Tous en Selle ! encore plus dingue et plus féminin

La seconde édition du célèbre festival de films de vélo a lieu ce WE à Paris. Le vélo est le lieu de la découverte de soi…
Tous en Selle part en tournée fin septembre, en France puis au-delà des frontières. 

Les sportifs c’est ceux qui veulent souffrir… et puis il y a les cyclistes qui recherchent le plaisir. Les sportifs ne veulent pas se trahir … Ils cèdent à tout, mais pas aux formes de plaisir qui impliqueraient perte d’identité.

Qu’est-ce qu’un cycliste? s’est-on demandé lors de la première soirée de la seconde édition de Tous en Selle ! Il n’y a pas de réponse universelle, si ce n’est, peut-être, la découverte du rapport à soi.

Le plaisir autorise à faire une longue virée montagnarde en VAE, même quand on est un ancien champion du monde de ski acrobatique comme Edgar Grospiron : il n’a plus rien à se prouver. Ecoutons aussi les participants à la DAMn, une course de gravel aux USA. Son plus vieux frôle les 80 ans et assure qu’il a redécouvert la vie grâce à cette pratique. Un autre le confesse, le vélo est une expérience spirituelle. 

Delta of Spirit

Cette seconde édition de Tous en Selle succède à la première qui avait eu lieu il y a trois ans déjà1, dans le même cinéma mythique du Grand Rex, à Paris. Hier soir il y a eu le sport, mais aussi le voyage (léger et sponsorisé) de deux étudiants partis à la rencontre des savoir-faire français, ou ces gosses de banlieue qui viennent s’énivrer à Paris de leurs figures acrobatiques.
On a aussi beaucoup parlé des filles, qui doivent trouver leur place dans le sport de compétition, VTT ou vélo droit. Pour elles ne manque plus guère que la médiatisation, laquelle commence à arriver 2. C’est elle qui permet de se payer et qui donne des modèles aux petites filles. Le Tour de France féminin va renaître en 2022, après 30 ans d’occultation3. Le vélo donne confiance en soi, et la non-ségrégation (il avait un meilleur mot) est bonne pour tous, confesse un de leurs entraîneurs. Il veut les accompagner à trouver leur propre façon d’être cyclistes, pas leur imposer les vieux schémas qui ont fait tant de tort au sport cycliste… 

Velocia

Entre galères et amitiés, épuisement et envie, le vélo n’est pas un jeu, mais qu’est-ce qu’on rigole … pourrait être un des résumés de ce festival qui, reconnaissons-le, ne donne pas cette année la parole au cyclisme urbain ou familial, pas plus qu’au vélo de voyage. Il y a aussi d’autres lieux pour ça, et pour les urbains de base, quelle ouverture, joyeuse, festive, et nécessaire ! 

Quelques titres

Delta of Spirit – Le film explore le mental et le courage des aventuriers qui sont prêts à endurer le DAMn, une éprouvante course cycliste en gravel bike de 240 miles (386 km) qui traverse les routes les moins pratiquées de l’état du Minnesota, le tout en 24 heures.

Le sur-doué de la bikelife parisienne  – Un documentaire extrait de la série BICLOU produite et réalisée par le journal LE PARISIEN

Colors of Mexico – Une visite rythmée dans les endroits les plus périlleux ou inattendus du Mexique. 

La route des savoirs – Pendant 77 jours, deux amis étudiants, Augustin Baconnet et Marc Leblanc, sont partis faire le Tour de France à vélo des entreprises engagées : problématiques durables, savoir-faire traditionnels, nouvelles technologies… Grands groupes, artisans, meilleurs ouvriers de France, ils ont rencontré plusieurs centaines de Français passionnés par leur travail et leur métier.

Velocia – Premier film documentaire entièrement consacré au cyclisme féminin, Velocia parcourt routes et chemins dans la roue de quelques-unes des meilleures cyclistes françaises et tente de comprendre les enjeux, les obstacles et les espoirs du cyclisme féminin.

Pendant l’entre deux-éditions le Festival s’est produit dans plein de villes de France. J’avais annoncé Lille, Strasbourg et La Rochelle, il y en eu d’autres, mais aussi les pays frontaliers. L’association « Tous en Selle » a été créée pour la promotion du vélo « sous toutes ses formes », et la date du prochain festival est déjà connue. Ce sera les 23 et 24 septembre 2022. Cette fois vous en serez. Et ce soir ? Vous pouvez encore.

Vous pouvez encore y participer ! (lien dans l’image!)

En tournée

Après les 2 soirées au Grand Rex, les 17 & 18 septembre, ils repartiront sur les routes pour partager leur nouvelle sélection de films.
« Cette tournée est le symbole de notre philosophie et de notre engagement : partager le plus possible notre passion et se rencontrer pour nouer des liens qui dépassent le simple cadre du vélo ». 
Dès le 25 septembre venez à Strasbourg à l’occasion de l’Expo du Vélo, puis à L’Isle Adam et Hem le 1er octobre à l’occasion du Paris-Roubaix, Fréjus le 8 octobre, le Mans le 14 octobre, Beauvais le 21, Brest le 28. Auxerre, Poitiers, La Rochelle et Blagnac seront aux anges en novembre, et en décembre Beaune, Epinal, Tours et Nimes. Enfin Bruxelles attendra février, avant Annecy, Bordeaux, Oyonnax, Genève et Luxembourg

  1. Première édition : Tous en Selle, une formidable célébration du vélo.
  2. L’UCI aurait rendu obligatoire le salariat dans les équipes professionnelles, ce qui va aussi aider à la reconnaissance du sport féminin.
  3. Toute comparaison avec la situation des femmes ailleurs qu’en Europe est bienvenue si elle reste digne.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire