Revue de presse du vélo, août 23

Article

Accueil » Lectures et Documents » Revue de presse » Revue de presse du vélo, août 23

Si les causes d’accident ne sont pas l’absence de casque, ce serait l’usage d’un engin inapproprié, peut-être? Une habitude inquiétante, comme la mob’ autrefois.

Les néo-cyclistes ne supportent rien. Il faut pourtant limiter la place de l’auto, ce qui veut dire « mieux cohabiter« , et même faire de la place délibérément aux cyclistes.

Il faut surtout faire du vélo, et veiller sur nos vendeurs et réparateurs. Sinon d’autres s’en chargeront.

2 caravanes pour vélo pointent le bout de leur nez.

Attention à vos lectures, tous les blogs ne vous informent pas, mais cet exemplaire de la revue de presse doit être parcouru jusqu’au bout.

——————————————————

Accidents en juillet 23

Une jeune fille de 19 ans au guidon d’un vélo électrique a été percutée par un camion, ce lundi 24 juillet à Orléans. Francebleu. Elle a été amputée d’une jambe. La République.

Un cycliste meurt dans une collision avec un tramway à Orléans. France3. C’était un livreur et la nature de son engin n’est pas précisée.
Suite au décès d’un cycliste, percuté par un tram, le jeudi 6 juillet, la bonne cohabitation entre les usagers, déjà fragile, est questionnée. Entre difficultés pour circuler et manque de civisme, se déplacer dans la Métropole n’est pas toujours un long fleuve tranquille. La République du Centre.
Il aurait fait un écart sur la voie pour éviter un autre cycliste qui arrivait en face. La République.

Vous ne me ferez pas dire que c’est l’incivisme qui créé les problèmes, ce sont les aménagements ! (photos tirées des articles cités)

Interdire une zone aux cyclistes n’a rien de scandaleux

Centre-ville interdit aux vélos : Agen et Nice ont décidé de sévir contre les cyclistes. Le Parisien, 1er août, avec un reportage de Biclou.

Limiter la place des voitures est une nécessité

VIVRE À PARIS SOUS 50°C : EXIT L’AUTO, PLACE AU MÉTRO ET AU VÉLO (2/5) Novethic, 14 août. Les véhicules, qui réchauffent l’air à hauteur de piétons et de cyclistes, ne sont pas sans conséquence en cas de canicule. « Le toit d’une voiture de taille moyenne reçoit près de 3 000 watts en plein soleil (…) [ayant] pour effet d’augmenter la consommation d’énergie des véhicules équipés de climatiseurs », explique l’adjoint à la mairie qui propose de peindre en blanc le toit des voitures. 

Les 10 mensonges les plus courants sur la voiture en France. Bonpote, 16 août 23. Remettre en cause la place de la voiture individuelle en France, c’est parfois comme critiquer une religion. C’est s’assurer un torrent d’insultes, Et pourtant, il va bien falloir s’y pencher. Avec l’aide de Aurélien Bigo et Mathieu Chassignet Un document essentiel et très pédagogique.

Voici à quoi ressemblera la ville sans voitures, selon Cleanrider, qui y croit à moitié et conclue Encore faudra-t-il que « les cyclistes, majoritaires, ne deviennent pas à leur tour vis-à-vis des autres usagers les automobilistes d’aujourd’hui…« . L’ensemble est tiré du livre Velotopia paru en 2017, dont l’auteur est Steven Fleming, « un théoricien de premier plan en architecture et en conception urbaine en ce qui concerne le transport à vélo ». « Velotopia« est une ville intégralement pensée autour du vélo.

Une nouvelle étude scientifique CNRS-Inserm, publiée le 29 juillet dans la revue Atmosphere, confirme une corrélation entre pics de mortalité due à la pandémie et niveaux de pollution aux particules fines (PM2,5).  Actu-environnement, Les pics de mortalité au Covid ont été corrélés à ceux des particules fines, 28 août 23. Article réservé aux abonnés.

« J’irais bien à vélo, mais les voitures ne font pas attention » : à la campagne, le besoin de voies pour cyclistes. Le Monde, 19 août. Trois kilomètres. C’est la distance qui sépare Monique Poulain de la supérette de Sèvres-Anxaumont (Vienne) où elle fait habituellement ses courses. « J’irais bien à vélo mais c’est absolument impossible,regrette la retraitée de 73 ans. La route est étroite, [seulement] limitée à 80 kilomètres-heure, et les voitures ne font pas attention. » Pour se déplacer sans danger, elle n’a d’autre choix que de prendre sa voiture.

