Les vacances d’été se préparent en hiver

Vos vacances seront à vélo, évidemment. Mais vous ne savez ni où aller ni comment vous débrouiller? Plusieurs solutions s’offrent à vous.

  • Participer à une randonnée associative
  • S’inscrire dans une randonnée organisée par une agence
  • Organiser son voyage soi-même
  • Voir comment partir, et même rentrer
  • Voir comment les autres font, les rencontrer
  • Rêver de voyages en lisant des revues !

Participer à une randonnée associative

Dynamobile

Au départ de Bruxelles. 10 jours spartiates dans un grand groupe de tous niveaux et tous âges, l’objectif premier est d’initier au vélo. Ambiance très sympa, et tout le monde y arrive.
Dynamobile
La randonnée de 2009

Altertour

Le nombre de jours que vous voulez. Très intéressant pour les rencontres et les visites de lieux alternatifs. Côté vélo c’est pas fort, donc vous y arriverez vous aussi. Cette année ce sera dans le Centre et le sud-est de la France. 
Altertour
La randonnée de 2018

Cyclo-camping International

Régulièrement sont proposées des petits voyages d’une quinzaine de jours (arrivée et départ libres sur le parcours avec un point de rendez-vous le soir) permettant une excellente initiation au voyage en autonomie. 
Cyclo-camping International

CyclotransEurope

L’association promeut 2 véloroutes, celle des pélerins, depuis l’origine, comme trait d’union entre les peuples jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle, et celle de la Seine amont, depuis cette année. Chaque année elle organise un long voyage, avec hébergement en dur ou sous tente, avec inscriptions préalables. Le voyage de cette année sera plus difficile que d’habitude, de la Norvège jusqu’au nord de l’Allemagne.
CyclotransEurope
La randonnée de 2017
La randonnée de 2019

En résumé, les voyages associatifs …

Pour toutes ces randonnées (il en existe bien d’autres, voir sur le site de l’AF3V) il est nécessaire d’être adhérent et de considérer que tous les participants sont égaux et bénévoles. 

S’inscrire dans une randonnée organisée par une agence

A mon avis c’est une très bonne solution (que je n’ai jamais testée). On peut vous fournir le vélo, le port des bagages, un guide, les réservations hôtelières etc. Les circuits font en général une dizaine de jours et sont faciles. Il y a pas mal d’agences, en voici deux que je connais un peu.
Escapade gourmande (Bourgogne et environs)
La bicyclette verte (France et Europe).
A bicyclette propose d’offrir un bon-cadeau pour un voyage à vélo. C’est une publicité gratuite, je ne les connais pas, mais j’ai l’impression que ce genre de suggestion se répand.

Organiser son voyage soi-même

Le conseil à donner aux débutants est de rester modeste. Un premier « voyage » de 3 ou 4 jours, 8 ou 10 maximum, permet d’apprendre à s’organiser et de vérifier qu’on aime vraiment ça. 
La méthode ? Se choisir un but (aller chez quelqu’un, à un festival, voir tel site …) ou un itinéraire (telle ou telle véloroute par exemple) et repérer par avance les lieux d’hébergement.
Les guides de vélo sont pour cela un moyen particulièrement pratique. Les nombreuses présentations de ce blog vous mettrons sur la bonne piste. Attention aux mauvais guides ! 

(10 janvier) Je découvre en même temps que vous carto-cyclo (qui sera présent à Toulouse le 31 janvier) qui vend des itinéraires en format digital ou en pdf. Ma foi ça m’a l’air pas mal. 

Sources d’information

  • France vélo Tourisme. C’est une organisation de promotion (ils ne vous diront pas que c’est pas bien) qui donne beaucoup d’informations pratiques, notamment sur les hébergements, les transports et les agences de voyages « partenaires ».
  • Geovelo, un GPS du vélo, a aussi une rubrique sur les véloroutes.  L’application se charge sur le téléphone.
  • AF3V Association française des véloroutes et voies vertes. L’association publie une très bonne carte nationale des véloroutes chez IGN et une carte zoomable sur son site, qui vous ôtera bien des illusions. Ses adhérents ont une connaissance approfondie de la moindre parcelle de véloroute et de voie verte. 
  • Voyage forum, très riche, avec ses rubriques par pays ou par thème (voyager avec un handicap, au féminin, à vélo …). 

Voir comment partir, et même rentrer

Sincèrement, le plus intéressant est de partir de chez soi à vélo, et d’y rentrer en pleine gloire personnelle.
De toutes façons, plus ça va plus c’est pire pour prendre le train.
Pour vous simplifier la vie, cherchez uniquement les TER et les intercités, et plutôt par Transline que par la SNCF. Pour les renseignements, vous pouvez aussi aller sur le site de la DeuchtBahn ou sur celui des chemins de fer suisses, en précisant que vous n’êtes intéressé que par les trains qui vous acceptent avec votre vélo.

