’une discussion avec des vétérans de la course, notamment Patrick Miete, ainsi qu’avec l’équipe LostDot, qui s’est créée pour continuer l’oeuvre de  Mike après son décès (31 mars 2017) et Matthieu Lifschitz, directeur artistique du magazine 200. Il y aura aussi une exposition des photos de James Roberston sur la TCR. 

     

    19 décembre 2019
    Ouverture à 19 h,
    Projection à 20 h.

    Prix 15 €

    COMMUNE IMAGE
    8, RUE GODILLOT
    93400 SAINT-OUEN

    Tickets disponibles dès à présent par ici : Onboard-the-transcontinental-film