« Une alternative à Uber » : à Paris, ce service de taxi à vélo tente de réinventer le tuk-tuk. Actu Paris, 16 août 23. On lui souhaite bonne chance, ils sont loin d’être les premiers, et la concurrence « illégale » est bien présente sur le terrain touristique. En revanche je vois un secteur de clients solvables représenté par les personnes âgées ou pas en point, qui prennent le taxi pour se rendre chez leur médecin à 800 mètres (mais 3 rues), leur kiné ou autre … toutes distances que je fais à pied. Ils appellent un taxi, même si une ligne d’autobus est disponible, car dans un autobus chargé un ancien ne rentre pas, témoignage et observations garantis. Quand au métro, je ne vous fais pas un dessin, et d’ailleurs dans le cas des soins médicaux évoqués ici la distance est trop faible.

Libérer de l’espace pour les cyclistes est une riche idée

Pont-de-l’Arche, cette petite commune qui mise sur le vélo. Le Parisien, 7 août. L’effet véloroute (de la Seine) joue à plein !

Installée depuis 2013 sur le quai Amiral Hamelin à Caen (Calvados), la Maison du vélo va déménager d’ici la fin de l’année 2023. Elle va être détruite pour laisser place à une tour géante et des logements. Liberté Caen, 8 août 1023.

Près de Perpignan. Deux nouvelles pistes cyclables pour les amoureux de vélo. Actu-Perpignan, 8 août. Sous un titre un peu … croquignolesque, des informations sur les jonctions en train de se créer avec les véloroutes.

Cette liaison douce permet de relier en vélo ou à pied Castres au centre-ville de Labruguière (Tarn). Une liaison douce, au cœur de son centre-ville, Actu.fr, 13 août. Douce ou pas c’est un lien.

Nantes dévoile son réseau « clair et lisible » de « grandes voies vélo ». 20 minutes, 28 août 23. L’article précise à juste titre que cela avait été annoncé dès 2021.

Lyon : un nouveau parking vélo ouvre à la Part-Dieu, plus de 200 places disponibles. Lyon-capitale, 21 août.

Attention aux VAE, ils sont une bombe à retardement et ce n’est pas la première fois.
Ce vendredi, un sexagénaire a été légèrement brûlé, à Marseillan, par l’explosion de la batterie de son vélo électrique. Metropolitain, 25 août. Brûlures au deuxième degré aux membres inférieurs, quand même, et hôpital en hélicoptère. Un accident rarissime, mais qui s’est déjà produit sur le territoire.
La batterie de son vélo électrique explose, un homme de 60 ans brûlé aux jambes évacué par hélicoptère France3 le 25 août. Les batteries ne supportent généralement pas bien la chaleur, (…)

Faire du vélo est une bonne idée

Mais pas à n’importe quelle heure ! Canicule : les livreurs UberEats à Toulouse demandent une suspension temporaire des commandes. La Tribune, 24 août. Il faudra aussi arrêter les chantiers de travaux publics, comme le fait depuis très longtemps l’Espagne. S’adapter au changement climatique c’est notamment changer les horaires de travail.

Christophe Blanchet, le député qui va à la rencontre des habitants à vélo. Le Parisien, 10 août. Élu MoDem du Calvados depuis 2017, le député a sillonné, pour la deuxième fois, sa circonscription à bicyclette. Il a avalé 700 km et 117 communes en dix jours à la rencontre des habitants. Au menu, le développement durable, mais pas seulement. Il dort dans son camping car et se repose un jour sur deux. C’est un classique du monde politique … souvenez-vous du bourgmestre de Charleroi !

Déplacements domicile-travail : les derniers chiffres de l’Insee. À l’échelle nationale, le vélo est en forte progression : de 2,2% des déplacements domicile-travail en 2017, il passe à 2,7% en 2020, soit une progression de 0,5 point ou +21%. Si sa part reste modeste, sa progression se fait principalement aux dépens de la voiture, dont la part baisse : 73,6% en 2017, 73,3% en 2020. Au vu de ces chiffres, on serait bien en peine de parler de vélorution, mais on peut considérer que le pays va dans le bon sens. Après ça dépend où… Voir l’article de Robin Puchaczewski ( RPUCHACZEWSKI ) sur son blog.

Obliger les trottinetteurs à s’équiper n’est pas scandaleux

Trottinettes électriques : casque et plaque obligatoires, ces règles italiennes vont-elles arriver en France ? Cleanrider, 3 août 23.

Faire faillite peut inquiéter le marché

Nouvelle faillite d’un acteur historique du vélo électrique. Frandroid, 7 août.

