Vélo : le moment historique approche

Les coupures sur les itinéraires devraient figurer parmi les infrastructures finançables par l’Etat. La quasi certitude en a été donnée jeudi matin, 25 janvier 2018,  à l’occasion de la présentation du nouveau Club des élus nationaux du vélo.

Il y aura une ligne spécifique sur les mobilités actives dans le rapport du comité d’orientation et de suivi des infrastructuresLe député Matthieu Orphelin, qui s’est beaucoup manifesté sur la question du vélo, en a donné l’assurance ce jeudi matin. Ce sera à un niveau comparable au niveau pratiqué chez nos voisins. Pierre Serne, le président du Club des villes cyclables, a perçu une réelle écoute constructive de Philippe Duron, le président du groupe sur les infrastructures. Les coupures sur les itinéraires figureront certainement parmi les infrastructures finançables par l’Etat. Tous les espoirs sont là. Il est remarquable que madame Borne parle du vélo à quasi toutes ses interventions publiques.

Le basculement se produit sous nos yeux
Personne ne croit au père-Noël, mais la conscience que nous vivons un moment historique se répand ; un moment où le basculement se produit ; un moment attendu depuis 40 ans, durée habituelle des changements sociétaux 1. Certes il convient encore de se méfier de Bercy, qui a torpillé la suite de la prime à l’achat d’un VAE dans le dos de la ministre. Madame Borne a d’ailleurs tenu à faire remarquer qu’elle n’en était pas signataire, selon ce qui a été rapporté. Elle était très agacée et a décidé de rattraper le coup. Nous devrions bientôt en savoir plus.

La situation est donc on ne peut plus favorable, nous vivons une heure historique. Pour l’accompagner le club des parlementaires du vélo va se reconstituer, autour des députés Matthieu Orphelin, Sophie Auconie, Sébastien Leclerc et Guillaume Gouffier-Cha, sous le nouveau nom de club des élus nationaux du vélo2. Les candidatures sont ouvertes, à l’Assemblée nationale comme au Sénat.

Refaire la prime VAE
Jean-Baptiste Gernet, qui a piloté le Groupe de travail Mobilités actives, a émis l’idée de transformer la prime VAE en intégrant le vélo (à assistance électrique …) dans la liste des véhicules écologiques ouvrant droit à aide à l’achat en cas de revente d’une voiture thermique. D’après ses calculs, la prime restant au prorata du prix d’achat, cela ferait environ 400 € par VAE si l’on reste à 6000 € par automobile3.
Il n’avait en revanche pas pensé à intégrer la formation au vélo dans la formation à la conduite automobile, ainsi qu’il l’avoua lorsque j’en posais la question. A-t-il lu les contributions des chercheurs – sous le titre général de Que doit contenir la loi? – publiées dans ce blog??? A-t-il lu au moins le réquisitoire contre les auto-écoles4 que nous avons publié fin décembre ?

On attend le plan vélo pour fin février, et la première lecture de la Loi des Mobilités (à l’Assemblée nationale) pour la même période.

L’anecdote du jour : j’arrive à l’Assemblée nationale, où se tenait la présentation du nouveau groupe d’élus du vélo. Je me prépare à montrer poches vides et pattes blanches, et à donner mon nom pour le pointage de la liste d’invités, lorsque l’huissier m’interrompt. Il dit à ma place : « madame Lesens » ; j’ouvre des yeux ronds, évidemment, et lui demande comment il le sait. « Je lis votre blog » répond-t-il ! Le vélo avance vraiment, chers amis et lecteurs ! Un grand merci pour cet accueil si sympathique !

—Notes—

  1. 40 ans pour les grands changements sociétaux : les pionniers ne récoltent pas les fruits de leur action, et ils s’en fichent, ils ont fait ce qu’ils avaient à faire. C’est une constante, paraît-il.
  2. Ce changement de nom provient simplement du fait qu’on n’a plus le droit de baptiser « parlementaire » un quelconque club.
  3. Passer l’aide à l’achat d’un VAE dans la liste des véhicules ouvrant droit à « bonus écologique », si cette solution est adoptée, concernera les vraies cibles, puisque le VAE a fait ses preuves en tant qu’outil d’abandon de l’auto. C’est la baisse du recours à l’auto qui est visée, pas l’achat par des personnes à faibles ressources d’un véhicule qui de toutes façons reste cher.
  4. Que valent les règles du code de la route? Les autos-écoles, une profession à réformer. Je suis surpris de ce que certains moniteurs d’auto-écoles se dispensent de faire observer le code à leurs élèves, m’écrit Denis-Jacques Chevalier…
Print Friendly, PDF & Email

5 thoughts on “Vélo : le moment historique approche

  1. Bel angélisme … Pendant ce temps la SNCF agit en catimini :
    – suppression des places vélos dans les TGV Lyria vers la Suisse
    – suppression des places vélos dans les TGV vers le Grand Est
    Au fait de qui dépend la SNCF ? Ce n’est pas du ministère de Mme Borne ? Voir par exemple la discussion dans Voyage forum. On peut aussi poser la question directement à la SNCF : http://questions.sncf.com/questions/1484659-velos-supprimes-tgv-partir-decembre-2017

Laisser un commentaire