Isabelle et le vélo sacré premier parmi les siens

Le concours des médias du vélo s’est terminé samedi dernier. Les résultats ont été connus ce matin et Isabelle n’est pas déçue. Loin de là, même.

Le concours des médias du vélo est terminé, après un mois de votes et quelques aléas. 58 candidats étaient en lice (plus un qui se retira lorsque les conditions évoluèrent). Isabelle et le vélo est le vainqueur incontestable des deux votes, celui du public et celui des pairs.

Des premiers résultats troublants

Etrangement quelques-uns des concurrents n’ont pas levé le petit doigt pour avoir des votes, ne mentionnant même pas le concours sur leur site. C’est le cas par exemple de Weelz, de Vélo&design ou de MobiliDoc. Leurs résultats très faibles sont néanmoins surprenants au regard de la notoriété du premier et de la grande qualité des deux autres.

D’autres ont joué le jeu, comme Biblio-cycles ou le Randonneur. Pour eux, comme pour La Map ou surtout La Pampa, il y a quand même quelque chose qui a cloché. Leur fulgurante ascension au début de la période de vote ne peut pas être attribuée uniquement à leur qualité, et encore moins à leur audience. 

Velotaf, Velomaxou et beaucoup d’autres ont eux aussi fait savoir leur participation à leurs lecteurs, mais n’ont eu que fort peu de voix. Il aurait sûrement fallu qu’ils fassent campagne, mais tout le monde n’a pas l’esprit à ça. 

L’histoire

Léry Jicquel lance un concours sous l’égide de sa nouvelle étiquette, le Concentré vélo, avec l’idée d’élargir la connaissance de nombreux médias existant en France et traitant de vélo. Certains se prennent tellement au jeu qu’ils trichent. Ils créent des votes automatiques pour eux et pour d’autres, sans les en informer. Léry dit qu’il ne peut pas savoir qui a fait quoi, mais qu’il est certain du mécanisme. Le procédé est peut-être drôle, mais il n’a aucun intérêt. 

Léry décide alors que les votes ne valent rien et maintient le concours pour la visibilité. Il fait d’ailleurs une bonne promotion individuelle sur twitter et d’autres medias sociaux. Certains parmi les supposés gonflés (volontaires ou subis, je le rappelle) voient alors leur score s’arrêter de grimper, d’autres non, et, comme les non-gonflés, continuent régulièrement jusqu’au bout. C’est le cas d’Isabelle et le vélo, qui finit par dépasser ses proches concurrents, un site de VTT et un site d’information accolé à un commerce d’accessoires de vélo. Aucun de ces trois-là n’a visiblement subi de robot-voteur.

Isabelle et ses proches concurrents. La dernière semaine ils ne progressent plus pendant qu’Isabelle continue à grimper, grâce à ses amis et contacts qu’elle sollicite jusqu’au bout.

Pour se sortir de ce mauvais gag, à mi-parcours Léry a décidé de faire voter les concurrents entre eux, sans fermer le vote public. Chaque participant dispose alors de trois médailles, 1 étoile, 2, 3 étoiles, pour distinguer et classer trois concurrents en-dehors de lui-même.   

Malgré l’annonce du changement, dans le vote du public certains continuent à grossir jusqu’au bout, d’autres n’y croient plus – Les scores au-delà de 1000 sont probablement dopés, volontairement ou non, mais certains en-dessous aussi… ceux-là avaient augmenté de façon fulgurante puis avaient arrêté.

Ce matin Léry informait, via sa lettre  hebdomadaire, Le Concentré vélo, que Isabelle et le vélo avait été désigné lauréat du concours des médias de vélo par le vote entre pairs. 

Si Isabelle et le vélo a été premier des médias aux scores normaux (non gonflés de façon étrange), si Isabelle et le vélo est également premier par le vote des pairs, alors c’est vraiment le signe que la communauté le reconnaît. 

Le but de ce concours amical était bien de nous faire connaître, c’est très clair. Merci quand-même, et beaucoup, aux collègues, et merci beaucoup, beaucoup, aux lecteurs et amis. Maintenant découvrez l’ensemble des concurrents, (la qualité n’est donc pas déniée a-priori aux scores anormalement élevés) et ajoutez-y les listes de toutes sortes que Léry est en train de constituer pour servir aux curieux comme aux journalistes et chercheurs.

L’entretien annoncé se trouve ici :
Entretien avec Isabelle Lesens, lauréate du concours des medias de vélo 2022.

Print Friendly, PDF & Email

9 réflexions au sujet de “Isabelle et le vélo sacré premier parmi les siens”

  1. Bravo Bravo et encore Bravo Isabelle, et merci pour tout !
    Bon vélo et à la prochaine,
    Michèle D ( à Saint-Avold, classée G avec la note de 2,09 au Baromètre des Villes Cyclables de la Fub… Honte et désespoir pour nous…)

    Répondre
  2. BRAVO, sans retenue. Je salue ton travail, ta justesse, ton humilité, ton impartialité et ton dévouement.
    Juste (c’est mon péché mignon tu le sais) pourquoi mets-tu des traits d’union à « quand même » et à « a priori » (le dernier « a » sans accent puisque c’est du latin et tant pis si le décret de 1991 l’autorise LOL) ? Ce ne sont pas des mots composés, même si, en tant que locution et colocation, ils s’en approchent…

    Répondre
    • La langue se réinvente … pour « a priori » je pense que je m’en souviendrai, mais si l’Académie me donne sa bénédiction la faute est moindre. Quand même pour quand-même cela m’arrive rarement, le premier ici n’y a pas succombé. Le dernier, eh bien… je ne vais même pas corriger car je trouve pertinente cette évolution … Je ne joue pas à la grand’mère, j’ai juste une vision poétique… Par contre je laisse souvent des fautes, surtout dans les conjugaisons, j’en accuse l’ordinateur, et c’est vrai qu’il aggrave la situation, bien qu’il signale ses doutes. Dès que je les vois ou qu’on me les signale, je corrige, et remercie en secret …

      Répondre
  3. Absolument mérité (même si mon « évaluation » ne s’appuie que sur ma connaissance partielle de la myriade de sites et de Newsletters dédiés au domaine).
    Bravo et merci, Isabelle.

    Répondre
  4. Dans le récit de mon voyage à vélo de 2013, au moment de raconter notre première rencontre, j’avais écrit ceci :
    « Mais comment puis-je reconnaître quelqu’un que je n’ai jamais rencontré ?
    Tout simplement parce que j’ai déjà vu sa photo sur son blog, qui n’est autre que le plus célèbre blog français sur le vélo »
    Il s’est passé beaucoup de choses depuis, mais ce résultat prouve que j’avais raison. 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire