La FUB nous aide à y voir clair

eclairage_mauvaisA l’occasion de la semaine « Cyclistes, brillez », la FUB fait le point sur la réglementation de l’éclairage et sur les marges de progrès dans ce domaine. Cela viendra sans doute clore le « débat » sur les feux clignotants introduit par un marchand d’accessoires et relayé jusqu’à ce blog.

Dans le cadre de la préparation du PAMA 21 et à l’occasion de sa campagne« Cyclistes, brillez ! » du 7 au 13 novembre,  la FUB demande la révision et l’actualisation de la réglementation nationale de l’éclairage des vélos, en application des mesures prévues au CISR (Conseil interministériel de la sécurité routière) du 2 octobre 2015 :

  • Autoriser le port de dispositif d’éclairage sur le cycliste (en plus de celui sur le vélo) ;
  • Mener une évaluation des feux clignotants avant (blanc) et arrière (rouge) ;
  • Généraliser la fonction « maintien de feu de position » à l’arrière pour garantir la visibilité d’un vélo à l’arrêt, notamment en attente des feux (obligatoire en Allemagne, alors qu’en France ce n’est qu’une option) ;
  • Autoriser que, sur les pneumatiques, les bandes réfléchissantes puissent faire office de catadioptres ;
  • De manière générale, favoriser des éclairages de qualité dès la mise du vélo sur le marché, notamment par alimentation fixe (type dynamo dans le moyeu de la roue avant).

 

Du 7 au 13 novembre, des animations sont mises en place par les associations membres de la FUB aux quatre coins de la France pour sensibiliser à l’importance d’un bon éclairage. Par exemple :

  • Rencontre des cyclistes et remise de bons de réduction à Calais (62) le 7 novembre avec Opale Vélo Services ;
  • Sensibilisation à l’éclairage du vélo à Tours (37) les 8 et 9 novembre, avec le Collectif Cycliste 37 ;
  • Information sur l’éclairage des vélos à Rennes (35) le 8 novembre avec Rayons d’Action ;
  • Sensibilisation à l‘éclairage à Toulouse (31) le 8 novembre avec Deux pieds deux roues
  • Distribution d’éclairage aux cyclistes non éclairés à Nantes (44) les 8 et 10 novembre avec Place au vélo ;
  • Balade lumineuse le 9 novembre à Vénissieux (69) avec Janus France ;
  • Distribution de brassards réfléchissants à Bourges (18) avec Mon Cher Vélo le 9 novembre.

La réglementation : Ce que dit le Code de la route. (site de la FUB)

La FUB demande un système de feux clignotants à l’arrière, plus visibles qu’un simple feu rouge fixe (autorisé en Grande Bretagne mais interdit en France), des lampes frontales ou arrière fixées sur un casque (admises en Belgique comme des alternatives aux feux sur le vélo mais pas en France), une fonction « feu de position » à l’arrière pour maintenir la visibilité d’un vélo à l’arrêt (obligatoire en Allemagne, alors qu’en France ce n’est qu’une option, même pas une préconisation), les flans de pneumatiques pourvus d’une bande réfléchissante (pas encore obligatoires dans l’hexagone), etc.

Sur la question des feux clignotants, voir les « débats » engendrés par une information hâtive propagée par un site d’accessoires, et relayés jusqu’à ce blog, dans les commentaires de l’article Qui connaît encore le code de la route? dans lequel Sylvie Banoun est citée : 

En résumé, pour les cyclistes le clignotement est réservé aux feux indicateurs de direction et interdit pour des feux de position.

 

  1. PAMA : Plan d’actions pour le développement de la marche et de l’usage du vélo.
Print Friendly, PDF & Email

4 réflexions au sujet de “La FUB nous aide à y voir clair”

  1. Tout à fait d’accord avec les propositions de la FUB. Il me semblerait utile de rappeler que le port d’une chasuble fluo (ou autres dispositifs) n’exonère pas les cyclistes d’avoir un éclairage en état, clignotant ou pas !
    Rappelons aussi que le développement des services vélo (VLS et autres) a permis des avancées significatives en termes de qualité des éclairages avec, outre la dynamo dans le moyeu, les phares à led. On pourrait tout à fait envisager de faire évoluer la réglementation dans ce sens, d’ailleurs.

  2. A noter que l’éclairage sert à signaler le cycliste en zone urbaine. Pas besoin de phare pour éclairer le chemin.
    Dans un environnement saturé de sources lumineuses, le clignotant permet d’être repéré plus vite. Attention à la gêne occasionnée par les led les plus puissantes.

Laisser un commentaire