L’art du vélo, un livre qui chante la gloire du vélo

Article

Accueil » Lectures et Documents » Littérature » L’art du vélo, un livre qui chante la gloire du vélo

par | Juin 26, 2024 | Littérature | 1 commentaire

J’avais lu En roue libre, de David Le Breton : Je vous avais dit que je devais le détester, et je l’avais adoré. C’est donc avec enthousiasme que je me suis plongée dans le dernier ouvrage de David Le Breton, L’Art du vélo, pour m’apercevoir rapidement que c’était le même ! Une réédition dont on change le titre cela frise l’escroquerie, mais le nouveau titre est bien meilleur, la taille du livre aussi, passant au format de poche et couverture souple. Quant au contenu, c’est toujours la même délectation, jusqu’aux erreurs qui n’ont même pas été corrigées !  1970 est resté postérieur à 1980, vous voyez, une broutille, c’est bien le même bouquin. Seuls les numéros de pages ont changé, ici la page 93 est devenue les pages 95 et 96, mais le nombre de pages est passé de 213 à 203 grâce, pour ce que j’ai vu, à une présentation plus serrée de la bibliographie et la disparition de la liste des publications de l’auteur.

Déjà le titre, L’art du vélo, qui veut dire l’art qu’est le vélo et sa pratique elle-même, l’art que diffuse la présence d’un vélo, la beauté du vélo en soi-même… déjà le titre nous réjoui ! Les parties historiques sont très bonnes, il est salutaire de se replonger dans la violence cavalière et piétonne qu’a subit le bicycle depuis ses débuts, on y réclame d’ailleurs un code du comportement. On saute du voyage à vélo d’aujourd’hui aux courses cyclistes des origines et leurs risibles (à posteriori) mésaventures, en passant par ce qu’en disent les meilleurs écrivains … Voici un livre qui parle avec une joyeuse légèreté de tout et de presque rien, et pourtant tout y est important. Le chapitre 10 a pour titre Le monopole automobile. En mars 21 je concluais mon texte par « c’est une ode au vélo ». En juin 2024 je célèbre avec émotion ce livre qui est plus que jamais une ode au vélo.

Rien n’a changé d’une édition à l’autre, sauf la présentation. L’édition de poche est plus agréable, plus claire, plus familière, plus joyeuse. C’est un vrai livre de poche à lire dans le train. Elle ne coûte que 8,50 €, et n’a rien coûté en correction. Dommage quand même, mais cela n’enlève rien à la joie de la lecture.

En vente à la librairie Les instants libres au Poiré-sur-Vie, entre autres.
Le Poiré sur Vie a pour voisin Montorgueil et se situe au nord de La Roche sur Yon.

David Le Breton est sociologue et anthropologue, professeur émérite à l’université de Strasbourg, auteur de, notamment, Anthropologie des émotions et de Marcher, éloge des chemins et de la lenteur. 

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Vous pouvez aussi consulter Biblio-Cycles.

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Actualités & Récits