Bientôt la LOM ???

Au début de l’été, lors de la fin de l’épisode « corona et confinement« la loi a repris ses droits. Le Club des villes cyclables avait publié en mars un opuscule sur la Loi d’orientation des Mobilités sous un titre amusant : Nul n’est censé ignorer la LOM. + Le point au 31 juillet. 

Vous y trouverez un rappel historique en 3 dates, et 10 sujets.

A chaque fois un exposé du contenu, avec citation du texte de la loi, suivi de l’avis du club qui sonne comme l’ébauche du programme que son futur président (issu des élections municipales) pourra proposer à ses adhérents.
Par exemple sur les finances, le club se félicite qu’il y en ait « pour la première fois depuis 15 ans » mais  regrette que cela ne fasse même pas 1 € par an et par habitant, bien en-dessous de ce qui est consacré aux mobilités motorisées (dont il ne nous donne pas le montant). 

Sur les trottinettes le club ne regrette rien, au contraire il est content qu’il y ait enfin une base juridique. En revanche pour la question du train (ou autocar) et vélo, il pointe bien les faiblesses.

Globalement le Club se montre pragmatique plus qu’épistémologue. Ce qui est décidé est décidé, voyons ce que l’on peut ou doit améliorer semble-t-il dire. 

Un opuscule aide-mémoire qui peut s’avérer bien utile. 

Le voici en pdf : lom_mars_2020_web

Aucune des cinq dispositions sur les mobilités actives, relatives aux équipements des gares pour les vélos et à leurs emplacements dans les trains, n’ont été publiées. Elles devraient l’être d’ici la fin de l’année. Quant au schéma national des véloroutes, il est encore en attente, suspendu à un calendrier qui « demeure à l’étude » au ministère chargé des transports.

Loi d’orientation des mobilités : des retards à l’allumage. Actu-environnement, 30 juillet 2020.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire