Audrey Pulvar, une sacrée vélotafeuse

Nouveaux téléchargements disponibles de Rayons libres, l’émission radiophonique sur le vélo animée par Abel Guggenheim. Bastien de Marcillac pour Vélotour, Isabelle Lesens pour la mairie de Paris-15, Erick marchandise de CyclotransEurope, et Audrey Pulvar… pour elle-même ! 

Bastien de Marcillac pour le Vélotour du 30 juin, et Isabelle Lesens (à partir de la 35 ième minute), pour la mairie de Paris 15. J’y parle notamment des travaux en cours dans le XVème. Le 2 juin 2019.

https://cause-commune.fm/podcast/rayons-libres-52/

Erick Marchandise, délégué de l’association CyclotransEurope. Il parle de la randonnée annuelle de l’association, de la journée « la Seine à vélo » du 23 mai 2019, des vélos dans les trains et de la Loi d’Orientation des Mobilités (#LOM). Le 16 juin 2019. 

https://cause-commune.fm/podcast/rayons-libres-53/

Audrey Pulvar, ancienne journaliste politique, ancienne présidente de la Fondation pour l’Homme et la Nature, créatrice du fond de dotation African Pattern, et cycliste quotidienne. Elle nous explique comment s’habiller pour rester élégante et nous parle de l’utilisation d’une automobile en ville. Le 23 juin 2019

https://cause-commune.fm/podcast/rayons-libres-54/

On reconnaît Audrey Pulvar dans la rue, mais cela ne l’empêche pas d’être une femme formidable. Elle est avant tout généreuse et engagée.

Audrey Pulvar, Martiniquaise jusqu’à ses 14 ans, commence à Rouen des études d’économie puis intègre à Paris l’école supérieure de journalisme. A la faveur d’un stage de 3 mois sur ses terres, qui se transforme en début de carrière, elle est finalement retenue 8 années en Martinique. 
Première rupture, elle quitte notoriété montante et emploi assuré, rentre à Paris et enchaîne galères, puis piges et CDI dans les médias écrits et audio-visuels, jusqu’au jour où FR3 la recrute. 25 ans de journalisme politique s’enchainent et la voilà en 2014 qui ne veut plus de ce que son métier est devenu. Elle veut de la qualité, pas des « coups ». 

A 45 ans elle fait le tour des fondations qu’elle a soutenu, à la recherche d’un point de chute. C’est alors que Nicolas Hulot devient ministre. Elle est recrutée pour lui succéder à la présidence, non sans une rude concurrence, et engage la fondation, désormais «pour la nature et l’homme » (FNH), dans une stratégie à 5 ans. Patatras, Hulot démissionne, et elle, « on ne t’en voudra pas si tu préfères partir ». Elle finit de lancer l’Affaire du siècle et s’en va une semaine après. L’expérience aura duré 2 ans.

Aujourd’hui Audrey Pulvar construit un fond de dotation, African Pattern, un club de réflexion scientifique et politique de haut niveau sur l’avenir de l’Afrique. Il s’agit de construire un modèle économique et social durable pour l’Afrique à partir du savoir-faire africain et avec les élites africaines. Le Do-tank apportera une aide financière à des projets africains pour vérifier la validité des travaux du think-tank. 
Audrey écrit de la poésie, une pièce de théâtre, fait plein de sport. La boxe, qu’elle pratique depuis 6 ans, lui a appris à soutenir le regard des agresseurs. Les agresseurs sexuels, les violeurs, des sentiers en forêt comme ceux du métro et des agences de pub. 

Elle est repartie sur son vieux motobécane de 1978 au gris bien usé qui l’attendait sous la pluie. Avec lui elle court de réunion en rendez-vous dans tout Paris. Ecoutez-la !

Tous les téléchargements de l’émission sont ici : Cause-Commune, 93.1 FM / Rayons libres

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire