Un film de vélo qui parle des femmes

Vous cherchez un film à projeter pour parler de vélo, voici La roue libre, un documentaire qui parle de vélo-école et de sport cycliste, et surtout de femmes – et des hommes.

La Roue libre c’est ce qu’on apprend en premier, se laisser rouler sans pédaler, trouver son équilibre. La Maison du vélo de Toulouse anime une vélo-école et ce film suit une session entière de plusieurs semaines. Après l’apprentissage du pédalage on passe à la maniabilité, puis de plus en plus en ville, mais entre deux il y aura eu une visite à la vélostation et plusieurs cours de mécanique de dépannage. A la fin intervient le choix du vélo pour rentrer à la maison. 

Ce film parle donc du vélo et du pourquoi on peut souhaiter savoir en faire, mais aussi, par conséquent, de ce qui différencie les femmes et les hommes dans nos sociétés. Les frères de nos apprenties cyclistes faisaient tous du vélo, et ont tous voulu leur apprendre. Aucune n’y est vraiment arrivée, par manque de confiance en soi principalement, ou par crainte des moqueries. Ludivine, la monitrice, ancienne cycliste compétitrice, explique aussi que dans le sport on ne met pas la pression sur les filles, car il n’y a pas d’argent à gagner. C’est pour cela que l’activité reste un loisir… ce qui est sûrement pas si mal. 

Ce film documentaire d’une heure est riche d’enseignements et pourrait être projeté dans un cycle de films sur le vélo, ou même en remplacement de films plus chers que l’on voit beaucoup ces temps-ci. Il est moins rythmé, n’est qu’un documentaire, avec quelques longueurs, mais il passe bien quand même, surtout si on en parle après. 

Bande annonce

Petite note personnelle : Nous sommes le 8 mars, jour de la « fête des femmes » … et dans ce documentaire on voit bien que la question n’est pas là. Ce n’est pas les gentils bonshommes qui doivent s’occuper des faibles gentilles bonnes femmes si c’est pour qu’elles y perdent confiance en elle-mêmes ! 

Merci pour le signalement à Hervé Le Cahain, co-éditeur de la Biblio-cycles.

Dans un cycle sur le vélo je verrais bien, dans l’ordre : 

Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions au sujet de “Un film de vélo qui parle des femmes”

  1. Il est vrai que beaucoup de militants du vélo sont des cyclistes aguerris, souvent des hommes (même si on connaît des femmes engagées et même assez célèbres au niveau national…). Il en est de même pour leurs interlocuteurs dans les services voirie, déplacement et mobilité. Et c’est comme ça qu’on arrive à un espace public conçu par et pour les hommes.
    Et il est vrai que si on veut que le vélo devienne un moyen de déplacement universel, il faut que ça change. Il faut choyer les femmes pour leur donner envie de faire du vélo, et pour ce faire il vaut mieux faire confiance aux femmes elles-mêmes qui y arriveront beaucoup mieux que les hommes et de manière beaucoup plus désintéressée.

    Répondre
  2. Le principe est excellent, la réalité est pour l’instant différente ! Les quelques vélo-écoles en France qui fonctionnent régulièrement sont principalement animées par des hommes.
    Pour la même raison que ce sont plus de 90% d’hommes qui animent les PME : ancienne et toujours actuelle disponibilité des hommes quand les femmes gèrent le quotidien de la famille.
    A la vélo-école de VVV Montreuil, nous sommes passés en 20 ans de un, puis deux, puis cinq moniteurs, tous hommes, à 30 monitrices dont 7 hommes mais pour ladite raison, ce sont 3 hommes qui assurent toutes les tâches en dehors du monitorat et en ont fait la vélo-école la plus performante et de très loin en France.
    Pareil en Allemagne où un homme (Christian Burmeister) a mis au point une pédagogie éprouvée et forme de nombreuses monitrices et moniteurs.
    Je connais d’excellentes exceptions à Lille, à Tours mais il reste beaucoup de chemin. Et, au fond, l’apprentissage étant un volet majeur de l’action pour le développement du vélo, l’essentiel sera la compétence plutôt que le sexe du professeur. Puisque garçons comme filles ont éminemment besoin d’apprentissage.

    Répondre

Laisser un commentaire