Alternatiba, Altertour et CTE font un tour en France

Les Alternatiba ont déboulé aux cris de « Voici les alternatives ! », le 16 juillet à Beauvais, croisant le tour de CyclotransEurope. Le lendemain c’est l’Altertour qu’ils devaient rencontrer au même lieu. Vous pouvez vous aussi les rencontrer, et même y participer dans certains cas.

Alternatiba a été créé au Pays Basque et ses participants sont peu nombreux, et disciplinés. Aidés de quelques salariés, leur voyage a été financé par un appel à dons. De prime abord ils se prennent pour une alternative à eux tout seuls, ainsi qu’en témoigne leur arrivée, et l’image de leur site, et semblent avoir foi en leurs pouvoirs magiques. Leur tour des alternatives dure jusqu’au 6 octobre, avec pour mot d’ordre « la bataille n’est pas perdue, mais elle n’est pas gagnée ». Le soir ils lancent le débat, intéressant, même si leurs façons ont pu agacer. Pour eux la solution est d’arrêter d’utiliser les énergies fossiles, qu’on trouve partout et a rendu « le luxe banal », du moins en Occident. S’en suivent des exemples de ce qu’il est possible de faire, possible puisque déjà fait ici ou là, mais eux se déplacent en camionnette et défilent en quadruplette, accompagnés d’une sono trop forte… Il doit pourtant être possible de se déplacer à vélo en chantant … Ce sont des gens de débat, sûrs de ce que la société leur doit. La page « je participe au tour » ne s’affiche pas, mais l’appel à faire un don marche très bien.

Le bon peuple accueillant ses sauveurs : « Les alternatives sont là ! » (Pour le climat c’est trop tard, désolée de devoir vous le dire …)

L’Altertour a démarré le 14 juillet d’Amiens et les participants viennent avec vélo et bagages. Mêmes idées, ils visitent chaque jour des lieux où se vit la transition écologique, fermes, ateliers vélo, habitats écologiques ou partagés. Ils sont attendus à Ungersheim ou Freiburg (quartier Vauban), et « soutiendront » des mobilisations anti centre commercial, anti enfouissement des déchets nucléaires ou anti autouroute.
En parallèle de l’AlterTour, trois parcours en petit groupe sont organisés pour rencontrer d’autres initiatives sur des territoires voisins : en Normandie (13-26 juillet), dans les Vosges (14-18 août), en Allemagne (21-25 août).…
Ils ne se trouvent pas assez nombreux, vous pouvez donc les rejoindre. 

  • Programme détaillé et inscriptions sur www.altertour.net
  • Durée de participation libre (8 jours en moyenne), arrivée et départ possible tous les jours
  • Accessible à tous les niveaux sportifs, possibilité de venir sans vélo

Quant à moi je participais à la randonnée de CyclotransEurope, qui promeut la pratique du tourisme à vélo pendant l’été et la véloroute des pèlerins toute l’année. Toute l’organisation est bénévole, et les rencontres thématiques fréquentes sans être ni quotidiennes ni systématiques. C’est ainsi que la conférence du 16 juillet a eu lieu là où nous devions dormir et que le merveilleux repas, préparé par l’association Vellovaque, fut partagé. Nous avons vu de magnifiques voies vertes dans l’Oise et en Seine-Maritime, à faire pâlir d’envie toute la France.
On rejoint en train et tout le parcours se fait avec vélo et bagages. Vous pouvez participer à la journée, ou plus si vous campez ou vous logez.

 

Print Friendly, PDF & Email

6 thoughts on “Alternatiba, Altertour et CTE font un tour en France

  1. J’ai participé à la randonnée militante entre Copenhague et Paris organisé par CycloTransEurope. Nous avions également croisé Alternatiba et suivi les débats. Très bien de parler de l’AlterTour mais il faudrait aussi mentionner Dynamobile que vous aviez, Isabelle, rejoint au Mont-Saint-Michel. Et les nombreuses randonnées organisées par l’AF3V. Un aperçu dans Voyage forum et là aussi. Bel été à Tous.

  2. Bien intéressants ces articles, mais dans le même temps, je suis dérangée par un côté très critique envers Alternatiba.
    Chacun a son rôle, et ses contradictions, limites.. Chaque projet / action peut et doit, à mon sens, donner envie de faire plus de vélo, de permettre au plus grand nombre d’y accéder en sécurité, de faire connaitre et développer des alternatives dans des ambiances conviviales et festives. Ce sont des occasions de rencontres et d’échanges très riches !
    Pour l’ensemble de ces actions, comme d’autres actions militantes, je constate que les gens qui ne sont pas directement concernés ou impliqués, dans le milieu associatif en particulier, ne connaissent pas les démarches ou ne savent pas qu’elles ont lieu près de chez eux, parfois.
    À réfléchir, peut-être…

  3. Dans les autres tours à vélos, dans le même style que l’altertour et l’alternatiba tour
    (visites-étapes dans des lieux écologiques, alternatifs, festifs, d’éducation populaire et/ou militants, avec possibilité de les rejoindre/quitter en cours de route, par des trajets à vélos sans recherche de performances), il y a aussi l’européen Ecotopia Bike Tour.

  4. Je vous trouve bien sévère pour les organisateurs d’ Alternatiba. Tout le monde peut rejoindre ce tour. Plus il y aura d’initiatives citoyennes, dont certaines que vous avez déjà citées, et plus de gens se sentiront interpellés par l’urgence climatique, même si on est déjà dans le mur… Alors pédalons dans le même sens!

Laisser un commentaire