Un clou rouillé aujourd’hui à Roue libre!

mairieLe Clou rouillé de la ville de Saint-Maur des Fossés (94), décerné par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB), sera à l’honneur de Roue-Libre tout à l’heure à midi. Le Guidon d’or aura un prix de consolation.

Saint-Maur des Fossés, la ville où les autos se garent sur les trottoirs
st-Maur, candidature01C’est Daniel Burette, le président de Saint-Maur à vélo1, qui viendra parler du clou rouillé qu’il a été heureux de pouvoir offrir à sa ville. Le clou rouillé, c’est le prix annuel de l’indignité pour une commune qui est vraiment « anti-vélo ». La FUB le lui a décerné lors de son assemblée générale de La Rochelle, le 9 avril.
Saint-Maur des Fossés, 75 000 habitants, située dans le Val-de-Marne, aux portes de Paris, a été conçue à la fin du 19e siècle. Elle est, par sa géographie et son histoire, naturellement cyclable, mais les municipalités successives ont toujours donné une priorité absolue aux voitures, avec notamment un stationnement organisé et généralisé sur les trottoirs. La Ville refuse d’entendre l’association Place au Vélo à Saint-Maur, qui pourtant propose des solutions simples et réalistes pour rendre la ville cyclable et s’investit dans les animations proposées par la Ville. L’absence d’aménagements oblige les cyclistes à utiliser les voies principales les plus dangereuses.

Des pistes alibi et même pas de garage à la gare
On compte à Saint-Maur deux fois plus de cyclistes blessés par habitant que dans les autres communes du Val de Marne comparables. st-Maur02La municipalité, poussée par la ténacité de l’association, tente pourtant de réaliser quelques aménagements, mais isolés, incohérents et inexploitables (piste cyclable sansdébouché, marquage au sol sans cohérence…). Par ailleurs, la Ville a refusé la proposition du STIF et du Conseil départemental d’installer des parkings vélos couverts et en nombre suffisant dans les gares RER, fréquentées par 500 cyclistes par jour. Ça va être facile de poser les bonnes questions et d’accabler cette pauvre ville !

***************

mairie

Quant au Guidon d’or 2016, la distinction qui peut être attribuée à une ville méritante de la cause du vélo, il a été attribué à la ville de Pont Sainte-Maxence (12 000 habitants), située dans le sud de l’Oise. Mais ce n’est qu’au téléphone que Valérie Bert, responsable de l’antenne de Pont-Sainte-Maxence de l’AU5V, pourra faire la fière. Il faut dire qu’ils ne sont pas en Ile-de-France. Malgré ça, depuis 2009, la Ville s’est engagée dans une politique en faveur du partage de la voirie et d’une circulation apaisée bénéficiant aux cyclistes et aux piétons. Grâce à une concertation régulière avec l’association locale AU5V, elle s’est transformée : mise en place de zones de rencontre, de zones 30 avec des doubles sens cyclables, nombreux arceaux de stationnement vélo et sas vélo. En 2014, l’observatoire local des mobilités actives2, créé par l’AU5V, a évalué son linéaire aménagé pour les vélos à 36%, classant la ville au premier rang du département pour cet indicateur. Il est intéressant de noter que cette politique se poursuit après une alternance politique. Enfin, la ville soutient l’atelier de réparation ouvert depuis septembre 2014 par l’association.

********

Signalons qu’était également nominée pour le clou rouillé la ville de Reims (180 000 habitants) pour son manque d’investissement en faveur du développement du vélo : la ville n’a en effet ni plan vélo, ni objectifs chiffrés à court ou long terme et privilégie la voiture au détriment du vélo, engendrant de nombreuses discontinuités cyclables. Le concept de zone 30 est régulièrement détourné pour éviter d’aménager des bandes ou pistes cyclables, même lors de rénovations de voiries. Tiens, ça nous rappelle quelque chose

 

avec l’aide du communiqué de la FUB, et sans vérification.

Roue-Libre, sur Francebleu Ile-de-France 107.1
chaque samedi et dimanche à 12 h 08.

Dans l’émission : Daniel Burette nous présente les représailles initiées par la commune de Saint-Maur. C’est un peu ridicule, mais n’en est pas moins violent! Deux entreprises locales sont pourtant impliquées, l’une avec un parc de vélos d’entreprise, l’autre avec l’indemnité vélo. Abel rappelle que l’on peut avoir reçu le clou rouillé et recevoir le guidon d’or quelques années plus tard, comme cela est arrivé à Dijon. Tout n’est pas perdu, le vélo est inéluctable et augmente même lorsqu’on fait tout pour lui barrer le chemin. Ecoutez !

  1. Daniel Burette est ingénieur général des Ponts et Chaussées, ancien haut-fonctionnaire au ministère de l’équipement.
  2. L’observatoire des mobilités actives de l’Oise a été présenté notamment en novembre 2013.
Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions au sujet de “Un clou rouillé aujourd’hui à Roue libre!”

  1. A propos de la ligne « ça nous rappelle quelque chose » (paragraphe nomination de Reims au Clou Rouillé): Alors la fin de cette sombre histoire de contentieux Association SaintAvélo / Mairie de Saint-Avold a été connue de SaintAvélo par courrier du TA en date du 28/01/2016 l’informant que, conformément aux termes de l’article R.222-1 du Code de la Justice Administrative, « les Présidents de formation de jugement des tribunaux et des cours peuvent, par d’ordonnance, constater qu’il n’y a pas lieu de statuer sur une requête… Donc les juges avaient choisi de ne pas statuer !!! un comble tout de même… est-ce bien de Justice Administrative qu’il s’agit ? SaintAvélo avait tout de même 2 mois pour faire Appel de cette décision, c’est la loi… mais notre association a abandonné faute de moyens matériels (obligation de prendre un avocat en Appel) mais aussi parce que 5 ans de procédure judiciaire sont usants, nos objectifs étant de faire des actions positives autour du vélo, et pas de perdre temps et énergie pour seulement « rappeler » l’application des lois, trop souvent bafouées par nos élus.

Laisser un commentaire