ÉCOLOGIE DIGITALE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

10/04/2019 15:23 - 15:23
Conférence – Mercredi 10 Avril 2019 | sur invitation
Palais des Congrès de Paris, porte Maillot
Je ne le publie que pour le texte de présentation :

Notre usage des technologies du numériques représente aujourd’hui, avec la production des équipements, près de 4% des émissions des gaz à effet de serre : désormais moitié plus que l’aviation civile.

Le numérique, identifié comme un levier de développement économique paraît incontournable à tous les niveaux : personnel, institutionnel, professionnel… Pourtant, son mode de développement actuel à des effets incompatibles avec un monde à +2 °C, et a fortiori à + 1,5 °C. Si sa participation au dérèglement climatique est moins visible que celle d’autres secteurs d’activité, elle n’en est pas moins réelle. La contribution du numérique à la réduction de l’impact environnemental, si elle est souhaitable, elle reste encore largement à prouver, secteur par secteur. Il est donc urgent d’agir. En effet, la consommation énergétique liée aux usages et aux équipements numériques est en hausse de 9 % par an, et il ne sera possible de la stabiliser qu’en adoptant un principe de « Sobriété numérique ».

Comment faire prendre conscience de l’impact environnemental du numérique ? Comment pouvons-nous diminuer l’empreinte « digitale » des entreprises et de la société sur notre environnement ? Quels sont les usages à adopter pour gagner en efficacité énergétique ? Comment intégrer des critères de « Sobriété numérique » dans la prise de décision ? Où sont les gisements de sobriété et d’efficacité dans le numérique ? Quelle écologie pour l’écosystème numérique ? Quelle sobriété numérique pour quel futur ?

Avec :

  • Kévin GUERIN, Fondateur d’ASVOLA, il accompagne ses clients dans leur transformation digitale, une transformation qui concilie nouvelles technologies et responsabilité sociétale pour des entreprises plus résilientes, performantes et responsables. Conférencier professionnel, il engage la transformation des organisations par le changement des usages pour plus d’efficience.
  • Quentin LAURENS, diplômé de Sciences Po Bordeaux. Il débute sa carrière comme collaborateur d’un grand élu local avant de devenir conseiller technique du Président d’une collectivité. Il rejoint Qarnot début 2018 comme responsable des relations publiques.
  • Fabrice BONNIFET, Directeur Développement Durable & QSE du Groupe Bouygues, il a pour mission d’animer et de coordonner la démarche développement durable du Groupe Bouygues. Pour cela, il participe en appui des managers à l’évolution des modèles économiques des unités opérationnelles et pilote des projets transverses associés à la stratégie : énergie et carbone, ville durable, achats responsables, éco-conception et économie circulaire, etc. Il est également Président du Collège des Directeurs du développement durable (C3D) et Administrateur de The Shift Project.
  • Hugues FERREBOEUF, Polytechnicien, Ingénieur du Corps des Mines et Diplômé de Télécom ParisTech. Après plusieurs postes de Direction Générale dans le secteur des Télécommunications, il mène une double carrière d’entrepreneur et de consultant. En 2016, il cofonde Virtus Management et se spécialise dans le management des transitions (énergétique, numérique, générationnelle) et met son expérience au service du projet « Lean ICT : pour une sobriété numérique » du think tank The Shift Project.
Animé par :
  • Inès Leonarduzzi, PDG du Global Earth Project Digital for the Planet, avec son équipe, elle concilie écologie et business en développant des technologies durables et accompagne villes et entreprises dans leur démarche bas carbone. Elle est aussi membre du directoire de l’Institut des Transitions et membre associée de l’Institut National de l’Économie Circulaire et intervient régulièrement au gouvernement en qualité de consultante sur la question de la donnée, la souveraineté citoyenne et de la transition numérique et énergétique.

Cette table ronde fait écho au rapport « Lean ICT : pour une sobriété numérique » publié par The Shift Project en octobre 2018 sur l’impact environnemental du numérique, il introduit l’idée de sobriété numérique : comment adapter nos usages digitaux pour un monde à 2 °C.Table ronde organisée au sein su salon Pro-durable, destiné aux grosses entreprises. 

Article en rapport dans Isabelle et le vélo : Numérique, les cyclistes ne doivent pas être complices

Print Friendly, PDF & Email

Related upcoming events

  • 01/02/2020 Toute la journée

    L'assemblée générale annuelle de CyclotransEurope se tiendra le 1er février 2020, le matin, à Paris.

    Le thème du débat de l'après-midi sera « Une ville, un pays, un monde sans voiture ? » La traditionnelle conférence annuelle est ouverte à tous.

     

  • 06/02/2020 - 07/02/2020 Toute la journée

    Jeudi 6 et vendredi 7 février 2020, le Congrès de la FUB devrait réunir au moins 400 personnes à Bordeaux, parmi lesquelles élus, techniciens, experts, professionnels du cycle, presse spécialisée et représentants du monde associatif, qui seront invités à parler vélo (une langue) ou du vélo (un objet). L’association Vélo-Cité Bordeaux, forte de plus de 900 adhérents, sera pilote dans l’organisation de cet événement.
    Cette édition sera marquée par la présentation des résultats de la seconde édition du Baromètre des villes cyclables, de la Fub, dont l’enquête auprès des usagers aura été lancée début septembre 2019. Pour rappel, la première enquête, en 2017, avait récolté plus de 113 000 réponses.

    https://www.fub.fr

  • 02/06/2020 - 05/06/2020 Toute la journée

    Cette année Velo-city sera à Lubiana.