Le Tour de France en gros sous

Le Tour de France 2018 s’est achevé hier. Le Tour de France c’est avant tout du spectacle rentable, et c’est son organisateur qui le dit. Des chiffres et des êtres. Dans les êtres il y aurait aussi les cyclistes parisiens, les plus maltraités qui soient par l’arrivée du Tour.

La banderole fournie par ASO (la société qui possède le Tour) est trop longue, en voici quelques extraits.

La sécurité, mais c’est eux qui payent. Le vélo (sport) c’est dangereux.

 

 

 

Le commerce en gros plan et sans pudeur de sédentaires

 

 

 

 

Ah ! Les retransmissions, c’est du spectacle à haut rendement. Vive le vélo !

 

La banderolle en entier : Des chiffres et des êtres, un titre bien trouvé pour éviter le « hommes » pourtant cette fois bien véridique…
Tour de France 2018 Des chiffres et des êtres

A lire en très clair :

  1. Le sport cycliste est avant tout un spectacle gratuit qui rapporte gros;
  2. La lutte contre le dopage est affaire récente, et les enjeux de pouvoir y sont énormes;
  3. Les « nationalités » sont surtout au service des intérêts financiers mondiaux.

ce qui nous donne →

 Vélo et Droit, un couple mal assorti
Un ouvrage de l’université du Havre

et aussi :

Deux études sur le tourisme à vélo 
en France
et ça aussi ça rapporte !

 

A part ça, Paris bloquée dans sa largeur, de l’Etoile au Louvre. Impossible d’aller à Saint-Lazare à vélo, impossible d’aller place de la Concorde où j’étais attendue (réception), seuls les motorisés s’en sortent (les détours ne les gênent pas) et, plus ou moins, les piétons (s’ils veulent bien prendre le métro). La plus grande course cycliste du monde bloque tout déplacement à vélo sans trop gêner les autres.  

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Le Tour de France en gros sous

  1. Pour le blocage des vélos, je confirme. Parti un peu avant18h de l’Ecole militaire pour rejoindre le bas Ménilmontant en vélo cargo avec fiston retour de vacances handicap : bloqués à la Concorde, avons dû rebrousser chemin jusqu’au Pont A.III après avoir eu la mauvaise idée de tenter les quais pavés… jusqu’à une volée de marche qui nous a contraints de faire demi-tour. quand tout le monde est fatigué, à commencer par le passager, c’est très moyen. Bon, on aurait dû tirer par le Bd St-Germain. A-t-on idée, aussi, d’imaginer qu’à cette heure-là, le Tour aurait déjà plié les gaules ?

    • Moi c’est l’inverse, le matin pas trouvé de plan sur internet, même pas sur le site de la police. J’espérais au moins 1 traversée piétonne aux Champs-Elysées. Soir, invitée place de la Concorde, je pensais donc qu’il y aurait un accés. Appris depuis que même les « invitants » avaient eu du mal à accéder! C’est la rançon du terrorisme.

Laisser un commentaire