Vers une IKV modulable ?

Très pratique mais peut vous déséquilibrer.Une proposition du Sénat pour relancer l’IKV. Elle reviendrait à récompenser les plus courageux des cyclistes en priorité. Ceux qui bravent le danger.

Le sénateur Antoine Kraemers1, de la Drôme, interpellé par le manque d’intérêt manifesté par les entreprises pour l’IKV2, propose une évolution qui pourrait relancer la machine. Il propose un système qui a le défaut de paraître compliqué, mais après tout il faut voir. Pour lui le montant de l’indemnité kilométrique vélo (IKV) pourrait être variable selon le niveau de protection du cycliste, avec ou sans casque, avec ou sans baudrier réfléchissant (même de jour, semble-t-il), sans casque ni chasuble.

Une hiérarchie des déplacements à vélo, ou des cyclistes ?  

Gilet pour lèche-bottes Il imagine que le cycliste expert qui porte fièrement casque et chasuble, qui gravit les montagnes et affronte la neige (comme dans le Jura) pour se rendre à son travail, cet homme (ou femme?) recevrait une indemnité dite de premier plateau. Au regard des dangers encourus, on considèrerait qu’il mérite la plus haute contribution. Selon M. Kraemers le kilomètre parcouru pourrait être remboursé 0,65€.

Mais celui qui « nargue le danger » (comme dit notre sénateur), croyant que sa seule présence est un soleil pour la route et négligeant de se parer du vêtement doré, celui-là n’obtiendrait que ce qu’il mérite, une IKV minorée, laquelle pourrait descendre 0,26€. En effet ce citoyen ne demande rien à personne.

Quant aux pauvres cyclistes coincés à Valence (par exemple), ces braves gens qui se croient libres de se déplacer comme ils veulent, et de n’aller que de leur domicile place des Amoureux à leur travail rue du Labeur à tout juste 2 km, eh bien ces obscures personnes sans casque ni loi (ni chasuble), ces personnes discrètes, n’auraient qu’une IKV réduite à la hauteur des risques qu’elles estiment ne pas prendre. Cette IKV pourrait se voir réduite à 0,05€, autant dire à rien et juste parce qu’on ne peut pas annuler l’IKV. D’ailleurs ceux-là n’ont pas besoin d’IKV pour rouler, on le sait bien et l’hypocrisie sur ce point a assez duré, nous explique A. Kraemers.

Attention, travail illégalDes contrôles facilités, mais au bénéfice de qui ? 

Voilà ce que propose ce sénateur de vélodrôme. D’après notre correspondante à Paris la question des contrôles est déjà réglée. La société Kask-ou.23 garantit qu’ils pourront se faire aisément aux entrées des lieux de travail grâce aux codes barres dont disposent ses articles (casques et chasubles dorées) et qu’elle est prête à poser gratuitement sur les autres. Une fructueuse collaboration avec la FUB et son réseau de marquage des vélos BICYCODE est en cours de négociation à cet effet.

Un amendement bien rédigé, mais des objectifs peu clairs 

Lors d’un entretien exclusif accordé cet après-midi à Isabelle et le vélo, le sénateur Antoine Kraemers a bien voulu nous dévoiler la première rédaction technique de son projet d’amendement à caractère modulable et incitatif. Il serait ainsi rédigé :

(1) Le montant de l’IKV est plafonné à 650 €4 par mois pour les cyclistes portant casque et gilet jaune, l’indemnité ne pouvant être inférieure à 0,65€ du kilomètre5
(2)  Le montant de l’IKV est plafonné à 36 € par mois pour les cyclistes portant casque ou gilet jaune, l’indemnité ne pouvant être inférieure à 0,26€ du kilomètre.
(3)  Le montant de l’IKV sera plafonné à 26 € par mois pour les cyclistes ne portant ni casque ni gilet jaune, l’indemnité ne pouvant être inférieure à 0,05€ du kilomètre.

En outre une indemnité forfaitaire spécifique de 70 € par mois sera accordée aux catégories de cyclistes suivants :
(a) Cyclistes portant casque et gilet jaune, à la condition que leur trajet ait été effectué tous les jours du mois considéré et qu’il soit supérieur à 65 km.
(b) Cyclistes effectuant leur trajet domicile-travail sur vélo à assistance électronique, sous réserve que la distance de leur domicile à leur lieu de travail soit supérieure à 26 km et qu’ils portent bien gilet et casque bien attaché6.

