200 ans draisienne en Bourgogne

24/08/2018 - 26/08/2018 Toute la journée

Récit de la journée par les organisateurs. (ajout du 23 décembre 2018)

 

1818-2018
Bicentenaire de la liaison Beaune – Dijon par François Lagrange (1792-1846) avec une draisienne

et des démonstrations qu’il fit à Dijon entre les 23 et 25 août 1818.

Le 23 août 1818, François Lagrange, tourneur-tabletier beaunois né à Nuits-Saint-Georges en 1792, effectua le trajet Beaune-Dijon. Il avait lui-même fabriqué plusieurs draisiennes.

Le lendemain 24 août 1818, il fit des démonstrations à Dijon sur la Place royale (actuelle Place de la Libération), ainsi que le 25 août 1818, jour de la Saint-Louis, fête du roi Louis XVIII, au Parc de la Colombière, lieu de promenade des Dijonnais.

Cette commémoration se déroulera les 24, 25 et 26 août 2018
avec parcours du trajet en draisienne et en costume d’époque, démonstrations et conférences.

Le vendredi 24 août 2018 à 16 h00, bibliothèque municipale de Beaune, conférence.

L’invention de la draisienne et sa présentation au Jardin du Luxembourg à Paris, par Keizo Kobayashi,
Le voyage de Beaune à Dijon de François Lagrange, par Christophe Lagrange, à la bibliothèque municipale de Beaune.

Le samedi 25 août, Beaune, Nuits, Dijon.

Beaune : déambulation en ville, départ pour Nuits.
Nuits : conférence, départ pour Dijon

9h00 : Départ des Hospices de Beaune où François Lagrange est mort. Traversée du centre ville par les participants en draisienne en costume d’époque.
9h30 : Départ de la mairie de Beaune. Rue de la Lorraine par la porte Saint-Nicolas où demeurait François Lagrange.

11h30 – 12h00, Musée de Nuits-Saint-Georges. Conférence sur le voyage de Beaune à Dijon de François Lagrange, par Christophe Lagrange.

12h00 : Arrivée des draisiennes au Musée de Nuits et démonstrations.

12h30 : Pique-nique à Nuits-Saint-Georges où est né F. Lagrange.

13h30 : Départ de Nuits-Saint-Georges pour Dijon.

15h30 : Arrêt à Gevrey-Chambertin.

19h00 : Arrivée à Dijon.

Le dimanche 26 août. Dijon

10h30 – 11 h 15, à travers Dijon :
Place de la Libération, 
 Parc de la Colombièrecentre social du parc de la Colombière, avec démonstrations à chaque étape.

Centre social du parc de la Colombière :
11h30 – 12h00 : Conférence sur le voyage de Beaune à Dijon de François Lagrange, par Christophe Lagrange.

Renseignements : site Les vélocipédistes.

Print Friendly, PDF & Email

Related upcoming events

  • 10/12/2019 20:00 - 10/12/2019 22:30

    "MDB vélo à Bures" vous propose d'assister le mardi 10 décembre à la projection du documentaire « Why we cycle » suivie d’un échange animé par Stein Van Oosteren, porte-parole du collectif Vélo Île-de-France. Le maire, Jean-François Vigier, sera là, et aussi Patrice Patté, maire-adjoint à Sceaux ayant mis des passe-partout et des DSC sur tout son territoire.

    Voir une belle présentation du film sur le site de la Ville.

    La projection-débat aura lieu à 20h au Centre culturel Marcel Pagnol, rue Descartes - 91440 Bures-sur-Yvette.
    Entrée libre.

    Bures se trouve un peu à l'ouest d'Orsay, à 8 km de Massy. Il y avait avant grève un RER, le B; il n'y a pas de pistes cyclables et il y a plein de relief. Vous ne le ferez pas à vélo, et pourtant ce n'est pas loin.

  • 19/12/2019 19:00 - 19/12/2019 21:00

    Enorme soirée le 19 décembre à Saint-Ouen, première projection du film réalisé par Antonin Michaud-Soret sur la Transcontinentale Race ou TCR, en 3 éditions. Entre 2016 à 2018, il a suivi cette course créée par le mythique Mike Hall : 4000 km  d’ouest en Est à travers l’Europe, 17 jours maximum, 4 points de contrôle et c’est tout, totale autonomie… et tout ça pour quoi ??? 

    La course est un concentré de vie sans échappatoire, un retour à l’état primitif; manger, boire, dormir sont les seules préoccupations … 

    « Rouler une Transcontinental Race, c’est abandonner au bord d’une route des Alpes ou des Balkans le sommeil, la lucidité, l’hygiène, toute notion de confort, et toute forme connue d’intelligence alimentaire. C’est rouler seize ou dix-huit heures par jour, dépasser la fatigue pour trouver l’épuisement, et dépasser l’épuisement pour se trouver soi-même.»

    « Mais au-delà de l’épuisement, il y a la confiance, la patience infinie, une fraternité hilare. Il y a la capacité à prendre enfin de la distance avec ce qui vous freine et vous retient, à tout surmonter. »

    Dans cette course sans récompense sont de règle l’intégrité et l’équité, la justice envers les autres concurrents. Il y a ceux qui gèrent scientifiquement leur course, et ceux qui la gèrent de façon plus hédoniste. La moitié des engagés ne finissent pas. En 2019 la course s’est déroulée d’est en ouest et c’est Fiona Kolbinger qui arriva première. 

    • La projection commencera à 20 h 00 et durera 52 minutes, suivie d’une discussion avec des vétérans de la course, notamment Patrick Miete, ainsi qu’avec l’équipe LostDot, qui s’est créée pour continuer l’oeuvre de  Mike après son décès (31 mars 2017) et Matthieu Lifschitz, directeur artistique du magazine 200. Il y aura aussi une exposition des photos de James Roberston sur la TCR. 

     

    19 décembre 2019
    Ouverture à 19 h,
    Projection à 20 h.

    Prix 15 €

    COMMUNE IMAGE
    8, RUE GODILLOT
    93400 SAINT-OUEN

    Tickets disponibles dès à présent par ici : Onboard-the-transcontinental-film