Les motards sont en force au Conseil national de la sécurité routière

thM. Patrick Jacquot, président de l’Assurance Mutuelle des Motards, vient d’être nommé Membre Titulaire du nouveau Conseil national de la sécurité routière (CNSR), et ce pour 3 ans. Auparavant il était président d’une commission. (Ajustements jusqu’au 31 janvier à 14 h 50)

Claude Got et Claudine Perez-Diaz en avaient claqué la porte il y a deux ans, « refusant d’être associés à l’incompétence, la surdité et l’obstination dans l’erreur ». (Le Monde, 18 mars 2015, voir Claude Got en a ras le bol). Le précédent mandat, présidé par Armand Jung, député du Bas-Rhin, s’est achevé il y a un an, et avait déjà succédé à 4 ans de sommeil. Le nouveau président est M. Yves Goasdoue, député de l’Orne et maire de Flers.

DSC3653-12x18-e1424870009633

Le conseil, créé en 2001, est composé de 67 membres depuis son 3° élargissement, et, selon le décret du 8 novembre 2016 modifiant le décret fondateur, a un rôle de conseil auprès du Gouvernement, désormais « dans une approche plus prospective orientée vers les évolutions technologiques et les enjeux économiques et sociaux. (…) La place des personnalités qualifiées, notamment étrangères, est renforcée tout comme celle des professionnels du secteur des entreprises et de la santé. »
Il a donc été renouvelé « en le confortant dans son rôle de conseil du Gouvernement en veillant à une représentativité de tous les porteurs d’intérêts. »
Il y a une commission « usagers vulnérables », les trois autres portant sur l’éducation et le risque routier professionnel, les véhicules, technologies et infrastructures, et la conduite en lien avec l’état de santé.

Outre le président, les membres du nouveau conseil sont :
– Des personnalités compétentes en matière de sécurité routière : M. Antonio Avenoso (European Transport Safety Council), Mme Barbara Charbotel (INRETS), Mme Elisabeth Dupont-Kerlan (Office national de l’eau et des milieux aquatiques), M. Jean-Paul Gailly (Bruxelles Mobilité), Mme Anne Guillaume (PSA Peugeot Citroën-Renault) et M. Jean Todt (pilote automobile).
– Des représentants des corps constitués: Sénat, Assemblée Nationale, régions, Départements, communes.
– Des représentants des gestionnaires de voirie : société française des autoroutes, ingénieurs territoriaux, services techniques départementaux.
– Des représentants des entreprises : constructeurs d’automobiles, professions liées à l’automobile, Chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle, experts automobiles, Fédération nationale du commerce et de la réparation du cycle et du motocycle; groupe Mobivia, groupe Colas, société Michelin, transporteurs routiers, fédération française de l’assurance …
– Des associations : outre la Fub avec Olivier Schneider, titulaire, et Geneviève Laferrère, suppléante, on trouvera : Rue de l’Avenir, Ligue contre la violence routière, Paralysés de France, Traumatisés crâniens, Familles rurales, Associations familiales; 
Prévention routière, Automobile club, Automobile club médical, 40 millions d’automobilistes, fédération de motocyclisme, motards en colère… 
mais aussi des associations à visée commerciale : Wimoov, Presse automobile, Avenir santé France…
 et aussi les sapeurs-pompiers, les Samu, etc.

Membres du Conseil national de la sécurité routièreDecret-du-20-janvier-2017

conseil-claude got

M. Jacquot, un homme de la moto
Motard depuis l’âge de 20 ans, Patrick Jacquot milite dès 1983 à la FFMC (motards en colère), et s’engage en 1984 comme bénévole au Pavé dans la Mare (ancien nom de Moto Magazine).
En 1986, il devient co-fondateur et président de la FFMC Communication.
En 1989, il rejoint la Mutuelle des Motards en tant qu’administrateur, devient vice-président en 1992, puis président du conseil d’administration en 1995. Depuis 2001, il en est le président-directeur général. Interlocuteur permanent des pouvoirs publics, il représente le GEMA au Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR), dont il est Président de la commission « 2-roues et 2-roues motorisés », au Conseil d’Administration du Conseil des Entreprises, Employeurs et Groupement de l’Économie Sociale (CEGES) et au Conseil de surveillance du Conseil Supérieur de l’Économie Sociale et Solidaire. Il est également Président de GEMA Prévention, membre du conseil d’administration du Centre des Jeunes Dirigeants et Acteurs de l’Économie Sociale (CJDES) (d’après communiqué).

M. Jacquot a été nommé au Conseil national de la sécurité routière au titre de la fédération française de l’Assurance. Auparavant il y était président de la commission « 2-roues et 2-roues motorisés », toujours au titre de la Fédération Française de l’Assurance (FFA). C’est cependant la Mutuelle des Motards qui a tiré la première, en annonçant cette (re-) nomination.

Rappelons que Emmanuel Barbe, le directeur de la sécurité routière, est lui-même un motard reconnu par ses pairs. Il est le promoteur du casque pour les cyclistes. Son mandat se terminera après le soir du 2nd tour de l’élection présidentielle.

Print Friendly, PDF & Email

1 réflexion au sujet de “Les motards sont en force au Conseil national de la sécurité routière”

  1. « La presse apprend qu’elle n’est plus admise aux séances plénières du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) (…) Ce retour en arrière, s’il est confirmé, ne manquera pas d’alimenter les suspicions sur le fonctionnement du CNSR et notamment le rôle des nouveaux lobbyistes industriels qu’il y a intégrés. » Rafaele Rivais, Le Monde, 13 avril 2017 : Vous avez dit sécurité routière ? Chuut !

Laisser un commentaire