Première à Londres : des lasers sur les vélos

laser au solLondres s’intercale dans notre série. En effet elle souhaite visiblement être la première du monde elle aussi. Elle est la première à avoir doté ses vélos en libre-service de lumières qui ouvrent la piste. Mais alors, que va faire la Ville-lumière, qui elle aussi est en plein renouvellement de son contrat ? Les « premières » du monde pour les cyclistes

La couleur bleue des vélos en libre service (VLS) disponibles à Londres depuis 2010, a été remplacée par la couleur rouge en avril 2015. Ce nouveau système s’appelle « Santander Cycles » et remplace les « Barclay Cycle Hire ». Ainsi une banque en remplace une autre… pour les fonds qui permettent à certains de rouler à vélo.

Blue, yellow and red Boris Bikes. Photo Chris McKenna, 1er mai 2015

Le maire de Londres, Boris Johnson, a décidé de rompre le contrat qui courait jusqu’à 2018 avec Barclays pour des raisons de budget déficitaire. Le nouveau contrat entre Transport for London (TfL) et Santander a permis de renforcer le dispositif qui propose maintenant 11 500 vélos et 756 stations. Ça devient comparable à Paris … A cette occasion le maire espère d’ailleurs que le nom courant de «Boris Bike», donné par les habitants aux vélos en libre service, disparaîtra… Dit-on « les vélos de Bertrand » ?

Chaque nouveau sponsor espère bien évidemment se distinguer…. cela semble plutôt réussi par la nouveauté mondiale annoncée par Boris Johnson, TfL et Santander en décembre dernier. Après un test réussi sur 250 Santander Cycles depuis septembre 2015, les 11 500 vélos seront équipés d’une lumière laser qui projette au sol le dessin d’un vélo vert à six mètres devant le vélo. Ce dispositif, le « Blaze Laserlight« , a été choisi pour renforcer la visibilité des cyclistes et accroître ainsi leur sécurité.gallery-slider_1

Le « Blaze Laserlight » a été développé par Emily Brooks de la start’up londonienne Blaze.cc. Cette opération sera principalement financée par Santander UK qui assumera 1,02 million d’euros du coût de ces éclairages qui s’élève à 1,14 million d’euros (soit environ 100 € par vélo). Pour voir cette lampe vous avez le choix entre deux vidéos, l’une sur le site de Blaze.cc.  et l’autre réalisée par « Santander Cycles » qui, actualité oblige, s’inspire de Star Wars pour en faire sa pub (Youtube).

C’est ainsi qu’en matière d’éclairage, Londres, la deuxième ville d’Europe pour le nombre de VLS, dépasserait la première, qui est Paris ??? Mais que fera la Ville-lumière ????  Prétendre que cette invention relève du gadget publicitaire et qu’elle n’aurait pas dû figurer dans cette série ? Ce serait trop d’honneur mais elle se tromperait peut-être. Cette lumière forte mais tremblante pourrait attirer l’attention du piéton distrait, comme de l’automobiliste qui veut tourner sous votre nez. Mieux qu’un casque !

Sources

  • Dossiers de presse
  • The Guardian, 27 février 2015 : changement de sponsor.
  • Wikipedia sur les Santander Cycles
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire