Wallonie
Allemagne
Grande-Gretagne
Autriche
Wallonie
Danemark
Sarre-Lor-Lux
Suisse
Espagne
 
DYNAMOBILE, en juillet.
La grande randonnée de promotion du vélo.
150 cyclistes, cantine roulante, nuits sur le sol dans des gymnases, réceptions officielles… convivialité garantie. La randonnée est facile, conseillée aux enfants comme aux vieux un peu raides, même avec des bicyclettes de ville.

http://www.dynamobile.net
info@dynamobile.net
-----------------------------------------

TROIS REGIONS, DEUX POLITIQUES

Chaque région belge dispose de très nombreuses compétences : Travaux publics, Aménagement du territoire, Environnement, Energie, Tourisme, et, partiellement : Emploi, Economie, et Transports (sauf SNCB et aéroport de Bruxelles-Capitale)...
Il n’y a pas de politique nationale de promotion du vélo.

CHEMIN DE FER ET VELO
- Transport des vélos. Nouveau ! TOUS LES TRAINS PRENNENT LES VÉLOS, moyennant 4,40€ quel que soit le trajet.
- Service de location de vélos, centralisé sur tout le pays, présent dans 31 gares; depuis 4 ou 5 ans. Vélos blancs, fabriqués en Belgique. Service assez peu valorisé (souvent pas de local spécifique, peu d’indications en gare, etc.). 10 à 30 vélos par gare.
- Brochure d’excursions en train, nombreuses propositions à vélo (promotion du service de location).


HEBERGEMENTS
- Cabanes pour Routards. Système de cabanes en bois, installées dans des campings à raison de 1 à 4. Permet de loger 4 personnes (2 fois 2 lits superposés) pour 3 nuits maximum. Draps et ustensiles de cuisine non-fournis. 900 FB par jour (env. 180 FF).
- Auberges de jeunesse.

CARTOGRAPHIE
Carte cycliste, par la société Geocart, au 1/ 100 000. 9 cartes (une par région).

RAVeL, Réseau Autonome de Voies Lentes

HISTORIQUE
-1992. Hiérarchisationduréseau d’infrastructures routières. Division entre RGG, " réseau à grand gabari ", et RESI, " réseau interurbain " où la “convialité” doit être recherchée.
- Novembre 1995. Lancement de RAVeL, en complément du réseau routier, par le ministère de l’aménagement du territoire, de l’Equipement et des Transports. Deux administrations vont y participer : le ministère de l’Equipement et des Transports (MET) et le ministère de la région wallonne par sa direction des routes et autoroutes, la direction des voies hydrauliques, la direction de l’aménagement du territoire, du patrimoine et du logement. La mise en oeuvre est réalisée par le MET.
- 1997. Début effectif des travaux et intégration du RAVeL comme 3ème réseau d’infrastructure après le RGG et le RESI, avec le même statut. Les trois réseaux sont gérés par le MET.

UN RESEAU AUTONOME
Ce réseau est destiné aux usagers non-motorisés, piétons, cyclistes, PMR, éventuellement cavaliers.
- Réseau : Cela implique l’absence de rupture et la liaison avec les pays voisins.
- Autonome : Les voies sont des voies publiques réservées à certains types d’usagers.
- Lent : Séparé de la circulation motorisée. Le réseau s’appuie sur chemins de halage et voies de chemin de fer désaffectées (SNCB et SNCV : tramways).

Sont prévus : plus de 2000 kms + chaînons manquants sur chemins existants ou à créer. Plus de la moitié est déjà réalisé. On espère avoir fini cette année.

OBJECTIFS :
- Loisirs et déplacements quotidiens;
- Couloirs écologiques (inscrits à ce titre dans la politique de Conservation de la Nature);
- Découverte du patrimoine (écluses, ponts, signalétique ferroviaire).
Le réseau primaire doit relier la plupart des grandes villes entre elles et se connecter aux réseaux des pays voisins, et aussi s’intégrer dans les réseaux européens. Les chemins de halage (environ 600 km) en constitueront l’armature, complétée par les ex-voies ferrées (env. 1200 km). Les “chaînons de liaison” se feront sur chemins ou voies existantes ou à créer.
Le réseau secondaire liera les pôles aux localités périphériques.
Le réseau tertaire est interne aux villes et communes, et doit être connecté aux deux autres réseaux.
Les projets régionaux doivent servir de base aux planifications de niveau territorial inférieur. Des conventions sont signées entre le MET et les communes pour la traversée de la commune par le réseau primaire. La commune doit assurer l’entretien et la gestion courants sur la base de la convention avec le MET, ainsi que la police de circulation.