DERNIERE HEURE : Les vélos sont de retour dans les TGV de la Région Grand-Est sur Paris, Reims, Sedan, Strasbourg. Sur Paris Strasbourg le 8 janvier, il y a 8 relations (6 en TGV, 2 en TER). Paris-Strasbourg en TGV permet aussi de faire des Lunéville-Paris ou Epernay-Saverne, et de s’arrêter à Commercy voir sa splendide mairie. Les TER mettent plus de temps (5 heures, env. 10 arrêts), mais sont moins chers et sans réservation ! Alors, pour votre premier voyage, allez en Alsace, en Lorraine, dans les Vosges ou le long de la Moselle ! Vous pourrez prolonger en Suisse, Allemagne, Belgique, Luxembourg … ou en Ardennes : La fréquentation de la Trans’ardennes ce printemps va grimper avec une liaison en TER Paris/Sedan.

Les liaisons en TER Beauvais – Paris (1 h 15 ), Maubeuge – Paris (2 h) ou Auxerre – Laroche-Migennes – Paris (1 h 45) sont toujours faciles et sans réservation. Vous pouvez trouver d’autres informations et conseils sur un petit dépliant de l’asso cyclotransEurope.

Voir comment les autres font, les rencontrer

et ça c’est typiquement en janvier ! 
Deux festivals du voyage à vélo, au moins, vous attendent, à Paris et à côté de Toulouse. Il y en aura d’autres, mais plus tard, CCI les annonce souvent, Isabelle aussi.

Rêver de voyages en lisant des revues!

Il y a en France 3 revues spécialisées sur le vélo tel que nous l’aimons, et qui parlent souvent de voyages, et une spécialisée dans le voyage, qui parle souvent de vélo.

Les liens sont dans chaque image, et vous pourrez aussi les rencontrer au Festival du voyage à vélo de Vincennes lès Paris. Il y aura aussi de nombreux livres.   

 

Print Friendly, PDF & Email

10 réflexions au sujet de “Les vacances d’été se préparent en hiver”

  1. Pour ce qui concerne les recherches de train, sur le site de la Deutsche Bahn (DB), je ne coche plus la case vélo.
    En effet, en France beaucoup de TER ne sont pas dans la base des trains prenant des vélos, je ne sais pas si c’est encore le cas mais à un moment les TGV prenant encore les vélos n’étaient pas répertoriés par la DB comme nous acceptant, je pense aussi à l’emport des vélos dans les trains belges qui n’est pas géré non plus par la DB.
    Je préfère décocher la case ICE, l’équivalent de nos TGV, quitte à vérifier sur oui.sncf ou Trainline ensuite ce qu’il en retourne.
    Par contre la DB n’a pas cette limite de correspondance que nous impose bêtement la SNCF « pour notre confort » et qui rend difficile aux provinciaux avec un vélo de se rendre quelque part dans ce réseau centralisé.

    Répondre
  2. M. Berthelot nous informe (sur le forum de CCI) que la bonne nouvelle concernant les TGV Grand-Est en cache une bien mauvaise : « les TGV atlantique (…) sont transférés en partie sur ces trajets, du coup les TGV Nantes-Paris et Paris-Dunkerque, qui auparavant acceptaient les vélos, ne les prendront plus à partir du mois prochain. »

    Répondre
  3. Pour les itinéraires pour vélo, GeoVelo est à l’image de la France du vélo: le tiers-monde pour une version pessimiste ou, si on veut être plus optimiste, de l’amateurisme. Il faut donc aller chercher les outils ailleurs et c’est en Angleterre qu’on trouve un outil parmi les plus performants, Cycle travel.
    Les trains français? Le site de la Deutche Bahn. C’est triste mais c’est comme ça.

    Répondre
  4. Pour voyager avec son vélo, notons encore la possibilité du bateau. Les ferries sont souvent gratuits pour les bicyclettes. C’est pratique pour la Scandinavie, l’Irlande, la GB. Et je testerai cette fois-ci pour un retour du nord de la Grèce.
    Un site comme ferrylines.com fournit beaucoup d’informations sur les lignes.

    Répondre
  5. J’aimerais aller de Bruges à Amsterdam à vélo. Je sais qu’aux Pays-Bas les pistes cyclables sont numérotées et j’aimerais me procurer les cartes avec les pistes numérotées. Merci.

    Répondre

Laisser un commentaire