Pour ou contre l’IKV, finalement  ?

IKV renforcée à l'étude.La FUB se réjouit de cette proposition, car, dit son président7, il est bon de montrer qui soutient les cyclistes. En réalité il pense que tant qu’à torpiller l’IKV autant le faire avec panache. Les fédérations sportives ont refusé de répondre à nos sollicitations eu égard aux retraités et touristes qui forment le gros de leurs troupes. Quand aux parlementaires cyclophiles ils en sont pantois et se donnent quelques jours pour réagir8. Il faut reconnaître que cette proposition est une surprise. Quant à moi je trouve l’idée très juste, mais à condition d’inverser la présentation. L’indemnité élevée vient juste consoler ceux qui s’imposent de porter des vêtements inconfortables et fort laids rien que pour rassurer leur patron. Sincèrement moi je ne le ferais pas.

Non-homologué IKVDate incertaine d’entrée en vigueur … 

Enfin il nous faut vous préciser que cet amendement serait à effet non-rétroactif, pour tenir compte des hésitations bien connues de la ministre lors des séances de signature. C’est un peu dommage car une telle résurrection aurait bien mérité d’être signée dimanche dernier, et, de plus, cela vous aurait évité de croire qu’il s’agissait d’un poisson d’avril, ce qui est évidemment moins drôle.

*pubradioHK

*

Entreprises-IKV

<————————————————————————————————->

A suivre pour plus tard, les flottes de vélos d’entreprises

M. Kraemers a aussi pris conscience du fiasco de l’aide aux flottes de vélos d’entreprise, et promet de s’en occuper bientôt. Craignons le pire, car si Isabelle n’avait même pas vu le coup de la location9 (pourtant évident, mais vous savez comment elle est), ne parlant que de la gestion, pas non plus prise en compte, pourquoi ferait-il mieux qu’elle ? La question reste entière : qui écrit (quelle obscure fonctionnaire) des textes aussi mal fichus ??? Nous lançons l’enquête, toutes les contributions seront récompensées, si Isabelle l’accepte.

choucroutte

—Notes— ******

  1. Le nom du sénateur est proche du mien, mais je n’y suis pour rien, c’est un hasard de la vie.
  2. voir tableau
  3.  Kask-ou.2 : principal importateur en France de casques, gilets et autres accessoires pour cyclistes
  4. 650€ c’est un montant qui sera sans doute rarement accordé, mais qui a le mérite de nous rendre le sénateur sympathique : c’est un cyclo traditionnel  qui ne rigole pas avec les vraies valeurs !
  5. Notre recommandation : prenez un casque de déguisement si vous voulez, mais pas un casque de motard car il pourrait attirer les soupçons.
  6.  L’adjectif au singulier semble indiquer qu’il ne s’applique qu’au casque. Cela aurait été plus clair avec une virgule bien placée, mais plus personne ne connaît le français.
  7. Le président de la FUB a bien voulu nous répondre par Skype depuis le Chili où il se trouve présentement. Informations sur le site de FMB5, via le calendrier (mois de mars) situé quelque part à votre droite.
  8. Nous avons aussi voulu avoir l’avis de madame Banoun, mais elle nous a demandé de ne pas parler d’elle. En effet elle bosse depuis décembre mais son contrat de travail n’est toujours pas signé. Ce n’est pas pratique, c’est aussi pour ça qu’elle n’a pas pu venir à la journée technique du club des villes cyclables, et c’est sans doute encore lié aux sempiternelles hésitations de la Reine Ségolène. En tout cas on peut trouver que la plaisanterie a assez duré.
  9. Le décret « Flottes de vélos d’entreprise » est paru ce matin; 24 février dernier. Il est si mal conçu qu’il vaut presque mieux en rire.
Print Friendly, PDF & Email

1 réflexion au sujet de “Vers une IKV modulable ?”

  1. Bonjour, je ne suis pas concerné par l’ikv car mon employeur a répondu que sa mise en place n’est pas une obligation… donc casque ou pas…

Laisser un commentaire