* Le tour des départements de France à vélo

170x170-ctQuelle belle idée que ce tour des départements à vélo ! Rien de mieux en effet pour sentir les particularités d’un lieu que de s’en approcher lentement. C’est ce qu’a fait Aurélien Chaméon pendant un an. Parti enseignant voulant voir par lui-même ce qu’il enseignait il s’est vite retrouvé ex-enseignant cherchant à régler une liste de 73 « points noirs » de sa vie. Il nous raconte ça dans son livre.

C’est un livre qui donne envie, mais vous n’y apprendrez pas toujours des choses très précises, les « du plus bel effet » ou « des plus agréables » revenant un peu trop souvent. Nous avons ici d’abord un livre de sensations, relatant un voyage d’un an. Il ne faut pas s’étonner de quelques surprises, par exemple, selon l’auteur, le fait qu’il y ait deux paradis du vélo en FranceParis et Lille. Ces deux villes sont « vraiment très » cyclables, nous dit-il : Paris (p. 54) parce que les bandes cyclables y sont très larges 1 et que « les automobiles sont immédiatement verbalisées en cas d’arrêt sur les voies réservées ». Lille (p. 80) car « le vélo est une religion dans la région », d’ailleurs « tous les grands axes du département sont doublés par des pistes cyclables ».

Un itinéraire compliqué !
Un itinéraire compliqué !

Du Mont Saint-Michel (p. 112) il retient le piètre service du restaurant 2 et la beauté du site, et sur la Loire à vélo (p. 121) il note le fait que « la circulation sur la grand route est quasi inexistante ». Cela ne correspond pas à ce que j’en ai souvent dit, mais, justement, c’est toujours utile d’avoir d’autres avis. Pour la Corse nous avons droit à 8 pages enthousiastes, alors que Laon (p. 77) ou Chaumont (p. 61) sont expédiées en un paragraphe, ce qui est inévitablement un peu frustrant. Poitiers (p. 127) a à peu près une page, mais l’auteur ne l’a pas aimé du tout, ne lui trouvant aucun charme. On aurait aimé en savoir un peu plus, bien sûr, mais on peut comprendre. 

Le livre a été écrit en deux ou trois fois, pour un total de deux mois environ, sur la base, peut-on penser, de son blog (qui lui a pris 2 à 3 heures par jour, nous dit-il). Le contrat avait été signé pendant le voyage, je ne sais pas s’il s’est rendu compte de sa chance ! La fin est moins bien corrigée que le reste, et le prof de plus en plus oublié, jusqu’à cette grossière faute de syntaxe : «En demandant le code du portail, elle m’a ramené une bouilloire » (p. 174) pour « Alors que je lui demandais le code du portail elle m’a apporté une bouilloire »…

Ça ne fait rien. L’auteur est un garçon très sympathique, en vrai et dans son livre, et celui-ci est agréable à lire. Il peut vous encourager à tenter la même aventure : partir un an ! Il n’est nul besoin d’aller à l’autre bout du monde pour s’aider à changer de vie, ni de dormir dans les bois. C’est une « incroyable aventure », comme dit l’éditeur, que de passer un an à voyager dans un seul pays ! Ça vaut même de l’or. Il faut souhaiter que ce livre en inspire plus d’un.

170x170-ct-1Aurélien Chaméon
Le tour des départements de France à vélo
Éditions Ouest-France, septembre 2015
20€

Blog du voyage : Tour de France cycliste d’Aurélien Chaméon
Blog GlobalBiker, avec un long entretien avec l’auteur.

 

— Notes —

  1. A Paris a-t-il confondu « voie de bus autorisée aux vélos » et « voie cyclable autorisée aux bus »?
  2. Son passage au Mont-St-Michel date de novembre 2014, la passerelle était donc déjà ouverte mais ce n’est pas du tout cela qui l’a intéressé. Nous sommes tous différents!
Print Friendly, PDF & Email

1 thought on “* Le tour des départements de France à vélo

Laisser un commentaire