Cadeau de Noël : bientôt les patrons pourront offrir des tickets-mobilité

Discrètement, très discrètement, jeudi 23 décembre, JB Djebbari a fait savoir qu’il se félicitait de la mise en place du Titre-mobilité. L’IKV est bien loin …

Faute d’avoir cédé aux pressions pour rendre obligatoire le forfait mobilité durable, voilà que l’Etat lance l’autorisation de distribuer un carnet à souches de mobilité, virtuel probablement, dont la création et la gestion sera confiée, comme pour les repas, à des entreprises privées. 

Le titre-mobilité1 intégrera le forfait mobilités durables, s’il existe, et sera également le support à d’autres participations habituelles aux frais professionnels de déplacement. Nous l’attendions depuis juillet 2020 :

Le forfait « mobilités durables » de 400 euros prendra la forme d’un carte prépayée, sur le modèle des tickets restaurant, selon France-info du 3 juillet (2020). Il pourrait aussi devenir obligatoire « s’il ne rencontre pas le succès escompté ».

Création du forfait Mobilités durables, mai 2020

Comme nous sommes en France, la liste des catégories d’entreprises qui pourront accepter ces tickets en paiement est déjà dressée. Ce sont les entreprises de vente ou location de vélos, de trottinettes et gyropodes, de motos, motocyclettes, automobiles, de vente de billets de train ou d’autocar, de vente de carburant, d’électricité ou d’hydrogène. 

Le guichet des agréments des entreprises de tickets est déjà ouvert, reste à ce qu’elles l’obtiennent puis passent contrat avec les vendeurs de mobilité. Ensuite de quoi il faudra que les entreprises cèdent aux charmes de ce cadeau de Noël. Quand ça arrivera chez vous, surtout alertez-nous.

Le communiqué indique que la mobilité domicile-travail est désormais au coeur du dialogue social et devrait en devenir un thème majeur. Tant mieux, mais on peut aussi penser que la simplicité du dispositif sera une incitation en elle-même. 

On va donc s’en satisfaire bien que pour en bénéficier il faille consommer. L’indemnité kilométrique vélo, elle, incitait à l’action, ce qui était beaucoup plus écologique ! Se simplifier la vie n’est pas toujours le meilleur choix. 

Tout plein de « bonnes nouvelles » pour 2022

Par contre on s’étonne que le Ticket-mobilité ne figure pas parmi les « annonces » de la ministre de tutelle, Barbara Pompili, le même jour, concernant ce qui change en 2022. Pourtant si on y parle semences, emballages et autres thèmes environnementaux, on y parle aussi de transports. Il y aura l’entrée en vigueur du malus sur le poids des véhicules de tourisme de plus d’une tonne huit, le renforcement du malus lié aux émissions de CO2 des véhicules, et la prolongation du barème actuel du bonus pour aider à l’acquisition de véhicules propres. 

Il est curieux qu’elle n’ait pas cité le carnet de tickets en réponse à la problématique de la prise en compte des mobilités actives dans l’éventail des moyens de déplacement, ni d’ailleurs la prochaine probable baisse de la TVA sur la vente des vélos (on en est à la décision de principe de l’Union européenne). 

  1. Un titre de transport n’était autre qu’un ticket ou un billet de transport. Avec la manie du numérique on ne sait plus très bien, mais on sait qu’un titre n’est pas un droit.
Print Friendly, PDF & Email

5 réflexions au sujet de “Cadeau de Noël : bientôt les patrons pourront offrir des tickets-mobilité”

  1. Encore une usine à gaz dont le résultat le plus probable est qu’on ne puisse plus profiter de l’aumône actuelle (quand on a la chance de l’avoir).
    Les seuls intéressés à ce système sont les boîtes vendant ces Titres (restaurant, vacance…). Grosse trésorerie, pas mal de « titres » vendus mais jamais consommé car impossible à caser : pas sur soi quand on aurait pu, arrivé en fin de validité… Bref une escroquerie de plus.

    Répondre
  2. En quoi un ticket mobilité avec lequel on peut acheter du carburant ou une automobile est il censé favoriser la mobilité durable?
    Pratiquement: Les tickets repas doivent fonctionner à peu près correctement pour les personnes concernées, vu qu’on mange trois fois par jour.
    Mais en tant que cycliste, j’espère que ce ticket-mobilité ne remplacera pas les 200 € auxquels j’ai droit actuellement, car n’achetant pas de vélos dans le commerce, faisant toutes les réparations moi-même et achetant la plupart de mes pièces à l’étranger, il ne me serait d’aucune utilité.

    Répondre
    • L’idée est sans doute que la somme disponible représente une part beaucoup plus importante des frais pour un cycliste que pour un automobiliste.
      Ce ticket ne remplace pas le forfait Mobilité « durable », il l’intègre. Par contre on ne débloque la somme que si on dépense.

      Répondre
  3. J’aurais voulu savoir ce que renferme cette supposée arnaque car je n’arrive pas bien à saisir les tenants et aboutissants. On prélève déjà des sous sur les fiches de paie pour alimenter une carte ticket restaurant qui ne nous sert pas à grand chose et impossible de se les faire rembourser une fois crédité dessus, quel est le principe de cette fumisterie encore de titres mobilités ?

    Répondre
    • Je ne crois pas qu’il y ait arnaque, mais restrictions sur l’usage, oui. C’est une réserve de moyens de paiement utilisable seulement pour certains services ou objets. Il est alimenté notamment par le forfait mobilité durable, sera sûrement à validité limitée dans le temps, et n’est pas une façon d’arrondir les fins de mois. On peut juste espérer que les patrons l’accorderont plus facilement que l’indemnité kilométrique de vélo grâce à sa plus grande simplicité pour eux.

      Répondre

Laisser un commentaire