Le jour de l’effondrement, que ferez-vous ?

Climat, climat ! La question est réelle, mais elle ne doit pas cacher les autres. L’effondrement viendra aussi du système financier, électrique, énergétique, aquatique … et de leurs conséquences. Un petit livre vient au secours des élus municipaux pour qu’ils ne soient pas pris au dépourvu.

Le livre Face à l’effondrement, si j’étais maire? commence par dresser un long tableau des risques monétaires, financiers et économiques, auxquels je n’ai presque rien compris si ce n’est peut-être l’essentiel : 28 « banques systémiques » détiennent 300 fois plus de « produits dérivés » que n’en a la France ou son Produit intérieur brut. 720 000 milliards contre 2000 milliards. Rien qu’en France les « produits dérivés » c’est 4 banques et 44 fois le PIB. C’est, plus ou moins, les dettes privées et publiques.

Pour les auteurs, l’effondrement peut survenir en quelques jours et son arrivée est certaine.

La suite du bouquin est un plaidoyer pour que les municipalités s’organisent d’avance : elles doivent s’assurer de l’indépendance en nourriture de la commune, acquérir des filtres à eau, s’assurer que les portes de la ville resteront ouvrables, orienter les jeunes vers des métiers indispensables dans une société féodale, voire dictatoriale. Les populations doivent thésauriser « une somme importante en espèces » et autres biens échangeables, s’équiper pour résister plusieurs mois, et, dès les premiers symptômes, ne surtout pas rester en ville. 

Le livre s’adresse surtout aux maires ruraux, lesquels ont plus de facilité à organiser la population, et doivent, par ailleurs, s’attendre à un afflux de « citadins en errance ». Le livre passe en revue un peu tout, l’eau, l’alimentation, l’énergie, la sécurité, la santé, l’hygiène … et donne des conseils basiques ou très techniques selon les cas, avec la mention de certains fournisseurs, tous sujets pour lesquels je suppose qu’il existe des savoirs mieux organisés. En annexe, l’art de cultiver le lupin ou le potager, et 70 pages sur le photovoltaïque. 

Alors voici encore un bout de page.

Face à l’effondrement, si j’étais maire ?
Comment citoyens et élus peuvent préparer la résilience

Alexandre Boisson, André-Jacques Holbecq, préface de Philippe Desbrosses. Les auteurs sont proches de l’association SOSmaires.org
187 pages. 13 €
Editions Yves Michel

Print Friendly, PDF & Email

4 réflexions au sujet de “Le jour de l’effondrement, que ferez-vous ?”

  1. Voila un livre indispensable qui montre bien qu’avec le vélo et le potager on peut facilement passer notre crise. Il faudrait quand même ajouter la lecture du livre « Le bug humain, ou comment notre cerveau nous amène à détruire la planète et comment l’en empêcher », de Sébastien Bohler. Il montre que l’homme est sans doute en train d’écrire son mode d’emploi grâce aux neurosciences.

    Répondre

Laisser un commentaire