Revue de presse 03 (9 mars 2016)

arton338On a perdu 1/4 de nos forces en 40 ans, pas plus de commotions cérébrales avec ou sans casque, les REV allemands débarquent. Paradoxe, un auteur pense que le vélo défavorise les femmes. Calais vu de l’animateur du vélo, et par des urbanistes.

  • e-rse-new-logo-white-compact5Pollution de l’Air : une Bombe à Retardement pour notre Santé ? e-rse, 10 février. La pollution de l’air est l’un des dangers sanitaires les plus importants du XXIème siècle : dégradation des capacités respiratoires, morts prématurées, cancers… Les études récentes sont de plus en plus alarmantes sur le sujet.
  • Les enfants ont perdu un quart de leurs capacités physiques en 40 ans. Egora, 24 février. La Fédération française de cardiologie alerte sur la progression de la sédentarité et de l’obésité chez les jeunes faisant le lit des maladies cardiovasculaires. Plus de 7 000 classes, de plus de 1 500 établissements scolaires, regroupant environ 210 000 enfants, participeront aux Parcours du Coeur Scolaires 2016. Ils se répartissent en 1 300 écoles, 160 collèges et 40 lycées. Ils se dérouleront entre le 29 mars et le 15 mai 2016. Renseignements : Fédération française de cardiologie. 1/4 des capacités en 40 ans ? C’est à peu près la période où l’automobile nous a envahi. Je vous laisse imaginer en 150 ans de civilisation industrielle : Paris – Avignon en 10 jours en 1865, sur routes « pavées » et en vélocipède (ni pneus, ni dérailleur, pédales sur la roue avant) ! Chacun a ses souvenirs, mais quand je dis que nous sommes devenus des mauviettes, ai-je vraiment tord ? Vive le vélo !
  • Il n’y a pas eu plus de blessures du genre commotion cérébrale depuis le retrait du casque. A Rio, les boxeurs laisseront leur casque de côté. Le Monde, 3 mars.
  • Le vélo défavorise les femmes par rapport aux hommes, puisque ce sont elles qui… dans « La domination des hommes dans l’espace public est nette », par Yves Raibaud, géographe, Terra eco, 29 février. Paradoxe éclairant, comme on dit.
  • A Paris, 500 restos vous livrent leurs petits plats à vélo. Le Parisien, 21 février. Avec la structure des prix. (Voir ajout dans le commentaire de « ASP » !)
  • Une députée du Calvados va faire le tour de sa circonscription en marchant. 20 minutes, 26 février. Isabelle Attard va parcourir 12 à 15 kilomètres par jour pour aller à la rencontre de ses administrés.
  • Allemagne : des autoroutes à vélos voient le jour. Plusieurs villes développent des projets de pistes larges, sans feux rouges, réservées aux cyclistes. Objectif, soulager le trafic routier. Le Point, 29 décembre 2015.
  • Strasbourg : Une vieille gare de marchandises devient le plus grand PARC D’ACTIVITÉS CYCLISTES d’Europe ! Lumières de la ville, 1er mars.

 

  • Calais vu d’en bas. Si vous vous intéressez un tant soit peu à la marche de ce triste monde, allez donc voir ce qui se passe à Calais. Notre ami Christian Louchez, animateur historique du vélo local, tient la chronique du Calaisis via les déplacements à pied et à vélo… L’évolution récente de la ville donne plus qu’à réfléchir… Vélo et bus sur la cote d’Opale. Voir aussi : « Réinventons Calais », un appel aux architectes et urbanistes dans l’excellent magazine Lumières de la ville. (L’article est écrit au féminin, car il s’agit de la lettre que la maire de Calais n’a pas écrite…). 

 

Vues : + 1000

Print Friendly, PDF & Email

3 thoughts on “Revue de presse 03 (9 mars 2016)

  1. Pas de lien direct vers l’article d’Egora ? Je ne le trouve pas.
    Concernant Yves Raibaud, il est partout depuis quelques temps et assène toujours la même rengaine : la ville durable est sexiste, car elle défavorise les femmes, qui s’occupent de certaines tâches (tâches ménagères, enfants…). Il a trouvé un filon qui fonctionne pour que tout le monde l’écoute, mais il « oublie » de dire que son postulat de départ est lui-même sexiste : pourquoi, en 2016, est-ce toujours majoritairement le rôle des femmes de faire le ménage et de s’occuper des enfants ? Si cette question était résolue, ses propos sur la ville durable n’auraient pas lieu d’être.

    • Pas de lien vers l’article d’Agora en effet car sa lecture est réservée aux abonnés et le lien direct n’est pas possible. J’avais quand même mis le titre pour sa force.

Laisser un commentaire