Yannick Jadot veut en finir avec les énergies fossiles

afficheLors de ses voeux à la presse, le candidat écologiste aux élections présidentielles a établi un lien entre politique internationale et dépendance de notre économie au pétrole et au gaz.
Il s’est notamment interrogé sur certaines alliances potentielles, et a conclu sur « le Chaos du monde » qui est  intensifié par « nos prédations et nos pollutions ».

Yannick Jadot a trouvé dangereuse la proximité avec Poutine de certains candidats et l’ambiguïté des autres. Il s’est interrogé sur l’origine de cette proximité, se demandant si des liens n’auraient pas été noués dans le cadre d’activités professionnelles. Il parle d’une « amicale du Kremlin » et rappelle que Poutine est le maître des énergies fossiles du monde, gaz et pétrole.

au-pupitre« La France vive »
Jannick Jadot veut donner la priorité aux transports du quotidien et au fret, et « redonner toute leur place aux piétons et aux cyclistes ». Il n’en dit pas plus sur le vélo1, en revanche il fut ferme sur la pollution de l’air et sur la dénonciation de l’« inaction criminelle » du gouvernement comme de certains industriels, par exemple qui truquent les mesures.
Il veut bien sûr la fin du diesel, et une prime à la conversion pour ceux qui ne peuvent pas se passer de « véhicule » (sic), et rappelle surtout qu’il nous faut diviser par deux notre empreinte écologique.
Il se présente comme étant le seul candidat de la modernité, par opposition à ceux qui veulent conserver, se replier dans leurs frontières et leur passé.

Préserver notre indépendance tout en allant de l’avant
Il ne veut pas que l’on vote pour « le moins pire » mais pour celui qui refuse toute perte d’indépendance, toute collusion avec ce qui mène à la guerre et à la mort. Dans le contexte de nouveaux dirigeants mondiaux conservateurs, et de démocratie qui recule à nos portes, face aux risques graves, il veut renforcer notre indépendance, notamment, ou principalement, énergétique, et miser sur l’Europe, « orpheline désormais du parapluie américain ».
Pour lui la France doit parvenir à la fin de l’obsolescence des machines, et s’inscrire dans l’économie du recyclage. Il souligne sa fascination pour les start’up et veut beaucoup miser sur elles et les PME.

Il y a urgence à agir car le monde se délite sous nos yeux, a-t-il précisé. « Nos prédations et nos pollutions intensifient le chaos dans le monde, notre transition écologique est un projet de paix civile et de paix mondiale ».

Il a présenté un programme en 76 points.

groupe%22

Confiance dans l’économie nouvelle de start’up et de nouvelles technologies, réintroduction de la production en ville, évolution des villes vers la capacité à s’adapter aux changements (matières fossiles, migrations, climats etc)… la tenue de cette conférence de presse dans les locaux de Volumes n’était pas le fait du hasard. Cet espace communautaire de travail, disposant d’un laboratoire de prototypage, fait partie du collectif « Tiers lieux », en cours de constitution dans le Grand Paris, après l’avoir été dans la Nouvelle-Aquitaine.
cour

  1. Il n’en dit pas plus sur le vélo, ce qui n’est pas pour nous déplaire : pour une fois le vélo ne sert pas d’étendard.
Print Friendly, PDF & Email

1 réflexion au sujet de “Yannick Jadot veut en finir avec les énergies fossiles”

Laisser un commentaire