MOYENS
Le MET se charge des études de réalisation, des travaux et du gros entretien. La DGATLP (Direction générale de l’Aménagement du territoire, du Logement et du Patrimoine) fait les études urbanistiques. Depuis 1998, les “esquisses urbanistiques” sont confiées à des bureaux privés. Le tracé doit tenir compte du contexte urbanistiques, paysager, écologique et patrimonial. Dès le début des études, on veille à informer et faire participer les citoyens.
Ce système a été mis au point pour résoudre les problèmes de coordination entre les communes, qui ont bien du mal à se mettre d’accord sur des projets communs.

Au moins 100 millions de FB y ont été annuellement consacrés (155 millions en 2000). A cela s’ajoutent des financements européens liés aux projets transfrontaliers.

- VOIES DE CHEMIN DE FER : contrat SNCB – région wallone, juillet 1997, après 4 ans de négociations!
Donne des droits d’emphytéose (99 ans) à la Région sur terrains et ouvrages formant l’assiette des lignes énumérées et prévoie concertation au sujet des terrains à proximité. La SNCB se réserve la propriété des voies et tous les droits pour conduites, canalisations et cables. Elle n’a le droit d’aménager que ce qui est compatible avec le trafic lent. Les parties s’engagent à ne pas se gêner mutuellement (par exemple, la SNCB ne fera pas de travaux pendant les vacances scolaires) et à s’informer mutuellement.
Chaque voie fera ensuite l’objet d’une convention particulière.

- CHEMINS DE HALAGE : La direction générale des voies hydrauliques, qui dépend de la région wallone, a ouvert les chemins de halage au RAVeL.

EXEMPLES REMARQUABLES

- Nord de Namur : ex-voie de chemin de fer, ligne 142, env. 45 km. in RAVeL 2.

- AXE VERT DE CHARLEROI, ou “La Houillière - ligne 119”; env. 16 km + ramifications. Large boucle dans l’agglomération (autour du centre) sur l’assiette du chemin de fer, chemin de halage, et, minoritairement, chemins vicinaux.
Revêtement goudron. Aménagements légers, végétation “sauvage”, 45 terrils encore visibles! très utilisée pour les déplacements de proximité à pied.
- Circuit du Val de l’Espierres. Flandre occidentale et Hainaut. Initiative de 7 communes en France et Belgique, dont Roubaix. Fléchage sur petites routes et chemins de halage, seulement en Belgique. “Circuit préambule” depuis Roubaix, cartographié seulement, par le canal de l’Espierre. Simple goudron en Belgique, stabilisé et mobilier luxueux en France. Non praticable sur la commune de Roubaix.

RESULTATS
- Belle fréquentation de loisir sur tronçons de qualité; utilisation de déplacement de proximité,
- En saison, on a compté 300 courriers électroniques et 200 appels téléphoniques par semaine. 60 000 brochures ont été distribuées.

COMMUNICATION
- Institutionnelle : fréquente dès le lancement (congrès,etc.)
- auprès du public :
Livrets
RAVeL 1 en 3 volumes, a déjà du être réédité
RAVeL 2 en 1 volume
RAVeL 3 en 1 volume
RAVeL 4, paru au printemps 2001.
Environ 70 pages chaque, 15X21 cm, reliure spirale. Textes en langue française, traduction en flamand à la fin du volume. Cartes très claires (pages impaires) à l’échelle 1/ 25 000. Textes “littéraires” donnant la description du parcours et des environs. Pas de renseignements pratiques dans le texte, présent occasionellement sur les cartes.
Vendus très peu chers dans les offices de tourisme.

Le Beau Vélo de RAVeL : émission de radio depuis 1999, (tous les samedis, toute la journée), du 24 juin au 2 septembre sur la RTBF, séquence Wallonie. Certaines étapes ont rassemblé sur place plus de 2000 personnes. En 2000, la série a donné lieu à la publication d’un livre.

Site Internet : http://ravel.wallonie.be ; en quatre langues. entre 2000 et 4000 visiteurs par mois.

SUR LE TERRAIN
- Canaux : le MET a commencé à refaire les chemins de halage; leurs surfaces pour l’instant sont inégales, parfois très mauvaises, mais les progrès sont sensibles.
- Chemins de fer : refaits, magnifiques. Les gares sont réutilisées : privé, services publics, écoles, etc.
- Jalonnement en cours, au point sur les ex- voie de chemin de fer, sur la jonction avec la France (par Erquelines), etc.
- Pas toujours de raccords aux villes sauf le long des voies d’eau .
- Pas de chicanes, traversées bien signalées aux automobilistes.

Mis à jour le
24 mars 2008