Léry de Velook n’est pas un loup-garou

Léry Jicquel a lancé il y a peu son 4eme projet « web ». De Léry de Velook à Léry du Concentré vélo, qui est ce fanatique de sites web de vélo ?

Transport.data.gouv. ou le code du travail numétrique, c’est lui, ou avec lui. Léry est fonctionnaire, co-animateur du programme beta.gouv, un incubateur de services numériques pour les services publics. Vous suivez ? 

Ce n’est pas si grave, car Léry est un passionné. Il a créé Velook en septembre 2014, pour jouer, et aujourd’hui il en est à 40 000 visiteurs par mois, c’est à dire beaucoup plus qu’Isabelle et le vélo. 

Les vieux qu’on aime

Ce qui fait la notoriété de Velook c’est l’agenda des bourses de vélo, les cartes de villes avec tous les professionnels qui vendent des vélos d’occasion, les argus, et le recensement des 40 sites sur lesquels on peut acheter un vélo d’occasion. 

Il s’intéresse aux entrepreneurs du vélo, des vendeurs d’occasion aux boîtes de dépannage, après s’être intéressé à 50 000 angles du monde vélo, comme vous le verrez par exemple dans un dossier de 2017 sur les influenceurs du vélo. 

Les accidentés

Si Léry est un calme, comme il nous le fait remarquer, c’est aussi un bosseur, j’ai bien l’impression. Le voilà qui se diversifie avec l’Observatoire des accidents de vélo, en mai 2020. 

Au bout d’un an ça lui sort par les yeux tous ces accidents, il simplifie donc (sincèrement c’était une usine à gaz à renseigner) et automatise le tout, ce qui multiplie le nombre de personnes qui alimentent le site. Désormais il vous suffit de tweeter votre source (article de presse, témoignage etc) sur Accidents vélo. (aller à tweets et réponses). Avant de participer prenez quand même le temps de voir un peu comment ça marche ! 

Evidemment ce sera mieux quand les services de la Sécurité routière comprendront qu’ils pourraient rendre publiques leurs données d’accidents, souligne Léry de beta-gouv. 

Vient ensuite le hackathon du vélo, en novembre 2020, en pleine pandémie. Là c’était juste pour savoir comment ça pouvait marcher et il n’y aura sans doute pas de suites (surtout si on ne confine plus …).

Les bonnes nouvelles du vélo

Et voilà maintenant l’info lettre, lancée en mai dernier, lorsque celle de la Fub, actuvelo, a été plantée par son hébergeur (ovh, je ne sais pas si je devais le nommer…). Je vous en ai déjà parlé, le Concentré vélo est très chouette, et paraît une fois par semaine. Quand vous irez elle aura certainement atteint les 1000 abonnés. Les 981 premiers sont tous très actifs me dit son auteur : 60 % de taux d’ouverture, 45 % d’entre eux donnant lieu à au moins un clic. 

La recette du succès

Léry n’est pas fou, il adore créer des concepts numériques, mais il veut bien aussi rencontrer le succès. Et pour cela il a un truc, il met en ligne des produits encore mal dégrossis, et écoute les remontées. C’est comme de l’urbanisme tactique, pense-t-il. En tout cas c’est de l’échange. 

Alors après ? On verra, on verra, tout dépend des rencontres et des opportunités, bien plus que de plans tout ficelés qui ne marchent pas, voilà sa façon de voir les choses. Léry aime se confronter au réel. Un réel qui sera peut-être d’en faire une activité professionnelle. Ou pas, cela dépendra de et de … On verra. Pourquoi voudriez-vous anticiper ? 

Et dans le réel alors ?

Léry est Lyonnais, vivant à Paris. Il est juriste, comme son épouse, et a aussi étudié les sciences politiques. Je n’en ai pas demandé plus, ce n’est pas notre sujet. Il raconte ici comment ça lui est venu, à peu près par hasard comme je vous disais. 

A son calme auto-proclamé j’ajoute donc qu’il est curieux et ouvert. Il cite des articles d’autres blogs, d’Olivier Razemon ou d’Isabelle et le vélo, des podcasts de Cause Commune.fr ou des vidéos d’Altis. La dernière s’appelle Anticiper les bus ! C’est pas passé loin ! 

Parmi ses autres coups de coeur il me cite Techtrash, et en profite pour m’avouer qu’il a redoublé sa classe de première, et qu’il a eu son bac (S quand même) d’extrême justesse. On peut être limite scolaire et très bon après, vous voyez ! D’ailleurs il est passé à Rayons Libres le 7 octobre 2018, et ça évidemment vous l’aviez oublié. 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire