Les vies qu’on mène

Expo Les vies qu’on mène, Paris 4° 

À partir du 1er mars 2022, le Forum Vies Mobiles présente à la Cité internationale des arts, à Paris, l’exposition Les vies qu’on mène, résultat d’une mission photographique confiée au collectif Tendance Floue pour documenter la diversité des modes de vie des Français. Après la crise sociale majeure qu’a été le mouvement des Gilets jaunes, en réaction aux entraves faites à nos déplacements (taxe, vitesse, etc.), puis une crise sanitaire mondiale qui a limité ces derniers de manière inédite, la place centrale de la mobilité dans nos vies n’est plus à démontrer. Mais la diversité des modes de vie des Français reste, elle, encore mal perçue. Avec plus de 400 photographies, l’exposition offre une incursion sensible dans le quotidien des jeunes, des familles et des vieux habitants de notre pays, des pauvres, des citadins, des personnes isolées, des riches et des ruraux, été comme hiver, de jour et de nuit, avant et pendant la crise sanitaire.

Exposition du Forum Vies Mobiles
Avec les seize photographes du collectif Tendance Floue et un photographe de Magnum Photos

CITÉ INTERNATIONALE DES ARTS, Paris, 4e
1er mars – 19 mai 2022
Entrée libre

La crise sanitaire que nous traversons depuis près de deux ans a bouleversé au premier chef nos manières de nous déplacer (fréquences de nos trajets, moyens de locomotion utilisés, territoires parcourus) et la façon de les appréhender (découverte de nouveaux rythmes, fuite de la promiscuité, etc.). Cela nous a fait prendre pleinement conscience de la place centrale que les déplacements occupent dans nos vies, qu’elles qu’en soient les raisons (emploi, santé, vie sociale, etc.), dans nos territoires et nos économies. Auparavant, une autre crise de la mobilité, nationale celle-là, le mouvement des Gilets Jaunes, avait démarré avec la contestation de la politique de prix des carburants : trop élevé pour les voitures, trop bas pour l’avion.

Notre mobilité se trouve ainsi au cœur des dernières crises contemporaines : sociales, économiques mais aussi environnementales. Pour autant, elle impacte très diversement les Français, suivant leur métier, leur cadre de vie, leur âge, leur réseau social, etc., bien loin des dichotomies trop simples (centre/périphérie, riches/modestes, hommes/femmes, moyens de locomotion individuels/collectifs…) habituellement mobilisées.

 

Cité internationale des arts

Site du Marais, 18 Rue de l’Hôtel de ville, 75004 Paris
Métro : Ligne 7 Arrêt Pont Marie ou Ligne 1 Arrêt Saint-Paul
Vélo : piste cyclable sur le quai de l’Hôtel de Ville, de la rue Lobau (arrière de l’Hôtel de Ville) au pont de Sully. Piste cyclable sur la rue de Rivoli, de la Bastille à la Concorde, et même bien plus. Voir Geovelo.

Entrée libre et gratuite

Du mardi au vendredi de 14h à 19h
Samedi et dimanche de 10h à 19h
Ouverture nocturne un jeudi par mois jusqu’à 21h

 

Print Friendly, PDF & Email