Salon du Bourget

17/06/2019 Toute la journée

Le département de la Seine-et-Marne plein gaz sur l’aéronautique. 
En pleine crise climatique la Seine-et-Marne fait fort et vise mal. Elle envoie un communiqué de presse à Isabelle et le vélo pour dire qu’elle soutient à fond le salon du Bourget, parce que ça fait des emplois et du rayonnement. Le Département s’est engagé l’an dernier pour la réalisation du « liaison » c’est à dire une route, entre Meaux et Roissy, en prévision de l’agrandissement de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Première phase, 3,7 millions, la deuxième, qui démarre, est pour l’heure à 5,6 M€. Objectif, meilleure fluidité, ben oui comme autrefois, autour des grandes zones d’activité et des bassins d’emploi. D’autres routes sont en cours d’étude autour de Villaroche, où se trouvent un « tréningue centère dédié à l’aéronautique », un centre d’entrainement je suppose.
Enfin, bref, soutenir l’aéronautique ça fait bizarre pendant qu’on discute d’une loi des Mobilités qui essaye d’être un peu plus vertueuse qu’avant, et de sortir notre société du carbone. Bon voilà, on ne va pas s’étonner.
Allez, vous n’en croyez pas vos yeux ? Je vous met le communiqué : Communiqué Seine&Marne

Et pile, le Shift project communique ce soir : 

Découvrez en cette fin de semaine notrepetit manuel d’auto-défense intellectuelle sur l’avion, la fiscalité et climat, préparé pour vous par nos experts. A diffuser sans modération !

Le sujet du transport aérien est complexe : les effets de l’aérien sur le climat ne dépendant pas exclusivement du CO2 émis, mais s’additionnent à d’autres effets « réchauffants » ; les enjeux sont imbriqués et multiples : nationaux, européens, inter-nationaux, économiques, sociaux, climatiques, territoriaux, etc.

Reste que le débat politique ne peut faire l’économie d’une information de qualité – information qui est difficile d’accès. C’est à cette difficulté que vise à répondre ce petit manuel, dans le contexte de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) et des débats sur l’aérien.

Et justement, le débat fait rage à l’Assemblée nationale et en-dehors : plusieurs amendements à la LOM visent à taxer davantage le transport aérien ; une proposition de loi visant àlimiter les vols substituables en trainvient d’être présentée par des députés ; leConseil de Pariss’est prononcé en faveur d’une plus juste taxation du secteur aérien ; le phénomène du« flygskam »venu de Suède, trouve un certain écho médiatique.

Pour finir le Shift project rappelle la proposition n°4 des 9 propositions pour décarboner l’Europe : Redonner l’avantage au train sur l’avion. Les lecteurs de Isabelle et le vélo n’en sont pas surpris!

Print Friendly, PDF & Email

Évènements associés à venir

  • 29/04/2023 - 30/04/2023 Toute la journée

    Spezi à Germersheim c'est fini ... place à Lauchringen, au bord de la rivière Wutach, en sud-forêt noire.
    Message des créateurs et organisateurs :

    Le SPEZI 2023 déménage à Lauchringen !
    Après trois années éreintantes d'aléas dus au coronavirus, de grands changements s'annoncent : nous avons décidé de remettre le SPEZI entre de bonnes mains, même si c'est au prix d'un sacrifice, celui de ne plus l'organiser à Germersheim : Le SPEZI 2023 aura lieu à Lauchringen, à la lisière sud de la Forêt Noire !!!

    Il était important pour nous de trouver une équipe qui conserve le charme du SPEZI : un salon petit, mais raffiné, avec les produits importants de toute la palette que le marché des vélos spéciaux peut offrir, où les préoccupations des exposants et des visiteurs sont au premier plan. L'équipe de Wolf & Wolf, pour laquelle nous avons opté, a prouvé avec les vélos couchés maison à quel point la qualité leur tient à cœur et sait, grâce aux années passées en tant qu'exposant du SPEZI, ce que les exposants et les visiteurs recherchent au SPEZI.

    Source : Velorizontal, le forum des vélos couchés.
    Toutes les informations dans la suite du texte sur le site du Spezi.

    Le Spezi est le plus grand salon des vélos spéciaux et vélos de toutes sortes pour tous les usages. Nous y avons été plusieurs fois. Information transmise par Gilbert Houot, responsable du meeting des véhicules du futur, Lunéville, juillet 23.