Automobile : comment les constructeurs chinois s’apprêtent à conquérir l’Europe. La Tribune, 7 août. Si la menace des constructeurs chinois pèse aujourd’hui sur le marché européen, en particulier avec le virage vers la voiture électrique, rares sont les marques chinoises réellement visibles autour de nous. La Chine sait que percer un nouveau marché automobile sera compliqué. Elle avance ses pions progressivement et met en place une stratégie bien rôdée. Explications. (Pour réfléchir)

Contrecoup post-Covid, les ventes de vélos ralentissent. Cleanrider. L’inquiétude vient du fait que les vélos se réparent pendant que l’achat de VAE est largement subventionné… les ateliers de réparation ont augmenté leur chiffre d’affaires de 30 % sur les trois dernières années. Environnement ou chiffre d’affaires ? Subventionner le moins écologique ? Il faudrait y réfléchir.

Le défi de la relocalisation du vélo en France, du cadre à la roue. L’Usine nouvelle, 16 août. Pas spécialement de faillite en vue, mais des entrepreneurs en cours de relocalisation qui apprécieraient un coup de main. Un article bien intéressant sur l’état des lieux.

Bon à noter pour les voyageurs

SNCF : les consignes à bagages font leur retour, mais en dehors des gares. Le Parisien, 8 août 23. Il y a d’autres sociétés que celle qui a remporté le marché des gares, ne nous reste plus qu’à espérer des consignes à vélos. L’article rappelle pourquoi officiellement elles ont fermé, et reconnaît aussi que pour la rentabilité les risques d’attentats tombaient bien.

Fabriquée en France, cette caravane pour vélo intègre douche et vidéoprojecteur. Cleanrider, encore. Décidément quel bon canard ! et celle-ci : Avec sa tente façon Quechua, cette caravane pour vélo électrique accueille deux adultes, elle pèse quand même 29 kg.

Bon à noter pour les lecteurs de blogs

Influenceurs : « D’autres vagues de sanctions vont tomber », prévient la répression des fraudes. Le Parisien, 11 août. – Plusieurs influenceuses sont épinglées par la direction de la consommation. Je ne vise personne, c’est l’actualité judiciaire qui a commandé, mais sachez que certains blogs ne sont que des masques pour vous attirer vers leur activité commerciale. Récemment l’un d’eux a donné des informations complètement fausses concernant le casque, une autre avait prétendu que les feux clignotants étaient autorisés sur les vélos à la place des feux fixes, il en vendait. Ne croyez pas qu’ils sont mes collègues ! Pour les plagiats c’est une autre histoire, qui semble s’être calmée et faire partie désormais de l’histoire ancienne.

Un portrait de moi vient de sortir, dans l’Est-Républicain, suite à un rendez-vous le 11 juillet.

Print Friendly, PDF & Email
Partager sur :
S’abonner
Notification pour

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Thomas Tours
7 mois

J’irais bien à vélo, mais les voitures ne font pas attention »
Ce titre est révélateur. Sont-ce les voitures, ou les automobilistes, qui ne font pas attention?
Mal nommer les choses, c’est ajouter du malheur au monde.

Adrien
5 mois

Interdire les vélos dans certains secteurs n’est pas scandaleux. Sinon, il n’y aurait pas des rues interdites aux vélos au centre d’Amsterdam ou de Freiburg-im-Breisgau, les villes ayant la plus forte part modale vélo parmi celles où e suis allé. Ces rues sont interdites, car sinon il y aurait tout simplement trop de cyclistes et ça serait gênant voire dangereux.

Par contre, interdire de vastes zones piétonnes au vélo dans des villes où on n’est même pas capable d’avoir 10% de part modale, c’est mettre la charrue avant les bœufs et mettre clairement un terme au développement du vélo.
Surtout quand l’interdiction s’applique même aux livreurs et aux riverains. Là, c’est complètement délirant, puisque ceux-ci sont autorisés en voiture (et c’est normal).

Sinon, pour avoir conduit des vélos taxis à une époque à Besançon, je confirme que la clientèle des personnes âgées ayant besoin de se déplacer sur des distances courtes (mais trop longues pour marcher) est très preneuse de ce genre de service. Encore faut-il qu’elles en connaissent l’existence. Mais celles que je transportais appréciaient vraiment fortement.
Quelques mois après les avoir conduits, suite à une opération, j’ai eu moi-même du mal à marcher pendant deux semaines, et je me suis retrouvé de l’autre côté… à leur faire appel pour un trajet qui aurait été bien trop compliqué à faire en voiture (stationnement…), et au dessus de mes forces à pied. J’ai apprécié.

Agenda

Évènements à venir

En Bref

Lectures & Documents

Revue de presse du vélo en ville, mars 2024

Les vieux et les casqués – Encore un arrêté « anti-vélo » et pro-piétons – Vers la fin de l’homicide « involontaire » – Montauban, Marseille, Tarbes, La Rochelle, Le Creusot – La gueule de bois du commerce de vélos.

lire plus

Actualités & Récits